Accueil **

Il y a déjà longtemps que je voulais écrire un condensé des idées que je sais n'être pas totalement de moi, mais qui sont quand même, après expériences et beaucoup de réflexions, mes idées. Ce titre veut justement refléter le fait que je dois ma pensée (et ce qui en découle : mes actions et projets) à de très bons professeurs, ainsi qu'à mes grand-parents, parents, frères et soeurs, et par le biais de ces derniers et de mes nombreuses lectures à tant et tant d'humains illustres ou pas qui ont construit la si riche "somme" des connaissances humaines : envie de savoir et connaissance progressive du monde dans lequel on vit et de nous-mêmes, imagination créatrice d'outils, y compris d'outils de connaissance (maths par exemple), théories et pratiques techniques s'enrichissant mutuellement. Ce titre est bien évidemment un clin d'oeil en contradiction totale avec le sens, à vrai dire méprisant, de l'expression populaire. N'ayant pu réaliser cette volonté du temps de ma vie "active" (là encore quel sens aberrant à cette expression, comme si ceux qui n'exercent pas ou plus une profession avaient une vie inactive!) je puis enfin le faire grâce à ma retraite et à internet ! Idées, non pas idéologie : vous aurez compris, amis lecteurs que je ne ferai pas une synthèse, qui verrouille et enferme la pensée, vous laissant le soin et le boulot de faire votre propre synthèse. Pour terminer cet accueil, permettez-moi de vous dire qu'à mon avis, le propre de l'homme n'est pas le rire, mais cette formidable capacité d'intelligence du monde, capacité d'abstraction et capacité considérable du fait que chacun s'enrichit des autres et cela au long des siècles, capacité développée sans doute grâce à une forte curiosité : voilà ce qui nous distingue du reste de notre grande famille animale; encore que ?...Notre part animale (l'instinct entre autre) ne doit pas être niée mais contenue et maîtrisée par notre intelligence.    

Si un homme "intelligent" ou simplement honnête intellectuellement reconnait ce que je dis ci-dessus (et je crois vraiment que c'est impossible de le nier, même les plus grands "inventeurs" n'ont jamais qu'inventé au maximum cent à deux cents choses nouvelles, i.e. quasiment rien au regard de tout ce qu'il a "reçu"), son "intelligence" devrait le conduire à en tirer des conclusions fortes : la formidable capacité de l'homme à communiquer, "partager" intelligence, imagination, créativité, outils et techniques nous oblige à considérer que le "partage" est une caractéristique fondamentale de l'espèce humaine, certes combattue de tous temps par un égoïsme tout autant caractéristique. Mais des deux, lequel a été le plus profitable à l'homme ? Notre intelligence et notre honnêteté doit donc nous pousser à poser comme bases politiques et sociales le "partage", c'est à dire la fraternité et la solidarité, et non l'appropriation de quelques uns au détriment de tous, cqfd, n'est-il pas ?

Oserais-je rajouter que la considération de ce "propre de l'homme" au vu de la théorie de l'évolution doit nous pousser à relativiser cette théorie, et à intégrer dans la vue scientifique de nos origines ce que j'oserais appeler une "loi de l'évolution humaine" (loi scientifique au sens des sciences humaines et non des sciences exactes, ne refaisons pas l'erreur de Marx ou de Comte), loi disant que ce n'est pas obligatoirement le plus fort qui survit, car tous sont liés et s'aident à survivre mutuellement. Le Christ Jésus l'avait quasiment déjà formulée il y a deux siècles environ, certes en lui ajoutant l'amour de Dieu, amour qu'on ne peut découvrir qu'à travers la médiation de Jésus, qui, curieusement se nomme plus souvent "fils de l'homme" que "fils de Dieu"! Il n'y a pas que la foi en Christ qui peut nous inciter à l'amour du prochain et au partage (c'est un peu synonyme) mais notre seule intelligence (image de celle de Dieu pour les croyants) doit elle aussi nous y conduire. Que cela est réconfortant !

{Après 32 articles, je sens la nécessité de vous faciliter, amis lecteurs, la navigation dans mon site : en effet, si pour moi, il est facile de rajouter sans problème des pages ou des corrections, pour vous, si vous ne lisez pas tout d'une seule traite (ouf!) ou voulez y revenir longtemps après (merci), dur dur de savoir ce que vous avez déjà vu. Aussi je vais désormais ajouter un n° et une date à mes nouveaux articles (33 et séq.) et ajouter un (ou plus)* à ceux que je vais modifier, cela pour la clarté de votre info.}