Dobson 410
 

 

 Amateur astronome et bricoleur passionné, ayant à disposition un atelier de menuiserie et d'usinage mécanique, et souhaitant faire partager ma passion à d'autres passionnés, je peux  réaliser à la demande, en tout ou partie, des montures dobson, sur la base de l'instrument présenté ci-après, ou sur une base plus classique.  

Du dobson 300 ultratransportable au 500 ou 600.

Possibilité d'y intégrer une plate-forme équatoriale pour suivi sidéral.

Monture realisée en fonction de vos besoins et de vos spécifications.

Matérieux utilisés: contreplaqué de hêtre ou bouleau, aluminium, carbone, composites.

Finition de la meilleure qualité, stabilité, rigidité, fluidité des mouvements, transportabilité, collimation adéquate, sont garanties.

 

Pour tous renseignements, n'hésitez pas à me contacter:  dobson.2005@gmail.com

 

 

Avant propos :

La réalisation de ce télescope Dobson résulte d’un compromis entre la volonté de créer un télescope léger et l’occasion proposée par Franck Grière  de la société Mirro-sphère, de polir un miroir dans un verre épais (8 cm), donc lourd et demandant une longue mise en température.

 

Il fallait donc une monture certes rigide et solide pour soutenir le miroir, mais aussi le plus allégée possible afin de compenser le poids du miroir pendant les transports, et offrant un maximum d’exposition à l’air afin de faciliter la mise en température.

 

La forme retenue (tourillons surdimensionnés, cage secondaire simple, absence de boite à miroir) est aussi largement un choix esthétique.

 

 

1- Miroirs :

 

Miroir primaire réalisé par Franck Grière de la société Mirro-sphère à Marzy, près de Nevers (  http://www.mirro-sphere.com ), avec l’aide attentionnée de Jean Marc Becker de Montbéliard. Le miroir est en verre Duran (caractéristiques similaires au Pyrex), récupéré dans un ancien outil, d’où son  épaisseur plutôt inhabituelle.

 

Diamètre: 410 mm

Epaisseur: 80 mm

Poids :  23 kg environ

 

Longueur focale : 178,5 mm (F/D= 4,3)

 

Miroir superpoli, estimé à Lambda/12 à l’appareil de Foucault.

 

Aluminure effectuée à Venise chez Ottiche Zen (coordonnées : romano.zen@tiscali.it)

 

Miroir secondaire de 89 mm de petit axe, provenant également de chez Ottiche Zen.

 

 

2- Monture :

 

Réalisation maison, en contreplaqué de hêtre de 15 mm (anneaux) et 30 mm (tourillons), noyer (bois dur) pour certaines pièces (attaches), et aluminium (barillet, araignée, tubes du serrurier, carter de protection du miroir).

 

Monture « allégée » comprenant une « cage secondaire » en un seul anneau, une structure serrurier à 8 tubes, une boite à miroir réduite au barillet sur lequel sont fixés directement les deux tourillons, un rocker en un simple anneau, dit «flex rocker » et une base rigide, en forme également d’anneau. 

 

 

 

Les tourillons sont surdimensionnés (diamètre 70 cm), en forme de quart de lune générant une très grande stabilité, notamment pendant les changements d'oculaires, leur rigidité et leur parallélisme étant assuré par une entretoise en triangle placée à l’avant entre les deux tourillons.

 

 

 

Le choix du flex rocker et de la base en anneau (inspiré des créations de Mell Bartels aux US), permet une parfaite transmission des forces (poids) au sol, en réduisant presque totalement les porte-à-faux, tout en limitant le poids (simplicité du rocker)

 

Le poids important du miroir, malgré ses inconvénients, permet d’avoir un centre de gravité très bas et donc là encore, une plus grande stabilité de l’ensemble.

 

Poids total de la monture (hors miroir primaire, base comprise) : environ 20 kg 

 

 

2.1 Cage secondaire :

  

  

Anneau simple en contreplaqué de hêtre de 15mm d’épaisseur.

Araignée réalisées selon les schémas de Serges Bertorello de Marseille  (http://serge.bertorello.free.fr/details/titan/titan-tube-araignee.html).

Branches de l’araignée réalisée en aluminium de 0,75 mm d’épaisseur et fixées à l’anneau par des vis réglables.

 

Porte-secondaire en bois de noyer évidé et coupé à 45°

 

Miroir secondaire fixé par 4 attaches en aluminium, usinées à la formé adéquate.

 

 

 

 

 

 

2.2 Tubes serruriers :

 

8 tubes aluminium de 23mm de diamètre extérieur, épaisseur 1,5 mm.

Afin d’éviter la propagation des vibrations dans les tubes, des cordes à linge sont fixées lâchement à l’intérieur des tubes.

 

Attaches inférieures fixées sur le barillet, en noyer. Fixation par vis et écrous papillon.

