Para-Karaté de la Ligue Handisport francophone et de la Fédération francophone de Karaté de Belgique

 
(* appellations existantes : handikarate, karaté adapté, para-karaté, handisport, handi-karaté, g-karate,inclusive, integrated,..


Des partenariats dans le monde des universités et des hôpitaux ! Nous faisons du sport mais afin d'être le plus adéquat et les mieux formés possible,  nous collaborons à des programmes ou des études mises en place par le monde académique ou les institutions de soin elles-mêmes

Le programme des Karaté-Kids du CIMC du Centre régional hospitalier de la Citadelle de Liège.


Une collaboration de longue date avec le centre des Enfants infirmes moteur-cérébraux du CHR de la Citadelle de Liège.
Le cours de karaté fait en effet partie intégrante du programme de développement sportif de ces jeunes en situation d'handicap qui ont tous entre 6 et 14 ans.
Les enfants se voient proposer tous les 15 jours une session qui est adaptée en fonction de leurs capacités mais qui leur permet aussi d'avoir une activité physique motivante et vecteur de dépassement de soi malgré tout.

Le programme est une activité officiellement reconnue et proposée par les entités médicales responsables de ce service. Chaque enfant qui passe par le centre et l'école peut donc s'il le souhaite apprendre le karaté voire participer à des compétitions de I-karaté (Handikaraté, para-karaté, karaté adapté,...) avec nous.

L'activité est tenue en présence des Ergothérapeutes et kinésithérapeutes du centre qui collaborent et contribuent à orienter au mieux les exercices.... mais ça reste du karaté ! ;)

Session d'handikaraté au CIMC du CHR de Citadelle de Liège

Programme de sport pour personnes atteintes de pathologies neurologiques chroniques lourdes : BeSep


BeSep (Be Your Sporting hEalth Partner) a assurément été un des programmes de fitness les plus ambitieux ayant jamais existé et proposé pendant 5 années aux personnes atteintes de scléroses en plaques , principalement.

BeSep

Un total de près de 200 "patients" se sont vu proposer plusieurs sessions de fitness par semaine mais aussi de sessions de karaté ainsi que de la course à pied !
Beaucoup de travaux de fin d'études ont été pilotés depuis le département de neurologie du CHU de Liège qui était à 'origine de l'initiative.

Le programme a aujourd'hui disparu mais l'envie de bouger est resté dans nos ADNs

Collaboration avec l'Université de Rome à une étude Erasmus plus sur la pratique du karaté pour des jeunes adultes en situation de syndrome de Down


Une compétitrice italenne (catégorie syndrome de Down) en épreuve kata

Programme des plus ambitieux , le département de l'appareil locomoteur de l'Université de Rome et plus particulièrement les docteresses Maria Francesca Piacentini et Paola Sbricolli (ainsi que beaucoup d'autres) sont à l'origine d'un gigantesque programme d'évaluation de l'impact de la pratique du karaté pendant un an sur plusieurs groupes de pratiquants , tous en situation de syndrome de Down, et situés au 4 coin de l'Europe.

Nous sommes chargés de superviser les contenus "karaté" qui seront donnés dans les différents sites ( En Autriche, en Belgique, en Allemagne, en France).

Ce vaste projet qui est proposé au programme Erasmus plus - Sport devra se dérouler pendant toute l'année 2017.
Il connaitra plusieurs évaluations réalisées par les Universités de Rome et de Cologne.

Une corde de tout haut-niveau à mettre à notre arc... et dont nous ne sommes pas peu fiers

Karatékas, des jeunes en situation de syndrome de Down (handikarate, para-karate, i-karate)

Comments