Articulations Philosophiques et Psychanalytiques

Inconscients des corps parlants

 

Séminaire de recherche organisé par Dorothée Legrand (CNRS-ENS, Archives Husserl)

 


L’inconscient ? Immédiatement, résistant à ce qui tenterait d’en fixer le sens, ce mot questionne :

L’inconscient est-il l’anonymat muet du corps ? L’inconscient est-il structuré comme un langage ? Ce langage est-il structuré par le silence du corps indicible ? L’inconscient est-il structuré par une parole et/ou par un corps que l’un adresse à l’autre ?

Le corps parle-t-il ? Quelle langue, quelles langues le corps parle-t-il ? Le corps est-il muet ; parle-t-il un logos sensible ; est-il un contact silencieux ; est-il une parole que l’un adresse à l’autre ? Et comment, alors, l’écouter ? Comment dire le corps ? De quelle matière la parole des corps parlants est-elle faite ? De quel souffle le corps d’êtres parlants est-il animé ? Quelle trace, quelles traces le corps et la parole portent-t-ils de l’enfance ; comment le corps et la parole sont-ils formés par le fait que l’homme n’est pas toujours déjà ni jamais complètement parlant ?

Les corps se parlent-ils ? Le corps est-il le lieu d’une coexistence sensible sans paroles entre les uns et les autres ? Le corps est-il le lieu de l’altérité – là où l’autre le plus proche resterait le plus étranger, là où je serais irrémédiablement inaccessible à l’autre ? Le corps est-il le lieu de l’aliénation – là où je pourrais m’emparer de l’autre à ses dépens, là où l’autre pourrait s’imposer malgré moi ? Comment penser la différence des corps et la non-indifférence aux corps comme manières d’être-ensemble des sujets parlants ? Peut-on parler d’un corps seul ; le corps est-il pour l’autre ?

Qu’est-ce que le corps d’êtres parlants ? Qu’est-ce qui, du corps, se manifeste, à soi, aux autres, s’expose, s’adresse ; qu’est-ce qui du corps se retire, se masque, se dérobe, échappe à toute prise, à toute prise de conscience, à tout contact ? Qu’est-ce qui du corps se donne, ne se reçoit jamais, s’impose, se profane, se protège ? Qu’est-ce que le corps dont il n’est pas de vécu manifeste ? Qu’est-ce que le corps dont, sourdement, la latence structure l’expérience consciente et leste la rencontre des uns avec les autres ? Qu’est-ce que le corps qui se précipite dans une image manifeste, mais dont la latence échappe alors ? Qu’est-ce que le corps que l’image ne manifeste pas : irreprésentable, inappropriable, imperceptible, indistinct, informe ? Quelle en est la structure, quelle en est la force de (dé)structuration ?

Orientés par ces questions, nous croiserons les manières dont la psychanalyse, la philosophie phénoménologique et leurs filiations pensent l’inconscient, et les manières dont, ainsi pensés, ces inconscients structurent les corps parlants.

Ces questionnements font suite à une première année de séminaire qui s'est tenu en 2014-5, et dont vous trouverez l’argumentaire et quelques références bibliographiques, ici.

 

****


Pour l'année 2015-6, le séminaire se tiendra le Jeudi de 20h à 22h aux dates suivantes

15 octobre

26 novembre

7 janvier

18 février**

31 mars

12 mai*


École Normale Supérieure - 45 rue d'Ulm

Salle BECKETT (toutes les dates sauf le 12 mai)

*Salle CAVAILLES (seulement le 12 mai)

**Intervention de Jean-Claude Monod le 18 février (lien)




Bibliographie indicative:


Giorgio Agamben

Enfance et histoire. Destruction de l’expérience et origine de l’histoire (1978). Tr. Yves Hersant. Editions Payot : 1989.

La communauté qui vient. Théorie de la singularité quelconque (1990). Tr. Marilène Raiola. Editions du Seuil : 1990.


