Les signes d'alerte
 

Accueil

 

Centre de référence des troubles du langage

Trouble du langage

Repères chronologiques

Les signes d'alerte

 

Réseau DysEpi

L'Epilepsie

 

Notre équipe pluridisciplinaire

Nous contacter

Publications

Nos partenaires

 

Les signes d’alerte


A tout âge

  ¤ Absence de réaction au bruit
  ¤ Infections ORL récurrentes
  ¤ Difficultés pour comprendre ou répondre de façon appropriée
  ¤ Ne comprend pas le langage du quotidien
  ¤ Communique peu malgré son désir ou faute de désir
  ¤ Pas ou peu de progrès malgré la socialisation
  ¤ Comportement inhabituel : repli sur soi, isolement, opposition, agressivité, ou au contraire enfant très démonstratif et solliciteur
  ¤ Plaintes somatiques répétées
  ¤ Inquiétudes des parents
  ¤ L'enfant crie beaucoup, sa voix semble devenir "cassée" (rauque, éraillée)
  ¤ La voix de l'enfant semble nasillarde (il parle du nez)
  ¤ L’évolution de son langage s’arrête brutalement, son langage régresse au lieu de progresser et/ou trouble massif de la compréhension (suspicion de surdité ou d’épilepsie (EEG)


A 15 mois
  ¤ Ne fait pas de tentative pour dire des mots
  ¤ Ne pointe pas du doigt
  ¤ N’a pas d’attention conjointe

A 2 ans
  ¤ Ne comprend pas le langage même simple
  ¤ Ne dispose pas de 50 mots de vocabulaire
  ¤ Ne produit qu’un nombre restreint de consonnes, n’utilise que des voyelles


A 2 ans 6 mois
  ¤ N’est pas capable de réaliser une consigne verbale simple
  ¤ N’associe pas deux mots pour faire une phrase
  ¤ Est très peu compréhensible par l’entourage
  ¤ Hésite beaucoup quand il parle


A 3 ans
  ¤ A des difficultés pour comprendre les phrases hors contexte
  ¤ Ne fait pas de phrases simples (Sujet-VerbeComplément)
  ¤ Ne prend jamais l'initiative d'une communication verbale


3 ans 6 mois
  ¤ N’emploie pas les "petits mots" (déterminant, préposition, pronom, conjonction) dans ses phrases
  ¤ Difficultés à trouver les bons mots pour exprimer son idée
  ¤ Saute du "coq à l'âne" dans sa conversation (passe sans logique d'un sujet à l'autre, ne finit jamais une histoire)
  ¤ Omet et remplace tellement de sons que seule une personne qui le connaît très bien arrive à comprendre ce qu'il dit


À partir de 4 ans
  ¤ Ne fait que des phrases courtes et mal construites
  ¤ Difficultés pour comprendre les phrases longues, complexes ou abstraites 
  ¤ Simplifie les mots, ce qui le rend peu intelligible
  ¤ Vocabulaire restreint et imprécis
  ¤ A du mal à raconter des évènements simples et récents
  ¤ Ne comprend pas et n'utilise pas les mots désignant une position dans l'espace (à côté, en bas, dedans, etc.) 
  ¤ Ne se préoccupe pas des réactions de celui avec qui il parle
  ¤ Répète des sons plusieurs fois avant de parler
  ¤ Se bloque en début de phrase

À partir de 5 ans
  ¤ N’organise pas correctement sa parole et son langage sur le versant expression
  ¤ Difficultés de compréhension (comprend les choses "de travers" ou "n'est pas là" quand on lui parle) 
  ¤ Ne s’intéresse pas à la forme sonore du langage: ne perçoit pas les rimes, le nombre de syllabes dans un mot, confond les sons (conscience phonologique)

En fin de CP
  ¤ Trouble du langage oral persistant
  ¤ Difficultés dans l’apprentissage de la lecture (correspondance phonème/graphème, combinatoire, etc.)
  ¤ Persistance d’une mauvaise conscience phonologique malgré la mise en place d’un entraînement
  ¤ Absence ou extrême lenteur de déchiffrage
  ¤ Difficultés de mémorisation à court terme

A partir du CE2
  ¤ Non maîtrise de la lecture et/ou de l’écriture : la lecture reste très lente, mauvaise compréhension du texte lu, orthographe déficitaire