Flash‎ > ‎

7, 8 et 9 juin 2013 à Chatte - Léa Blain et les femmes de la résistance

publié le 11 mars 2013 à 04:07 par Mathias Mathieu   [ mis à jour : 22 avr. 2013 à 04:49 ]

L'association Esprit de la Résistance en Rhône Alpes vous annonce son exposition de juin 2013 en partenariat avec la municipalité de Chatte et le conseil Général de l'Isère
Cette année le thème en sera Léa BLAIN et les femmes dans la résistance. L'ensemble se tiendra les 7, 8 et 9 juin à Chatte (près de Saint Marcellin). Le 7 sera normalement réservé aux scolaires.
En parallèle avec l'exposition, le samedi après midi se dérouleront 3 conférences dont je vous confirmerai le programme très bientôt.
Pour ceux qui ne connaissent pas Léa BLAIN,
Un petit rappel (issu du site de la ville de Chatte) :
Léa BLAIN (1922-1944) Héroïne du Vercors
Léa Blain, jeune Chattoise, travaillait à l'usine Morel de la Sône tout en assurant des heures au bureau de poste de Chatte. Motivée par la résistance, elle rejoint le Vercors où l'on a besoin de ses services. Elle trouvera la mort à la Croix des Glovettes sur les hauteurs de Villard de Lans le 1er août 1944.
Mais laissons la parole au Colonel Tanant qui l'a bien connue: "Elle venait du village de Chatte où ses parents, modestes ouvriers, l'avaient élevée dans le culte du devoir. Agée de 22 ans, c'était une jeune fille particulièrement pieuse et patriote. Depuis 1942, elle travaillait dans la Résistance, faisant des liaisons, camouflant les réfractaires au S.T.O., transportant des plis et des documents."
Elle fut aussi "chiffreuse/codeuse" de l'équipe radio de la mission Eucalyptus
Le lundi 31 juillet, elle quitte la grotte des fées avec son groupe, où ils s'étaient réfugiés lors de l'offensive du Vercors, et s'éloigne en direction de Villard de Lans. Au lever du jour, Léa et un compagnon, sont au hameau du Pouteil où un fermier leur offre un bol de lait et leur conseille la prudence. le matin du 1er août ils sont surpris par une vingtaine de soldats allemands, ils font feu tuant deux d'entre eux. la riposte leur est fatale, une balle frappe Léa à la tête. Les Allemands s'approchent, et l'un deux déclara un peu plus tard: "Ces gens-là ne sont pas des terroristes, ce sont des héros."
Léa Blain repose au cimetière de Chatte, une école du village porte son nom, qui est également gravé sur le monument aux morts. Une plaque commémorative est apposée sur sa maison natale au n°21 de la grande rue.


Comments