Une passion

Mai 1974, mon petit dogue est là. Pour mes 18 ans, mes parents m'ont fait ce cadeau.
Ma passion pour le dogue était née quelques années plus tôt.
Dans mon village, une pisciculture était gardée par un grand mâle arlequin. Il m'impressionnait ce "Danois" comme on les appelait alors.Il n'avait pas l'aire facile avec ses oreilles coupées, ses babines et sa truffe décolorée. Il était très blanc et avait les paupières roses: il m'impressionnait vraiment. Il m'attirait aussi.
Le matin, sa maitresse venait faire ses courses au village en camionnette et bien sur, le dogue l'accompagnait.la voiture semblait bien petite pour ce géant: c'est sur, lorsque je serai grand, j'en aurais un aussi beau.
Ce fût donc une jolie chienne grise bigarrée de noir. Sans papier, pas très grande, elle était tout ce que l'on attend d'un dogue: gentille, fidèle, pleine d'assurance. Je l'appelai TANIA.
Avec les dogues, ce fût le début d'une grande passion et cela dure depuis plus de trente ans.





Comments