Etude comparée des dispositifs participatifs de production des savoirs naturalistes : questions de méthodes et d’objectifs en France et dans le monde

 

RESPONSABLE DU PROJET :

Frédérique Chlous 

57 rue Cuvier CP 26, 75231 Paris cedex 05

Département MNHN : Hommes, natures, société

Unité : PALOC, UMR 208

Téléphone : 01 40 79 35 97

E-mail : frederique.chlous@mnhn.fr


RÉSUMÉ  :

L’implication des populations, des usagers, des citoyens dans les prises de décision, dans les controverses éthiques ou dans la gestion de l’environnement apparaît désormais comme une figure imposée de notre époque dans son aspiration à des modèles délibératifs plus démocratiques et à des rapprochements sciences-sociétés. Qu’en est-il de ce tournant participatif dans la gestion de la biodiversité et la production des savoirs naturalistes au Muséum ? Les dispositifs participatifs que les chercheurs du Muséum mettent en œuvre recouvrent une multitude de formes qui méritent d’être mieux décrites, mieux qualifiées, et surtout mieux situées dans les diverses typologies qui ont déjà été dressées du terme « participatif ».

Afin d’initier cette analyse, ce projet d’ATM propose de mettre en place un groupe de travail qui se réunira autour de quatre journées d’études en 2014. Ces journées permettront de dresser l’inventaire des dispositifs participatifs qui se déclinent au Muséum tant en France avec un programme comme Vigie-Nature que dans les pays du Sud où de nombreux chercheurs du Muséum et de l’IRD mettent en place ce type de dispositifs. A travers la diversité de ces dispositifs, nous nous interrogerons plus spécifiquement sur les attendus (explicités ou non) de ces dispositifs. Pourquoi les chercheurs et leurs partenaires ressentent-ils un « besoin de participatif » : partage de connaissances, appui au processus de décision, empowerment des populations locales, sensibilisation du public, production de connaissances, formation des participants, fabrique de consensus… 


Comments