Piera Aulagnier

Remarques sur la structure psychotique. La psychanalyse : 1964, 8,47-67. Reproduit in Aulagnier Piera, Un interprète en quête de sens. Editions Ramsay : 1986. p. 267-286.


Bruce Bégout

La généalogie de la logique ; Husserl, l’antéprédicatif et le catégorial. Editions Vrin : 2000.


Ludwig Binswanger

Introduction à l’analyse existentielle (1924-1958). Tr. J. Verdeaux & R. Kuhn. Editions de Minuit : 1971.


Maurice Blanchot

La communauté inavouable. Les éditions de Minuit : 1983.


Wolfgang Blankenburg

La perte de l’évidence naturelle (1971). Tr. JM. Azorin & Y. Totoyan. Editions PUF : 1991.


Hans Blumenberg

Description de l'homme. Tr. D. Trierweiler. Editions du Cerf : 2011.


Medard Boss

Psychanalyse et analytique du Dasein (1980).  Tr. Ph. Cabestan & Fr. Dastur. Editions Vrin : 2007.


Cornelius Castoriadis

L’institution imaginaire de la société. Editions du Seuil : 1975.


Paul Celan

Entretien dans la montagne (1959). Editions Fata Morgana : 2010.

Le méridien (1960). Editions Fata Morgana : 2008.


Gilles Deleuze

Ritournelle, Mille Plateaux. Editions de Minuit : 1980.


Jacques Derrida

De l’hospitalité. Dans : Anne Doufourmantelle invite Jacques Derrida à répondre de l’hospitalité. Editions Calmann-Lévy : 1997.

Etats d’âme de la psychanalyse – Adresse aux Etats Généraux de la Psychanalyse. Editions Galilée : 2000.

La voix et le phénomène. Editions PUF : 1967.

Le toucher, Jean-Luc Nancy. Editions Galilée : 2000.

Résistances. De la psychanalyse. Editions Galilée : 1996.

Responsabilité et hospitalité. Dans : Autour de Jacques Derrida, De l’hospitalité. Ed. Mohammed Seffahi. Editions La passe du vent : 2001.


Pierre Fédida

Corps du vide et espace de séance. Editions universitaires J.-P. Delarge : 1977.


Michel Foucault

Le beau danger. Un entretien de Michel Foucault avec Claude Bonnefoy (1968). Editions EHESS : 2011.

Le corps utopique (1966). Conférence radiophonique prononcée sur France-Culture. Voir aussi : Utopies et hétérotopies. Editions audio INA-Mémoires vives : 2004. Voir aussi Michel Foucault, Le corps utopique, les hétérotopies. Editions Lignes : 2009.


Sigmund Freud

Au-delà du principe de plaisir (1920). Editions PUF : 2010.

Esquisse d’une psychologie scientifique (1895). Dans : La naissance de la psychanalyse. Editions PUF : 1996.

L’analyse avec fin et l’analyse sans fin (1937). Dans : Résultats, idées, problèmes. Editions PUF : 1985.

L’interprétation des rêves (1900). Editions PUF : 2010.


Edmund Husserl

De la synthèse passive (1920-1926). Editions Jérôme Million : 1998.

Les Méditations cartésiennes, Introduction à la phénoménologie (1929). Editions Vrin : 1947.


Jean Hyppolite

Commentaire parlé sur la Verneinung de Freud (1954). Dans : Lacan Jacques, Ecrits, Editions du Seuil : 1966, pp. 879-887.


David Kleinberg-Levin

Before the Voice of Reason: Echoes of Responsibility in Merleau-Ponty’s Ecology and Levinas’s Ethics. State University of New York Press: 2008.


Jacques Lacan

Au-delà du « principe de réalité » (1936). Dans : Ecrits. Editions du Seuil : 1966, pp. 73-92.

