POUR UN SOURIRE D'ENFANT

 
 
Texte écrit par Maël et Mathéo le 18 décembre 2010 après notre visite à PSE.
 
   « Nous sommes dans le centre de « pour un sourire d'enfant » (PSE).

PSE, c'est une grande école qui s'occupe des enfants très pauvres, qui vivent dans une grande misère.  On a joué avec les enfants et c'était bien car ils sont sympathiques et ils rigolent beaucoup. Il y a des classes pour les bébés, une classe pour les handicapés et des classes pour tout le monde. Les filles portent une jupe bleue et un haut blanc et pour les garçons, c'est un pantalon bleu et une chemise. Les mamans cousent des balles, des doudous, des sacs et les uniformes pour la rentrée des classes. Il y a des élèves qui dorment dans l'école, ce sont des pensionnaires. Ils dorment sur des nattes par terre. Ils doivent se laver deux fois par jour. Le soir, ils ont un moment de prière. Parfois ils regardent un film. La cantine est dehors »

 

 

POUR UN SOURIRE D'ENFANT

 

 

 

 

Nous avons commencé notre séjour au Cambodge par la visite du centre PSE ( Pour un sourire d'enfant) situé à Phnom Penh. Nous avons logé deux jours dans une chambre du centre, à l’école hôtelière, jouxtant le pensionnat des filles.

 

En côtoyant les pensionnaires, nous avons eu le temps de discuter avec les élèves et de les observer, de partager un instant leur quotidien. Leurs sourires, leurs rires, leurs jeux et leurs chamailleries restent des images fortes du voyage.

 

Mais au fait, qu'est ce que PSE?

 

Christian et Marie-France des Pallières, les fondateurs de PSE ont crée en 15 ans une « grande machine à détruire la misère ». En 1995, alors que le Cambodge sort de longues années de guerre, Christian et Marie- France découvrent que des enfants, des familles vivent sur la décharge de Phnom Pen, Stung Meanchey. Le spectacle horrible d'enfants sales fouinant dans la décharge est insoutenable. Ils décident alors de lutter contre et de réagir.... Ils créent PSE et commenceront leur combat en distribuant des repas sur la décharge, puis en installant une paillote près de la décharge pour les soins et la nourriture. Mais cela ne suffit pas! Ils se rendent compte que seule l'instruction et puis plus tard une formation professionnelle permettront à ces enfants d'avoir un avenir meilleur... Ils créent une école après avoir acheté un terrain à Stung Meanchey.

 

Un enfant à l'école représente un manque à gagner pour la famille. Pour compenser cette perte de salaire, chaque famille d'enfant scolarisé à PSE reçoit une compensation en riz. Ainsi, l'élève peut se consacrer à ses études. On peut rentrer à PSE à n'importe quel âge. Après évaluation des services sociaux, ils seront mis soit en rattrapage scolaire (2 années en une) ou mis en cycle normal

  

 

Qu'est-ce que PSE aujourd'hui?

 

PSE est devenu un immense centre de formation :

-scolarisation de 2000 enfants en rattrapage scolaire dont 1200 dans le centre avec un internat en construction pour les enfants les plus éloignés (suite au déménagement de la décharge).

-scolarisation de 2200 enfants n’ayant pas un retard particulier en écoles publiques extérieures (district de la décharge) avec qui PSE a établi un partenariat, assorti d’aides et assistances diverses.

Au centre, on trouve aussi une crèche et une classe pour handicapés.

 

Les enfants les plus défavorisés ou menacés dans leurs familles sont logés au pensionnat du centre ou pris dans des familles d’accueil suivies par PSE.

On forme les élèves à l'enseignement général puis professionnel. Afin d'assurer un avenir à ces jeunes, PSE se bat pour dispenser un enseignement de qualité aux plus pauvres. Le français et l'anglais sont donc enseignés en plus du khmer.

Actuellement PSE forme 1500 jeunes dans 8 écoles de formations professionnelles préparant à 19 métiers dont l'hôtellerie, la restauration, la coiffure-esthétique et spa, l’informatique, la mécanique auto, l'horticulture, la plomberie ou l'électricité, le commerce (comptabilité, administration).

Le tourisme se développe au Cambodge et le pays a besoin d'une main d' oeuvre bien formée. Pendant notre séjour, nous avons vu Christian des Pallières former des jeunes à l'audiovisuel: un métier d'avenir au Cambodge!

Plus de 2000 anciens élèves diplômés des formations ont trouvé un travail à ce jour.

 

 

Mais PSE, c'est aussi un département médical avec des infirmeries et des bus-infirmerie qui circulent dans les villages, un centre de nutrition, des kinés et un centre de soutien psychologique. Un service social s'occupe du suivi des familles et va dans les villages autour de Phnom Penh.

PSE s'occupe aussi d'aider les parents (70 familles relogées). Ils peuvent être embauchés à l'entretien, la cuisine ou l'atelier couture qui réalisent les uniformes des élèves et d'autres produits artisanaux qui seront ensuite vendu à la boutique du centre.


PSE en chiffres:

15000 uniformes cousus chaque année

16 tonnes de riz utilisé par semaine ( 3 tonnes pour les repas à la cantine et 13 tonnes pour les familles)

9000 repas quotidiens sont fournis

7 bâtiments, 95 salles et 119 toilettes....

 

Nous tenons à dire un grand merci à Christian et Marie-France des Pallières qui nous ont accordé un peu de leur temps. Nous sommes admiratifs du travail accompli, de leur énergie et dynamisme. Leur histoire nous touche énormément. Les rencontrer faisait partie de notre rêve.... MERCI à eux ainsi qu'à Kim et Marie-Noëlle Tan qui ont permis cette rencontre.


Merci enfin à tous les élèves avec qui nous avons ri, mangé, joué et partagé. Leur bonne humeur nous a estomaqué! Ils sont autonomes, travailleurs et très conscients de leurs chances....Nous emportons vos sourires dans nos coeurs....

www.pse.asso.fr

 

     
Comments