Projets en cours

  • DESCARTES : 
DEfinition, Simulation CARTographique et Evaluation de Scénarios. Projet ANR.
  • GIML : Gestion Intégrée de la Mer et du Littoral. Projet FEDER.
  • MOZALINK : LINKing marine science, knowledge and cultural perceptions in the MOZAmbique channel. Projet WIOMSA.
  • PACIOCEA : PACIfic OCean Ecosystem Analysis. Projet Européen.

    Principales co-réalisations

    • MODELES OCELET : 
modèles simulant l’évolution conjointe de différents processus d’urbanisation (processus de densification & d’extension, processus d’urbanisation planifiée & d’urbanisation non-planifiée), modèles d’invasion de pestes envahissantes, modèle de transition d’occupation agricole en fonction des cycles des exploitations, modèle de ruissellement des eaux. Contexte : IRD, UMR Espace-Dev, ANR Descartes & projet GIML
    • DS (et DS-SAR) : outil de médiation et d’aide à la décision permettant de simulerl’évolution de la population et du Mode d’Occupation des Sols à La Réunion. Cadre : CIRAD UPR GREEN, ATP DOMINO.
    • EDMMAS : logiciel de simulation centré sur la gestion et l’aménagement énergétique du territoire réunionnais. Cadre : Université de La Réunion, LIM IREMIA.
    • Projet TURTLES : prototypes et outils permettant de modéliser et de simuler l’évolutionde tortues vertes marines dans la zone Sud-Ouest de l’océan Indien. Cadre : Université de La Réunion, soutien à IFREMER / Kélonia.
    • BIOMAS : logiciel de simulation permettant de tester différents scénarios de gestion des flux entre producteurs et consommateurs de produits résiduaires organiques sur différentes localités de La Réunion. Cadre : CIRAD UPR Recyclage & Risque, ANR ISARD.

    Travaux sur la notion d'émergence

    Je m'intéresse aux phénomènes collectifs et émergents qui se situent au sein d’un système et dont l’étude et la compréhension sont nécessaires à la représentation d’une gestion décentralisée.
    De manière générale, on dit souvent pour définir l’émergence que “le tout est plus que la somme des parties”. Cette célèbre expression signifie que l'association complexe d'éléments induit l'apparition de phénomènes, de mécanismes nouveaux. A différents niveaux émergent ainsi des propriétés nouvelles qui ne peuvent être expliquées par la somme des propriétés de chacune des parties qui constituent le tout. 
    Mes recherches théoriques se portent donc sur la capacité de représentation des phénomènes émergents qui est l’un des éléments de performance des approches de modélisation en terme de puissance de représentation des connaissances de la dynamique d’un système.
    Mes contributions majeures à ce niveau sont de considérer l'émergence comme étant une méta-connaissance, d'avoir établi une formalisation de l'émergence, et d'avoir proposé puis mis en oeuvre un cadre conceptuel et architectural permettant la réification des phénomènes ayant émergé dans une simulation.

    Modélisation spatiale & Prospective Territoriale

    En matière d’aménagement du territoire, l’île de la Réunion est confrontée au double défi d’accueillir une population de plus en plus importante tout en valorisant son terroir agricole et en protégeant ses espaces naturels havres d’une biodiversité exceptionnelle. Les documents de planification réglementant l’évolution de l’urbanisation de l’île doivent donc tenir compte de ces critères afin de gérer au mieux l’évolution et la structuration du foncier local.
    La mise en place d’outils d’aide à la décision s’avère ici être une nécessité afin de tenir compte de toutes les alternatives possibles. L’un des objectifs de mes travaux est donc de créer des outils de simulation qui pourront aider à mettre en place une organisation des territoires la plus cohérente possible et qui serviront de piste de réflexion aux décideurs confrontés aux choix de demain.
    Pendant ma thèse, mes recherches, axées sur les phénomènes collectifs, ont donc eu pour but de réaliser des outils de simulation capables de faire émerger des connaissances socio-spatiales qui ne ressortent pas des approches traditionnelles, afin d'apporter ma contribution à des projets comme l’élaboration du Schéma d'Aménagement Régional et sa mise en œuvre effective au fil des années.
    Je me suis ensuite consacré à la réalisation d'un outil permettant de simuler les interactions entre producteurs et consommateurs de produits résiduaires organiques, que ceux-ci soient d'origine agricole (lisier, fumier), urbaine (boues de stations d'épuration), ou industrielle (écume, cendres, vinasse).
    En interaction forte avec des collectivités territoriales, des services de l'Etat, et des acteurs du territoire, je me consacre à présent à la réalisation de modèles basés sur l'utilisation de graphes relationnels permettant de simuler l’évolution conjointe de différents processus d’urbanisation (processus de densification & d’extension, processus d’urbanisation planifiée & d’urbanisation non-planifiée), permettant d'observer la diffusion de pestes envahissantes, permettant d'évaluer les transitions dans l'occupation agricole du sol en fonction des cycles des exploitations, ou encore permettant d'estimer le ruissellement des eaux. 

    Association des Docteurs et Doctorants de la Réunion

    • Membre actif / Co-webmaster
    Créée en 2002, l’Association des Docteurs et des Doctorants de la Réunion est une structure qui se veut fédératrice. Elle a vocation à représenter les doctorants et les docteurs de l’Université de la Réunion, quelle que soit leur discipline. Elle est gouvernée par deux axes : la recherche scientifique et l’insertion professionnelle des doctorants et docteurs de la Réunion.

    Forum des Jeunes Chercheurs

    • Co-fondateur / Membre du comité de pilotage
    A l’origine de la manifestation, avec deux de mes collègues doctorants de l’époque (Evelyne Tarnus, Biologiste, et Samuel Jolivet, Physicien), nous nous sommes investis, avec les membres de l’ADDR, pour donner l’occasion aux doctorants et jeunes docteurs de présenter leurs travaux et de donner ainsi à tous une vue d’ensemble des recherches menées à La Réunion et dans la Zone Océan Indien. Il s’agissait également d’établir un lien entre des acteurs - entreprises, jeunes chercheurs, acteurs politiques - de plus en plus nombreux à avoir réalisé qu'ils partageaient des intérêts communs. Créée en 2008, cette manifestation s’est pérennisée et réunit chaque année une centaine de personnes pour échanger le temps d’une journée. Chaque édition fait l’objet d’un thème choisi en fonction des tendances de la zone: “Sciences et Technologies” en 2008, “Les Suds d’aujourd’hui” en 2009, “La Réunion, quels défis pour quels développements ?” en 2010, “Au delà des frontières” en 2011, "Traditions et innovations" en 2012, "Changements, transitions, adaptations" en 2013, et "Temporalités et spatialités" en 2014.

    Fête de la Science et Exposcience Océan Indien

    • Tenue régulière de stands
    Avec des jeunes chercheurs nous tenons chaque années des stands bénévoles. Ces expériences sont particulièrement enrichissantes au vu des interactions avec le public jeune (de la maternelle au doctorat) et intéressé par la vulgarisation et la promotion de la Science.