TEXTES EN FRANÇAIS


  Accueil                                                                              Prépare ton examen de Selectividad

Texte 1

 

STAGES D'ÉTUDES ET LINGUÏSTIQUES

 

Faire un stage ou étudier à l’étranger peut être une magnifique expérience, à la condition d’entreprendre les démarches administratives qui conviennent, avant le départ de France, tant auprès des organismes compétents français que des autorités du pays concerné en France: Ambassade, Consulats et Instituts culturels. Lors de son arrivée dans le pays de résidence, prendre contact, dès que possible, avec le Service d'immigration, l’établissement scolaire, l’université ou l’entreprise auprès duquel l’on est inscrit, ainsi qu’avec le Consulat de France local. 

• Avant le départ de France, il serait utile de prendre le maximum d’informations auprès du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, DGES 1, cellule information - bureau A 724 - 61-65, rue Dutot - 75015 Paris - tél: 01.40 65 65 82.

• Si l’on envisage, à terme, de parfaire ses études au sein d’un pays de l’Union Européenne ou de tout autre pays, il est recommandé de vérifier auprès de l’université ou de l’établissement en France, s’ils sont reliés aux programmes dans le cadre européen des échanges: SOCRATES, LEONARDO et Jeunesse pour l’Europe III, ou, bilatéralement, avec certains pays. En principe, il paraît plus avantageux de partir dans le cadre inter-universités ou établissements d’études supérieures qu’à titre individuel. Informez-vous.

• Dans certains pays, le niveau de vie peut être plus élevé qu'en France, il est donc important de le prévoir. Ne pas omettre d’indiquer, lors de la demande de visa, si l’on exercera un emploi parallèlement aux études entreprises. Il est d’ailleurs préférable de prévoir cette situation car, le visa délivré pourrait ne pas être changé sur place, et l’étudiant dans le besoin pourrait se voir interdire d’avoir un emploi. Il est recommandé de ne pas se mettre dans l’illégalité.

• Prévoir également que, dans certains pays, les appareils de carte bancaire ne fonctionnent qu’irrégulièrement.

• Déposer auprès de votre famille en France la photocopie de votre carte nationale d’identité, de votre passeport, voire du visa délivré par le consulat étranger. En cas de perte ou de vol de documents, s’adresser au Consulat français immédiatement.

                                                                      

                                                                       (Texte tiré de: www.affection.org /Adaptation)

 

 
QUESTIONS

 

1) COMPRÉHENSION (3 points): Dites si c’est vrai ou faux d’après le texte et justifiez votre réponse avec quelque phrase du texte.

1.1. Quand on va faire un stage à l’étranger, il est conseillé de contacter les différentes autorités touchées

1.2. N’importe quel type de visa nous permet de travailler dans un pays étranger

1.3. Avec une carte bleue, il n’est pas nécessaire de porter à l’étranger de l’argent en espèce

 

2) LEXIQUE (1 point):

2.1. Cherchez dans le texte: 1) Un antonyme de “arrivée”

                                                                  2) Des mots signifiant: “à, à côté de, près de” et “considère, pense à”

              2.2. Donnez un équivalent de “lors de” en vous aidant du contexte

 

3) GRAMMAIRE  (2 points):

                3.1. Transformez la phrase: “Informez-vous” de façon à utiliser la structure “il faut que”

                3.2. Changez par l’impératif correspondant “prévoir également” tout en gardant le sens de la phrase

                3.3. Transformez: “Il est recommandé de ne pas se mettre dans l’illégalité” pour pouvoir employer ON

                3.4. Posez une question qui puisse avoir comme réponse la phrase: “auprès du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche”, en vous aidant du texte.

 

4) EXPRESSION  (4 points) / (80-100 mots)

C’est utile, d’après vous, de faire des études dans un pays étranger? À votre avis, quels sont les avantages et les inconvénients principaux? Justifiez votre réponse.

 

 

Texte 2

À visage découvert

  

Faut-il interdire le foulard islamique à l'école?  Peu de sujets donnent lieu à des opinions aussi nombreuses et aussi tranchées. Non pas que la question soit simple - elle divise la gauche comme la droite, les chrétiens comme les juifs, les musulmans et les incroyants -, mais la manière dont on la pose détermine souvent la réponse. Mettre l'accent sur la liberté religieuse ou la défense des immigrés incite à refuser une loi ; affirmer l'égalité des sexes et la nécessité de combattre l'intégrisme conduit à la réclamer. C'est un débat sans fin, qui glisse continuellement d'un registre à l'autre, mêlant féminité, laïcité et discriminations.

Les journalistes du Monde sont partagés, eux aussi, comme l'ont montré, au fil des mois, des reportages et des analyses de tonalités assez différentes. Un comité de rédaction était organisé vendredi 9  janvier pour entendre les points de vue des uns et des autres. Mais le journal n'a pas attendu ce débat interne pour prendre position dans des éditoriaux.

Le dernier en date ("Politique de la peur", 19  décembre 2003) soulignait "les dangers" d'une "loi antifoulard" qui témoignerait d'une "laïcité frileuse, fermée et défensive". Une telle loi risquerait de "stigmatiser, marginaliser et exclure une partie de la population quand le pays a plus que jamais besoin d'intégration". L'éditorial ajoutait : "Quelle est cette peur qui saisit ses responsables politiques au point de légiférer(*) d'urgence vis-à-vis d'une minorité de la population - les musulmans - et, minorité de cette minorité, les femmes portant un foulard  ? (...) Tous les arguments rationnels - les conflits, réels, à l'école et à l'hôpital - ne réussissent pas à ébranler(**) notre conviction qu'une part d'irrationnel est, ici, à l'œuvre. (...) N'est-ce pas la stigmatisation et l'exclusion d'une toute petite minorité qui est à l'œuvre, au prétexte de sa différence, de sa religion et de ses origines  ?"

 

(par Robert Solé, LE MONDE 2004 / texte adapté)

 

* légiférer = créer des lois

** ébranler = rendre faible, incertain ; affaiblir

 

QUESTIONS

 

A – COMPRÉHENSION (4 points)

 1) Dites si c’est vrai ou faux d’après le texte et justifiez votre réponse avec quelque phrase du texte

            1.1. L’auteur est convaincu qu’il faut défendre le foulard

            1.2. La question du foulard intéresse seulement les musulmans

            1.3. Le Monde a montré ses positions dès le début

2) Lexique :

2.1. Cherchez dans le texte les mots qui correspondent aux définitions suivantes :

                        a) nettes, séparées, différentes, distinctes

                        b) athées, hérétiques, incrédules

2.2. Donnez un mot du même radical que « religieuse »

2.3. Dites le contraire de : « refuser »

 

B – GRAMMAIRE  (2 points)

     3.1. Transformez au style indirect : « Faut-il interdire le foulard islamique à l'école? »

     3.2. Mettez à la voix passive : « la question divise la gauche comme la droite »

 

C – EXPRESSION (80-100 mots)  (4 points)

 Que savez-vous sur la polémique du foulard en France ? Quelle est votre opinion, êtes-vous pour ou contre ?