Historique

 

1862

C'est en 1862 que commence l'histoire du pensionnat Saint-Joseph.

Achat, avec le concours des paroissiens, par l'Abbé Legay, curé de Bucquoy (qui compte plus de 2000 habitants), rue de la Carte, d'une grande maison

Ouverture d'un établissement scolaire pour jeunes filles.

Prise en charge des nouveaux élèves par 5 religieuses dominicaines.

Agrandissement par achat des maisons et terrains voisins ; constructions avec l'aide de la paroisse de bâtiments pour accueillir une bonne centaine d'élèves jusqu'au brevet.

20 religieuses.


1903

Les religieuses sont chassées de France.

Relai assuré par des religieuese sécularisées.

Prise en charge par l'Abbé Dupas et quelques paroissiens, des emprunts que les dominicaines ont cessés de rembourser.

14 – 18 : le pensionnat est déserté et transformé en hôpital.

Il n'est plus qu'un tas de ruine quand revient la population.

L'Abbé Dupas va tout faire pour redonner vie à Bucquoy.

1924 : renaissance du pensionnat, les religieuses dominicaines reviennent dans les bâtiments que nous connaissons aujourd'hui.


Années les plus prospères, depuis la classe enfantine jusqu'au baccalauréat.

39 – 40 : la drôle de guerre, occupation, libération... heures sombres pour le pensionnat.

1945

Départ des dominicaines

Vente de l'ensemble à un Syndicat de Professeurs de l'Enseignement Agricole du Nord.

Engagement du Syndicat à maintenir l'école primaire à côté d'une école ménagère.

École ménagère tenue par les Augustines d'Arras jusqu'en 1960

puis par les servantes de Marie, des années 1965 à 1975.

1979 : Mme Barbier prend la direction de l'école primaire


1985

Nouvelle date importante dans l'histoire du pensionnat.

Reprise de l'ensemble des bâtiments et terrains par une nouvelle association locale, à la suite du Syndicat de Lille.

L'ensemble est attribué à 3 organismes différents :

- la paroisse : qui dispose ainsi d'un ensemble fonctionnel, salles et classes por le catéchisme, les réunions et activités paroissiales

- l'école Saint-Joseph

- le centre féminin qui a une vocation plus régionale : accueille les jeunes filles de plus de 14 ans pour des niveaux BEPA et CAPA. Occupe tous les bâtiments du haut, avec entrée rue du Druet, avant de denveir le Lycée Agricole 'Le Druet'.


Prise de 'risques, matière grise, dévouement' ont jalonné ces 138 années d'existance...

'espérons que l'histoire de Bucquoy comportera des pages encore plus belles',

L'Abbé Lecornet


2010 : après 27 années au service de l'école et des enfants, Mme Barbier prend sa retraite tout en restant dans le coeur de nombreuses familles.

Melle Denys reprend le flambeau jusqu'en 2013

Depuis 2013 ,c'est Mme Skorupka qui a repris la direction de l'école Saint Joseph pour de nouvelles aventures

















Comments