Un 300 de voyage ultraléger
 

 

     

    Pour ce projet, l'objectif était de réaliser un 300 optimisé pour le transport et le voyage, à F/D 5 ultra-léger, 10 kg maximum, miroirs compris, transportable en avion en bagage à main, ou en sac à dos pour un trecking, le plus ergonomique possible et relativement facile à réaliser.

    Il est conçu pour accepter un miroir du commerce, notamment les optiques d'un Kepler, Orion ou autre chinois. C'est une bonne manière de transformer facilement un « tromblon » lourd et difficilement transportable en un instrument léger et ergonomique. Il est bien sur adaptable pour un miroir à focale plus courte.

    L'ensemble est présenté sur une plate-forme équatorial ultra-plate en forme de triangle.

    Je ne crois pas que l'on puisse faire plus minimaliste, sauf à le réaliser tout en carbone.

Il reprend les principe habituels pour mes constructions: Cage secondaire mono-annulaire, pas de boite à miroir, tourillons sur-dimensionnés, entretoise, rocker flexible, base annulaire rigide.

Anneau secondaire en CPT de 12 mm d' épaisseur, 42 cm de diamètre extérieur, 34 cm de diamètre interne.

A noter tout particulièrement, le système de l'araignée ultra-légère de ma conception:

    * 4 branches en alu de 0,5mm d'épaisseur, deux à deux parallèles, dont la tension est réglable, assurant une parfaite rigidité,

    * Un corps central à 45°, simplifié et très facile à réaliser, avec 3 vis de collimation et une vis centrale sur lequel pivote le miroir. Les vis sont en nylon, bien plus légères que l'acier, et utilisées selon le principe que lorsqu'elles s'usent, on les change...

    * Le miroir secondaire est situé très haut entre les pattes de l'araignée, ce qui réduit l'épaisseur de l'ensemble de la cage secondaire, et limite le porte à faux pour le porte oculaire qui est ainsi fixé plus près de l'anneau secondaire.

Le porte-oculaire 31,75 de fabrication maison, est ultra-léger (80g), selon le principe des crayfords hélicoidaux (Le tube du porte-oculaire coulisse sur des roulements fixés sur des tiges inclinées, ce qui constitue un pas de vis virtuel. Le pas de 5mm pour un tour permet une mise au point très précise.


Les 6 tubes du serrurier sont en carbone de 12 mm de diamètre, très légers.


A noter également les attaches pour les tubes reliés entre eux par des systèmes d'attache articulés réalisés sur mesure en duran. Les 6 tubes se replient ensemble pour le démontage.


Le cadre du barillet est en profilé d'alu de 20 mm, reliés par des équerres rivetées (rivets Pop).

Barillet alu 6 points, sur rotules. Le miroir sera retenu sur la tranche par un câble.


    Les vis de collimation sont en dessous du barillet pour simplifier la construction, mais il sera possible, avec un système simple de poulies et courroies, d'avoir une collimation par le haut. Les écrous pour les vis de collimation sont insérés et fixés dans les tubes du cadre du barillet, pour gagner en hauteur.


Le flex-rocker est un simple anneau très fin de 6 mm d'épaisseur, 42 cm de diamètre, qui pivote sur la base, retenu par 3 roulements sur la tranche, à l'intérieur.


La base, diamètre 42 cm et les tourillons (de même diamètre) sont réalisés en deux couches de CPT de hêtre de 6 mm, insérant une épaisseur en noyer. Structure alvéolaire très légère et très rigide.


Un système de contre-poids à ressorts assurera l'équilibre, le diamètre et la position des tourillons (42 cm maxi) ne permettant pas d'équilibrer le tube. On pourra bien sur également y mettre un contre poids moins virtuel: en voyage, les cannettes de bière peuvent être fort pratiques, on en trouve partout...


 

Le résultat est un ensemble qui, une fois démonté, représente un cylindre très aplati de 42 cm de diamètre, et 12 cm de haut, ce que j'appelle « LA BOITE A CHAPEAU ».

L'ensemble, hors miroirs et accessoires, pèse 3,8 kg. Avec un miroir primaire de 6 kg, le tout pèse moins de 9,8 kg.

Les éléments se démontent et s'imbriquent les uns dans les autres, le miroir étant logé à l'intérieur de la base annulaire qui fait office de protection et de boite à miroir pour les transports.


Cet ensemble est facilement transportable, dans un sac à dos de forme adéquate. Ses dimensions et son poids permettent de le prendre sans soucis en bagage à main en avion ou pour une ballade en montagne.

 

( Pour avoir le même, n'hésitez pas à me contacter: dobson.2005@gmail.com )