 

 

 

 

 

2.3 Barillet :

 

 

Cadre du barillet en tubes d’aluminium rectangulaire, de 35x15 mm, épaisseur 2mm, soudés.

 

Barillet 9 points sur 3 triangles de flottaison mobiles. Positions des points de support et forme des triangles calculés selon PLOP. Malgré la taille du miroir, un barillet 18 points ne se justifiait pas, compte tenu de l’épaisseur du miroir et de sa plus grande rigidité.

 

Supports latéraux par 2 vis à l’avant du miroir. Le contact avec le miroir se fait sur deux support en résine très dure, taillés en forme de pointe émoussée. Un système à roulette avait été envisagé, mais non retenu, faute de place entre le miroir et les supports. L’épaisseur du miroir et sa rigidité permet d’utiliser cette solution plus rudimentaire, sans générer apparemment de déformation du miroir.

 

 

2.4 Tourillons :

 

Les tourillons sont en hêtre de 30 mm, en forme de quart de lune, diamètre 70 cm. Ils ont été tournés sur un tour à bois pour une parfaite circularité.

La tranche des tourillons est revêtue de FRP, assurant en contact avec les plaques de téflon du rocker, une excellente fluidité des mouvements. Le RFP est collé et  vissé.

 

 

2.5 Flex Rocker :

 

En forme d’anneau plat, en contreplaqué de hêtre de 15mm. 4 triangles en bois de noyer forment les supports tangents sur lesquels reposent et glissent les tourillons.

 

 

2.6 Base :

 

En forme de double anneau de CPT de 15 mm, de grande rigidité. 3 roulettes guident le rocker en rotation sur la base.

 

 

2.7 Porte oculaire :

 

Réalisé selon les idées de Yves Louhmeau.

Tube porte oculaire en PVC.

Guidage par 4 roulements à billes dont l’écartement des fixé par des vis /écrous.

Le système est très rigide, et permet une grande précision de la mise au point.

 

 

 

 

2.8 Carter de protection du miroir :

 

Laisser le miroir entièrement non protégé permet une plus rapide mise à température du miroir en laissant l’air circuler librement autour. On peut le laisser ainsi lors des observations solitaires, mais le danger pour le miroir est évident. Un carter de protection en aluminium a donc été réalisé. Intérieur peint à la peinture pour tableaux noirs.

 

 

Conclusions :

 

La structure est parfaitement stable et rigide. Les attaches des tubes du serrurier sont bien rigides, les tourillons largement surdimensionnés donnent une grande précision aux mouvements, la base en anneau assure une très bonne stabilité. L’équilibrage est bien réalisé, sans contrepoids nécessaires. La fluidité des mouvements sur FRP/téflon est parfaite.

 

 

Points éventuels à améliorer : 

 

Un certain gain de poids serait possible sur les tourillons (moindre épaisseur des tourillons, 20 mm par exemple et possibilité de les évider sans perdre en rigidité) et sur le double-anneaux de la base (un simple anneau en CTP de 30 mm, également évidé devrait assurer une rigidité bien suffisante).

 

Un ventilateur aspirant est prévu sur le carter de protection de manière à créer un effet Coanda (courants d’air laminaire sur la surface du miroir éliminant la turbulence sans attendre la mise en température du verre)

 

 

Inspirations et remerciements :

 

Tous mes remerciements à ceux qui m’ont prodigué directement ou indirectement leurs idées ou conseils, notamment en mettant à disposition sur internet leurs explications et les détails de construction de leur propre dobson.

 

Tout d’abord, bien sûr, sur le site "Construction de dobsons" Altaz (www.astrosurf.com/altaz),  les créations de Daniel Vernet,  Vincent Le Guern,  Frédéric Géa, Guillaume Cannat et les autres…

 

Merci aux membres du forum ASTROSURF ( http://www.astrosurf.com ) leurs encouragements, ainsi que les membres de la liste Yahoo Dobson, Eclipsia et la liste ATM.

 

Merci à Serge Bertorello pour son site très didactique (http://serge.bertorello.free.fr) sur les principes de l’optique, et ses conseils pratiques pour la construction d’un télescope (notamment la construction d’un porte secondaire), ainsi qu’à Yves Louhmeau ( http://perso.wanadoo.fr/yves.lhoumeau/astronomie/pratique/index.htm ) et Jean Marc Becker pour leurs idées de bricolage, notamment la construction d’un Porte Oculaire très pratique et simple à réaliser.

 

Enfin, certains dobson allemands m’ont plus particulièrement inspiré:

 

http://www.geocities.com/ruedigerheins/24_zoll.htm

 

http://www.stathis-firstlight.de/atm/index.htm

 

ainsi que quelques réalisations américaines :

 

http://doeason.home.comcast.net/16inchscope.html

 

et surtout celui de Greg Babcock en aluminium :

http://synrgistic.com/astro/24inch.htm

 

 

Et voici la Dobsonmobile: