-LES  ANCIENS  COMBATTANTS  ET  LEURS  DROITS  BAFOUES   -


        Cette page  est aménagé  pour résumer et  mettre au courant les anciens combattants marocain  leurs veuves et leurs  descendants, leurs  faire savoir comment faire valoir de leurs doits auprès de l’administration  militaire française   , afin de mettre fin d’une situation de discrimination qui  a durée plus de quarante ans de pensions cristallisés (gelés) et de droits  bafouées ou volés .

         De changer donc  la position  d’un pays pour qui ce problème reste une honte et  un déshonneur ,  un pays  pour qui nos parents ont cru  et aidé dans les moments cruciaux de son existence, qui n’ont écouté  que l’appel    du devoir envers un peuple envahi par la machine infernale nazie , pays pour qui ont versé  leur sent et donner  leur vies .Pays    pour qui malgré cela   il trouvent ainsi  que leurs veuves  et leurs descendants  des difficultés d’avoir un  simple visa  ou  un simple  séjour .

                                        - DERNIERE    REVALORISATION –

 

       La  prestation  que le Ministère de la Défense  sert   en application de l’article  68 de la loi de finances rectificative pour 2002 n°2002-1576 du 30 décembre 2002 ;) ;procédure   que ce Ministère a instauré   pour une revalorisation  partiel des pensions militaire de retraite et pensions  de réversion militaire de retraite , et retraite du combattants , basé sur le pouvoir d’achat  , qui c’est avéré  in fine n’avoir été qu’un habillage rhétorique pour maquiller le maintien des discriminations, entre ressortissants français et étrangers, mais aussi entre étrangers eux mêmes.  Donc ni égalité de traitement ni parité de pouvoir d’achat mais poursuite de  la loterie et de  la  discrimination.  C’est avéré alors  très utile  de constater l’inconditionnalité  et l’annulation de  cet article, en échange d’une solution loyale et durable qui est bien sur l’alignement  des pensions entre  marocain et français conformément à l’arrêt DIOP.

        Malgré la dernière alignement  après la sortie du film indigène, qui donne l’alignement aux concernés, ont négligé  leurs veuves et leurs descendants qui ont depuis toujours  très souffert de cette situation et qui sont la grande majorité, ont aussi  négligé  le versement de   tous les pensions cristallisées depuis 1961   .

  Il s’avère  très urgent pour faire valoir leurs doits  saisir   en premier cette administration(  sans doute  la réponse est   un silence qui vaut un refus  de leurs  part)  , puis dans deux mois suivant   saisir les tribunaux administratif ( qui restent l’issu le plus sûr pour faire valoir vos droits )  .