Edea 1‎ > ‎

Edea 1er

 



        Monographie de la Commune d'arrondissement d'Edéa 1er

 

 



I – SITUATION JURIDIQUE

 


a)     Région : Littoral
b)     Département : Sanaga- Maritime
c)     Communauté Urbaine d’Edéa
d)     Commune d’Arrondissement d’Edéa 1er,
e)     Référence de l’acte de création : décret présidentiel N°2008/018 du 17 Janvier 2008
 

 

II – SITUATION GEOGRAPHIQUE ET HUMAINE

 

a)     Superficie de la Commune : 18 000 hectares ;

b)     Population estimée à 120 000 habitants ;

c)     Principales composantes sociologiques: Bakoko (Adie) et Bakoko (Yassoukou) sont les autochtones. Ils cohabitent avec les Bassa, les Banen, les Bamileké, les Haoussa, les Beti.

d)     Communes limitrophes : A l’Est par la Commune de Ngwei ;  au Nord Ouest par la Commune de Mouanko ; au Sud avec la Commune de Lokoundje

(Département de l’Océan).

 

 

 

III– CONSEIL  MUNICIPAL

 

 

 

a)     Nombre des conseillers municipaux : 25

 

b)     Configuration politique du conseil municipal :

·       RDPC : 19 conseillers municipaux ;

·       MLDC : 03 conseillers municipaux ;

·       UPC :    02 conseillers municipaux ;

·       SDF :     01 conseiller municipal.

 

 

IV- EQUIPE DIRIGEANTE

  

 

Maire : ETAME Jacques

 

 

1er Adjoint au Maire : BINGABOLE Jérémie

2e Adjoint au Maire : KWEDI Daniel

 

Date d’élection : 31 juillet 2007 ;

Date d’installation : 08 Septembre 2007

 

Secrétaire Général : NONNYOU Parfait

Receveur Municipal : DJEM Jean

 

 

RESUME DE L’ORGANIGRAMME

 

TITRE I : Des Services Rattachés au Cabinet du Maire.

-  Le Secrétariat Particulier

-  Le Secrétariat du Maire

-  La Bibliothèque Municipale

-  La Cellule de Communication

-  Le Bureau du Courrier

 

TITRE III : De l’Administration Centrale

 

 A/ Le Secrétariat Général

-  Le Secrétariat du Secrétaire Général

-  La Cellule Informatique

-  Le Service Administratif

-  Le Service Financier

-  Le Service Assiette

-  Le Service Technique

 

B/  La  Recette Municipale

 

C/  La Comptabilité-Matière

 

V- INFRASTRUCTURES

 

a)   Carte scolaire  et Universitaire

LES ECOLES MATERNELLES

 

Publique francophone: 10

Publique anglophone :01

Catholique :03

Protestante :01

Laïque :06

LES ECOLES PRIMAIRES

 

Publique francophone: 34

Publique anglophone :03

Catholique :03

Protestante :02

Laïque :03

 

ENSEIGNEMENTS SECONDAIRES



1 – Collèges d’Enseignements secondaires :

A - Publics

·        C.E.S Bilingue Béon

·        C.E.S Ossombah

·        C.E.S Bilingue de la ferme Suisse

      B- Privés

·        Collège Notre Dame

·        Collège St Pie X

·        COPRO

·        Inter-nations

·        Institut du Renouveau

·        Fondation Pierre et Paul

 

2- Collège d’Enseignement Technique :

 ·        SAR/SM d’Application

 

3- Cours du Soir :

·        Cercle de l’encadrement des élèves

·        Cours du soir de l’Amicale des Enseignants

 4- Lycées :

·        Lycée Bilingue d’Edéa

·        Lycée Classique d’Edéa

·        Lycée Technique d’Edéa

 

b) Carte sanitaire

 

1-   Centres de santé intégrés :

 

·        C.S.I  Beon

·        C.S.I  Dehane

·        C.S.I  Delangue (CMA)

·        C.S.I  Batombe

·        C.S.I  Plateau Administratif

 

2-    Centres de santé :

 

·        C.S. EPC Elogbele

·        C.S.  ALUCAM

 

3-    Dispensaires :

 

·        Dispensaire Catholique ferme Suisse

·        Dispensaire AES/SONEL

·        Dispensaire garnison militaire

·        Dispensaire St Joseph

·        Dispensaire Ad Lucem

 

4-   Cliniques :

 

·        Clinique La Pitié

·        Clinique Suzanne MPOUMA

·        Cabinet Médical T. Charles

·        C.D.S.M.