Fonction et champ de la parole et du langage en psychanalyse (1953). Dans : Ecrits. Editions du Seuil : 1966.

La direction de la cure et les principes de son pouvoir (1958). Dans : Ecrits. Editions du Seuil : 1966, pp. 584-645.

La relation d’objet. Le séminaire, Livre IV (1956-57). Editions du Seuil : 1998.

Les écrits techniques de Freud. Le séminaire, Livre I (1953-54). Editions du Seuil : 1975.

Les psychoses. Le séminaire, Livre III (1955-56). Editions du Seuil : 1981.

Réponse au commentaire de Jean Hyppolite sur la « Verneinung » de Freud (1954). Dans : Ecrits, Editions du Seuil : 1966, pp. 381-399.


Emmanuel Levinas

Autrement qu'être ou au-delà de l'essence (1974). Le livre de poche, Biblio essais : 1990.

De l’existence à l’existant (1947). Editions Vrin : 2013.

Dieu, la mort et le temps (1975-76). Editions Grasset : 1993.

Ethique et infini. Editions Fayard : 1982.

Heidegger, Gagarine et nous. Information juive : 1961, N°131, pp. 1-2.

Humanisme de l’autre homme. Editions Fata Morgana : 1972.

In memoriam Alphonse de Waelhens, Tijdschrift voor Filosofie : 1984, 46, 3, pp. 405-408.

Notes philosophiques sur Eros. Œuvres complètes, Volume 3 : Eros, littérature et philosophie, Editions Grasset/IMEC : 2013.

Parole et silence (1948). Dans : Œuvres Complètes, Volume 2 : Parole et Silence et autres conférences inédites au Collège philosophique. Editions Grasset/IMEC : 2011, pp. 69-104.

Paul Celan. De l’être à l’autre (1976). Editions Fata Morgana : 2002. Voir aussi dans : Noms propres. Editions Fata Morgana : 1976.

Totalité et infini. Essai sur l’extériorité (1961). Le Livre de poche, Biblio essais : 1990.


Maurice Merleau-Ponty

L’homme et l’adversité (1951). Dans : Signes. Editions Gallimard : 1960.

L’institution, la passivité : Notes de cours au Collège de France (1954-1955). Editions Belin : 2003.

L’œuvre et l’esprit de Freud. Préface à l’ouvrage de Angelo Hesnard, L’œuvre de Freud et son importance dans le monde moderne. Editions Payot : 1960. Aussi paru dans Merleau-Ponty Maurice, Parcours II. Editions Verdier : 2000, pp. 276-284.

La Nature ou le monde du silence (1957). Dans : Emmanuel de Saint Aubert (ed.), Maurice Merleau-Ponty. Editions Hermann : 2008.

La Nature, Notes de cours du Collège de France (1956-60). Editions du Seuil : 1995.

La prose du monde. Éditions Gallimard : 1969.

Le langage indirect et les voix du silence (1952). Dans : Signes. Éditions Gallimard : 1960.

Le philosophe et son ombre (1959). Dans : Signes. Éditions Gallimard : 1960, pp. 201-228.

Le visible et l’invisible. Suivi de Notes de travail. Éditions Gallimard : 1964.

Les relations avec autrui chez l’enfant (1950-1951). Dans : Parcours. Editions Verdier : 1997, pp. 147-229.

Phénoménologie de la Perception. Editions Gallimard : 1945.

Sur la phénoménologie du langage (1951). Dans : Signes. Éditions Gallimard : 1960, pp.105-122.


Jean-Claude Monod

Hans Blumenberg. Editions Belin : 2007.


Jean-Luc Nancy

Corpus. Editions Métaillé : 1992.


Jean Oury

Le corps et la psychose. Institutions, Revue de psychothérapie institutionnelle : 1976. http://www.revue-institutions.com/articles.html


Alphonse de Waelhens

La Psychose. Essai d’interprétation analytique et existentiale, Editions Nauwelaerts : 1971.