Accueil

"Dix Sur Dys - PIAPEDE" fait suite au site "Dix Sur Dys" (https://sites.google.com/site/dixsurdys/) proposant une aide à l'adaptation pédagogique pour aider les élèves dyslexiques dans leur scolarité.

Aider l’élève dyslexique à l’école ou au collège, c’est lui offrir une pédagogie adaptée pour une scolarité la plus harmonieuse possible :
une pédagogie différenciée (Crunelle, 2008).

 

« Différencier l'enseignement, c'est faire en sorte que chaque apprenant se trouve, aussi souvent que possible, dans des situations d'apprentissage fécondes pour lui » (Perrenoud, 1997).

 

Différencier sa pédagogie, c’est donc prendre des " mesures permettant aux élèves extrêmement différents et pourtant regroupés dans une même classe d'accéder à des objectifs communs, ou en partie communs, par des voies différentes" (Crunelle, 2008).


Pour ce faire, il peut être intéressant d'identifier quels sont les adaptations pédagogiques et d'examen dont peut profiter un élève en difficulté à l'écrit ou dyslexique.


Il existe un dispositif novateur : un Protocole expérimental d’Identification d’Aménagement Pédagogique ou d’examen pour un Elève en Difficulté à l’Ecrit (PIAPEDE) de l’école primaire jusqu’au baccalauréat.

 

Le PIAPEDE, Protocole d’Identification de l’Aménagement Pédagogique correspondant à un Elève en Difficulté à l’Ecrit - et de l’aménagement d’examen si un diagnostic de dyslexie-dysorthographie invalidant est confirmé, a été créé en 2009 par Mme Dominique CRUNELLE, directrice de l’Institut d’orthophonie de Lille jusqu’en 2010. Il est le résultat du travail de plusieurs étudiants dans le cadre de leur mémoire de fin d’études en partenariat avec de nombreux professionnels de l’Education Nationale (enseignants, psychologues et médecins scolaires, IPR, conseillers pédagogiques, COP) et de la Santé (orthophonistes et neuropédiatre).

 

C’est un protocole qui a pour objectif de déterminer quels aménagements seraient le plus bénéfique pour l’élève.
Il se divise en 2 parties :
- la compréhension (lecture d’un texte)
- et l’expression écrite (fin de l’histoire à inventer).
 

En aucun cas, le PIAPEDE n’est un test, ou une évaluation, d’où le terme « protocole ».

 

De cette passation se dégagent différents profils d’élèves avec les aménagements nécessaires :

· Profil 1 : Temps supplémentaire et réduction d'exigences

· Profil 2 : Pédagogie orale

· Profil 3 : Ordinateur

       Les trois premiers profils correspondent à des aménagements d’examens.

Pour ces trois premiers profils, des cartes heuristiques* sont proposées afin d’établir un réel partenariat entre les enseignants, les orthophonistes, les parents, pour mieux visualiser le programme personnalisé de réussite éducative (PPRE) de l’élève. Il s'agit de cartes mentales : l’information est représentée visuellement (schémas, enchaînements logiques), afin de favoriser l’inscription dans la mémoire à long terme.

· Profil 4 : Simplification et reformulation linguistique

Il faut préciser qu'il n'est pas proposé d'aménagements spécifiques d'examen pour le profil 4. Dans ce cas, c'est l'aménagement pédagogique qui prime. En classe, il faut renforcer le feed-back reprenant la forme complexe, pour en faciliter peu à peu la mémorisation et son imprégnation.

· Profil 5 : Aide d'une autre perspective : psychologique, assistante sociale...

· Profil 6 : Pas d'aménagements possibles
Enfin les deux derniers profils permettent aux enseignants de rechercher les partenariats d’autres professionnels, voire permettre une prise en charge plus adaptée et/ou d'une réorientation scolaire.

   

 
Le PIAPEDE constitue un outil de décision intéressant pour satisfaire au décret n°2005-1617 du 21 décembre 2005, relatif aux aménagements des examens et concours de l’enseignement scolaire et supérieur dont les élèves dyslexiques doivent pouvoir bénéficier en compensation de leur handicap tout en préservant l’égalité entre tous les candidats aux épreuves écrites.

 

Vous pouvez retrouver une explication détaillée de ce dispositif dans l'ouvrage collectif coordonné par D. CRUNELLE (2008) : Dyslexie ou difficultés scolaires au collège : quelles pédagogies, quelles remédiations ?, Scéren CRDP Nord-Pas de Calais, Paris.



Les fiches proposées ici sont le fruit d'un mémoire d'orthophonie réalisé par Christelle Dufour et Jessie Reinhard, sous la direction de D. Crunelle, orthophoniste et Docteur en Sciences de l’Éducation.