 

5-   Hôpitaux :

 

·        Hôpital de District  d’Edéa

 

6-   Pharmacies :

 

·        Pharmacie  Ambre

·        Nouvelle Pharmacie de la Sanaga

·        Pharmacie du Peuple

 

c) Infrastructures routières

-          Routes bitumées            :              45 km

-          Routes non goudronnées :        190 km

 

d) Infrastructures de communication

-          Téléphone : Présence de Camtel, Orange et MTN

-          Radio : Le poste national,  la FM 105 et quelques chaînes privées sont captées  dans la ville d’Edéa 1er.

-          TV : la ville d’Edéa 1er est arrosée par la CRTV (antenne simple)  et par les autres chaines locales privées et les chaînes étrangères (sur câble).

e) Adductions d’eau :

La presque totalité de la population de la Commune d’Arrondissement d’Edéa 1er surtout des zones rurales n’a pas accès à l’eau potable. L’eau utilisée en zone rurale dans la plupart des cas provient des sources plus ou moins aménagées, des rivières, ou des fleuves. Il existe néanmoins quelques forages dans certaines localités comme Okoth, Batombè, Ongue, Ekoth, Dehane, Mbengue, Nkankanzock pour ne citer que celles- là.

La zone urbaine est ravitaillée par la SNEC.

 

f)    Energie électrique :

L’électrification publique est insuffisante. Plus de 55 % des routes de la Commune sont dans l’obscurité. Dans la zone rurale,  beaucoup de villages sont sans câbles électriques.  Trois villages sur treize sont électrifiés dans le canton Yassoukou.

 

g) Equipements sportifs :

La commune ne dispose que d’un seul stade de Football : Le stade Municipal d’Edéa. Les autres infrastructures sportives dont les aires de jeux sont pour la plupart non règlementaires, appartiennent à certains établissements scolaires et à quelques villages.

 

VI – RECETTES COMMUNALES

 

a)    Principales recettes de la Commune

·        Recettes de fonctionnement :

-          Recettes fiscales

-          Centimes additionnels communaux

-          Produits des taxes communales indirectes

-          Produits de l’exploitation du domaine et services communaux

-          Produits financiers

-          Subventions de fonctionnement reçues

-          Transferts reçus

-          Autres produits et profits divers.

·        Recettes d’équipement et d’investissement

-          Subventions d’équipement reçues

 

b)   Autres sources de recettes : inexistantes pour le moment.

 

c)    Obstacles à un recouvrement optimal des revenus communaux

-          Personnel insuffisant et non qualifié

-          Moralité douteuse du personnel

-          Incivisme fiscal des contribuables

-          Manque de véhicule de liaison

-          Manque d’une recette municipale autonome

-          Enclavement de certaines localités

 

d)   Expériences ou bonnes pratiques en terme de recouvrement des recettes et de création des richesses par la Commune.

 ·        En terme de recouvrement de recettes :

-          maîtrise du fichier des contribuables  au point qu’à terme les fiches de recettes soient servies aux contribuables sur le terrain comme la SNEC et la SONEL le font pour leurs abonnés

-          dialogue permanent avec les contribuables.

·        En terme de création de richesses par la Commune :

En effet, la Commune d’Arrondissement  d’Edéa 1er se propose de sortir du cadre classique de création des richesses dans les Communes en mettant en valeur sa zone "rurale" par la création des palmeraies, des champs communautaires dont les produits seront vendus au kilogramme comme le faisait la MIDEVIV à une certaine époque.


e)    Montant du dernier compte administratif :

Le compte administratif de la période transitoire de juillet à décembre 2007 se présente ainsi qu’il suit :

-          Recettes : 43.668.803 f CFA

-          Dépenses : 41.105.625 f CFA

-          L’excédent des recettes sur les dépenses est de : 2.563.175 f CFA

 

VII – DEPENSES COMMUNALES


a)                 Principaux postes de dépenses

·        Dépenses de fonctionnement

-          Matières et fournitures consommées ;

-          Transports consommés ;

-          Autres services consommés ;

-          Frais de personnels ;

-          Impôts et taxes ;

-          Subventions versées ;

-          Transferts versés ;

-          Autres charges et pertes diverses.

