Henry Purcell : Didon et Enée

« Pauvre Didon, nul époux ne t’a donné le bonheur. Celui-ci meurt, tu fuis ; celui-là fuit, tu meurs »

Ausone, Epitaphe des héros.

 

> Sommaire/Présentation

> Les personnages

> L'orchestre

> Argument

> Le Prologue 

> Ouverture

> Acte I

> Acte II

> Acte III

> Vocabulaire

> Bibliographie

> Iconographie

> Sites internet

> Structure par Titre

> Livret en anglais

> Didon à travers l'opéra 

- Didon et Enée est un opéra en trois actes. La musique est de Henry Purcell et le livret de Nahum Tate dramaturge et poète irlandais, d’après le Livre IV de l’Enéide de Virgile.

 

 

 

- Le Didon et Énée de Purcell n’a pas été écrit initialement pour le Collège de jeunes filles de Chelsea. Cet opéra est clairement inspiré de Vénus et Adonis, un masque pour le divertissement du roi composé en 1682 ou 1683 par le maître de Purcell, John Blow. L’exécution de Didon nécessite le même nombre de chanteurs que Vénus et Adonis, le même nombre de rôles solistes, et probablement les mêmes costumes furent portés par la troupe de John Blow pour représenter successivement les deux œuvres.

- L’œuvre de Purcell a sans doute été créée vers 1683-1684 au Whitehall de Charles II ou dans les appartements de Windsor.

- En 1689, c’est une adaptation de Didon qui a été présentée par le Collège de jeunes filles de Chelsea.

 

______________

Sources :

1689, livret unique de l'oeuvre, sans musique

Une copie de la partition de 1785 a été découverte en 1961.