Elastik



Artist : Elastik
Album : "Critik"
Musical style:  Superbe mise en abîme électronique.
country : France
Note 84 / 100


2 ans dèja après un remarqué car épatant premier album "Metalik" ( chroniqué ici ) , le parisien Thomas Prigent revient nous hanter en présentant son non moins brillant second opus "Critik".

Toujours accompagné de divers acolytes : Faustine , Cecilia H , Black Sifichi , Cheval blanc , Horror 404,  qui déposent leurs voix et textes sur des compositions électroniques ciselées aux apparats industriels à l'originalité certaine.

Dés l'introduction instrumentale "Kristal" , on remarque un chose : le rythme s'est durcit ,doté d'une puissance intelligemment maitrisée.
Horror 404 délivre ses somptueux textes plein de bleus à l'âme sur un "Ekymose" orné de thérémine hanté et de nappes de synthétiseurs anxyogènes : le decorum sonore de l'album est planté,une sombre ballade dans les abysses de la psyché humaine vous attend...

Faustine sera là , avec un "Automatik" pour vous contraindre à plonger un peu plus dans les limbes , composition électronique complexe drapée de guitare et de mélopées de piano addictives.

Sur les sombres poétiques textes qu'un certain Comte De Lautréamont n'aurait pas renier, Cecilia H pose son chant habité sur "Organik", pamphlet noir sur la décrépitude du corps humain engendré par la vieillesse, véritable appeau aux pourtours gothiques :
 en un mot : sublime.

On continue le sombre voyage avec la noirceur étincelante de "Toxic" ou Thomas Prigent distille son venin sonore , hypnotique accompagné par les textes ténébreux sortant du cerveau rongé par la torpeur d'Horror 404.

Cheval Blanc , quant à lui "Synkrone", se contentera de vous pousser du haut d'un précipice , déclarant "Le vide n'existe pas , je l'ai rencontré" sur fond de rythmes big beat et de pianos envoûtant.

A demi mort , piégé entre cauchemar et réalité , Black Sifichi , de sa voix rauque inquiétante vous ensorcellera avec le troublant "Insomniak".
Horror 404 vous portera un coup de "Skalpel" fatal accompagné de lourdes guitares et de textures électroniques rugueuses : l'excellence est proche...

L'aérien final instrumental "Klone" , vous permettra de quitter définitivement votre enveloppe charnelle , l'âme apaisée après ce tumulteux périple  ; vous n'aurez alors envie que d'une chose :
 appuyer sur "repeat" pour réécouter et plonger de nouveau dans cette subtile et brillante descente aux enfers qui est Critik ...

Jim Noir



LABEL PAGE

OFFICIAL PAGE


P-S : YOU CAN LISTEN THE TRACKS ON BOTH PAGES !

























Comments