Accueil

MASTER Bioéthique, éthique du vivant : spécialisation en ETHIQUE ANIMALE


Dernières nouvelles:

Nous répondrons à toutes vos questions, 
le samedi 23 mars - à la faculté de botanique de l'Université de Strasbourg - au stand du Master représenté par Cédric Sueur.


Parution du livre "Questions d'actualité en éthique animale", tout droit sorti du dur travail des enseignants et des étudiants du master Ethique et Droit de l'animal.
Valentin Salamone, promotion 2016 du master, intervient dans le colloque « comment accompagner la transition vers une recherche sans expérimentation animale » qui s’est déroulé au Parlement européen de Paris le 18 octobre 2018.







https://usbeketrica.com/article/enseigner-l-ethique-animale-au-lycee-est-une-excellente-idee








Premier master reconnu en France sur l'éthique et le droit de l'animal


Les animaux ont-ils des droits ? Les humains ont-ils des devoirs envers les animaux? Comment améliorer l’exploitation et le bien-être des animaux servant à produire de la nourriture ou à contribuer à la recherche scientifique ?

Depuis septembre 2015, il est proposé deux nouvelles unités d’enseignement (UE) spécifiques – « Droit de l’animal » et « Éthique animale » - dans le master "Bioéthique et éthique du Vivant" du CEERE (Université de Strasbourg), offrant ainsi la possibilité d’obtenir un Master  « Ethique et Sociétés » avec une spécialisation sur la question animale. À noter que l'UE Droit animal peut aussi être suivie en Formation continue (non diplômante et que l'UE Ethique de l'animal est faite de débats ouverts au public sur inscription.

Nous défendons une approche interdisciplinaire. Un juriste qui ne connait pas l'animal (éthologie) ne peut le défendre. De même qu'un éthologue qui ne connait pas la loi (Droit animal) ne peut le défendre. Au milieu de ces deux matières, l'éthique permet de mieux comprendre les courants de pensée passés et contemporains afin de mieux protéger l'animal et ses utilisateurs.

Les personnes qui souhaitent suivre une "spécialisation animale" au sein du master "Ethique et Sociétés" sont invités à suivre préférentiellement des unités  d'enseignement à choix et spécifiques présentes au sein du programme de  master 1 (Tronc commun) et en Master 2. Ces unités spécifiques sont centrées sur l'animal et son environnement.


Cliquer pour télécharger le programme spécifique centré sur l'Éthique animale et son environnement.



Le master à spécialisation Ethique animale est sous l'égide de: 
http://ethique-alsace.unistra.fr/index.php?id=4530   
https://www.unistra.fr/index.php?id=accueil













Les débats sur les questions d'actualités en Ethique animale (UE Ethique animale) et la formation Droit animal sont  en partenariat avec :
 
http://www.ethobiosciences.com/


http://www.fondation-droit-animal.org/


Débouchés

Les diplômés seront amenés à exercer leurs compétences dans des instituts de recherche fondamentale en Droit, en Sciences de la Vie ou en Sociologie mais également dans les collectivités territoriales ou européennes, les associations, les bureaux d'études ainsi que les fondations ou ONG concernées par la protection et le bien-être animal et de façon plus large la sauvegarde de la biodiversité. En particulier, les diplômés de la spécialisation éthique animale, pourront candidater à des postes dans des cabinets d’avocats spécialisés dans le droit de l’animal ou le droit de l’environnement, de postes au sein de la direction départementale de la protection des populations, des institutions ou associations de bien-être et de protection animale, des commissions spécialisées du parlement européen et du conseil européen en protection et bien-être animal, du ministère de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt, de l’office national de la chasse et de la faune sauvage, des filières agro-alimentaires , de la filière équine ou bien encore du secteur RH ou R&D des industries agroalimentaires ou pharmaceutiques.

Cette formation s’adresse également aux chercheurs ou ingénieurs voulant acquérir des connaissances dans l’éthique et le droit de l’animal afin de devenir membres de comité d’éthique ou commissions à l’expérimentation animale, membres des bureaux d’expérimentation animale, membres de fondations et associations de protection animale, etc.