Funérailles


Nous te disons «ADIEU», «A-DIEU»?

Ces paroles sont prononcées lorsque nous perdons un être cher.
Croyants, nous sommes invités à le remettre à Dieu, le Dieu de vie, le Dieu des Vivants.
Jésus ressuscité nous a précédés dans la mort.
Il est le premier ressuscité.
Il veut que nous aussi, nous vivions pour toujours.

Expression de la foi, ces célébrations se vivront aussi dans le respect des convictions personnelles de chacun.
Cette foi des baptisés, nous sommes invités à la redire lors des funérailles religieuses de nos chers disparus.
Pour tous, une célébration de la Parole nous permettra d’accueillir un message d’espérance, au moment où les ténèbres peuvent l’emporter
sur la lumière !

L’action de grâce, le merci à Dieu mais aussi à ceux qui nous quittent, tout cela est essentiel.
Prier avec, pour et au nom de nos chers disparus, voilà ce qui peut nous réunir dans de telles célébrations.
Pour ceux qui le désirent, l’Eucharistie est célébrée : communiant au Christ vivant, nous sommes aussi en union étroite avec ceux qui
sont appelés à cette Vie plénière et définitive.

Temps de recueillement, de méditation, de ressourcement, de souvenir, voilà ce que la plupart, nous cherchons durant ces célébrations d’A-Dieu.

Pour répondre à toutes les demandes des familles, les diacres et prêtres ont mission de présider les funérailles religieuses dans les communautés
dans lesquelles ils sont insérés pastoralement.
Là où il y a une nécessité pastorale, pour les seconder, notre Évêque, comme beaucoup d’autres en Belgique, en France, …
a confié à des baptisés, la mission de «conduire» une liturgie de funérailles en l’absence de prêtre ou de diacre.
Cette mission s’exerce en concertation étroite avec les prêtres des diverses paroisses et en lien étroit avec les familles endeuillées.

Toute célébration d’adieu, n’est-elle pas celle de tout un peuple, de toute une famille et communauté?
Le nombre de prêtres a diminué, leurs charges sont variées, et du coup, il arrive qu’il n’y ait ni prêtre, ni diacre disponibles pour présider une célébration aux jour et heure demandés par la famille et (ou) les pompes funèbres. (Les horaires d’incinération sont parfois contraignants).
Dans ce cas, la conduite de la célébration des funérailles sera confiée à deux personnes, qui, après avoir suivi une formation adéquate,
ont été mandatées et désignées par l’Evêque lui-même.

Une célébration Eucharistique pourra être proposée aux familles qui le souhaitent dans les semaines qui suivent ce rite d’A-Dieu.

Prêtres, diacres, laïcs appelés à conduire ces célébrations, nous sommes appelés et envoyés par le Seigneur, qui, comme Pasteur,
compatit à la souffrance, annonce la résurrection au dernier jour, et qui invite le défunt à passer avec lui de la mort à la vie, à la vie éternelle
dans le Royaume des cieux.

La prière au cimetière ou au crématorium, dans la plupart des paroisses, elle est confiée à la famille et à toute la communauté.
Des feuillets " Prier au cimetière" et "Prier au crématorium" sont à votre disposition.
Cherchons un membre de nos familles ou de notre entourage pour animer ce dernier temps de recueillement auprès de notre Être cher.

Les demandes de funérailles se font habituellement  au Secrétariat et accueil pastoral de Marchienne-au-Pont via les pompes funèbres, la plupart du temps.
Pour les Communautés du Bateau Chapelle, Landelies et la Mission Italienne, les demandes se font dans celles-ci.