Chatterie De La Valdange

Rex Devon


accueil / chatons à vendre / mâles / femelles / infos / contacter la chatterie

BIENVENUE

Eleveuse depuis 20 ans, je voudrais vous dire comment j’ai attrapé le virus du Devon Rex.

Il y a 17 ans, j’ai écrit ce que je ressentais alors, et qui n’a pas changé depuis. Et cela est un plaisir de le partager avec les amoureux de cette race.

 
 
Mon élevage de Rex Devon


Aimer les animaux depuis l’enfance ;
Avoir eu chiens, chevaux et chats, puis découvrir parmi ces derniers le Devon Rex... quel bonheur nouveau et particulier.. ;
Au départ, par ma fille cadette aux mêmes goûts, je reçois deux spécimens de cette race nouvelle et rare… Crazy-Boy et Ç de Guermantes, frère et sœur de bonne naissance ; curieux et originaux au possible, qui me flanquent un vrai coup de cœur… pourquoi ? .. sans doute leur allure particulière tenant presque de l’extra-terrestre ; long le cou menu et fier, immenses les oreilles, démesurés les yeux expressifs et curieux, courte et ondulée la pelisse.
Mais cet aspect physique ne suffirait en soi à justifier tant d’admiration, sans le caractère vite découvert…. vif, enjoué et intelligent, intéressé et intéressant, puis câlin jusqu’au « pot-de-collisme, en somme, des animaux vivants et surtout « à vivre »


Ensuite, pour leur équilibre physiologique et mon désir de perpétuer la race, je projette leur reproduction sélective, aidée, dans mon souci de qualité par les conseils avisés de la naisseuse même de mes deux modèles. Et commence la longue aventure des recherches et celle si passionnante des naissances puis de l’élevage. Pour le boy Crazy, nous achetons avec bonheur une très bonne femelle Devon de souche allemande et qui donne une première portée magnifique ; autre joie au spectacle de ces miniatures vives et facétieuses ; et les couleurs, du lavande au brun, voire tabby, aux yeux du vert d’eau au bleu.


Pour Ç de Guermantes, la quête d’un mâle (très rare en France à l’époque) nous mène à plusieurs voyages à l’étranger ; un beau petit Suisse lui donne trois bébés, dont une petite merveille : EVENING-BLUE-STAR.
Sans aucun défaut de type ou de poil, elle est jusqu’alors unique en Europe, tant par sa couleur que par ses origines de champions ; très tôt remarquée et consacrée par les juges internationaux, elle est championne d’Europe à 21 mois, avec 14 best dont 3 best of best dans trois pays différents ; j’en suis très heureuse et fière, récompensée de mes efforts de sélection et de soins.


Enfin, à deux ans, un fils de Crazy-Boy, Epsom-Price, lui donne quatre exemplaires à son image, au pelage uniformément bleu ; pour le comportement, rien de perdu.


Et mon plaisir continue, tant que j’ai besoin de communiquer ma grande joie et mon amour pour ces petits animaux merveilleux.

H. Gehin