 

·        Dépenses d’équipements et d’investissements

 

-          Terrain (achat, acquisition) ;

-          Autres Immobilisations corporelles ;

-          Agencement et aménagement des constructions ;

-          Aménagement jardins, places publiques, espaces verts ;

-          Matériel et mobilier ;

-          Participation et affectation.

 

b)    Ratio fonctionnement/investissement

·        Ratio fonctionnement : 60 %

·        Ratio  Investissement : 40 %

 

c)     Projets d’investissement en cours d’exécution

-          Construction des routes en pavées.

 

VIII – POTENTIEL  ECONOMIQUE

 

a)     Marchés existants

-          Le marché central d’Edéa ;

-          Le marché du bord ;

-          Le marché de la Ferme Suisse ;

-          Le marché de DEHANE ;

 

b)    Principales activités économiques :

 

L’économie de la commune d’Arrondissement d’Edéa 1er est essentiellement axée sur les secteurs primaires et tertiaires. Les activités agricoles constituent la principale source de revenues.

 

Le secteur primaire est dominé par l’agriculture vivrière. Les cultures  les plus pratiquées sont le manioc, le taro, le maïs, le plantain, la banane douce, le macabo, l’igname. Les produits de rente cultivés sont le palmier à huile, le cacao. La commune est également une grande productrice des fruits suivants : mandarines, oranges, citrons, ananas, pamplemousses.

Les populations pratiquent  aussi la pêche (les fleuves Sanaga, Nyong et l’Océan atlantique sont pour cela des opportunités capitales) qui est une source importante de revenus.

 

Par ailleurs, les populations s’engagent de plus en plus dans les activités forestières notamment la création des forêts communautaires.

 

c)     Tissu industriel :

Il se caractérise par l’implantation de quelques entreprises et usines  comme  ALUCAM, AES SONEL, SPFS- PALMOR, PARQUECAM.  

 

d)    Artisanat :

L’artisanat est représenté par les vanniers et quelques sculpteurs sur bois.

 

e)      Potentielles activités économiques non encore explorées

Il existe dans la Commune d’autres activités économiques encore non explorées il y a par exemple :

·        La pêche qui reste encore artisanale ;

·        L’inexistence des étangs, cultures maraîchères et forêts communautaires ;


Pourtant ces spéculations sont d’un grand intérêt pour l’impulsion d’une économie locale forte.

La commune d’arrondissement  d’Edéa 1er dispose des fortes potentialités agricoles et forestières, mais se trouve confrontée au crucial problème d’enclavement de la plupart de ses principales zones de production.

 

f)       Obstacles  au plein essor du secteur économique de la municipalité

 -         Terres non productives ;

-         Désintéressement des populations à l’agriculture ;

-         Mentalité bureaucratique des populations ;

-         Désintéressement des élites pour l’investissement  à Edéa ;

-         Pauvreté ambiante ;

-         Taux de chômage  très élevé.

 

 

IX – POTENTIEL TOURISTIQUE

 

a)   Principales attractions touristiques

 

·       Exploitées :

 

-         La chute de la Sanaga à Edéa ;

-         La chute du Nyong  à Dehane ;

-         Le pont allemand ;

-         La cathédrale Sacré- cœur.

 

 

Voir quelques photos.

 

·       Non exploitées

La commune dispose aussi d’autres ressources touristiques méconnues et non valorisées jusqu’à présent. Parmi ces ressources, on note la présence de 40 km de plage qui peuvent  servir à plusieurs activités touristiques. En plus de cela, le long du fleuve Nyong, en aval, il y a 60 km de côtes hébergeant une forêt  vierge et une réserve de faune dans laquelle on peut développer les voyages d’observation. L’aménagement de cette ressource naturelle placerait la Commune dans un créneau porteur, susceptible d’accroitre considérablement son économie locale.

 

b)  Structures d’accueil :

 

-       Hostellerie de la Sanaga ;

-       Carrefour Hôtel ;

-       Hôtel Luna Palace ;

-       Hôtel Espéranto ;

-       Hôtel Lord ;

-       Hôtel le Baron ;

-       Auberge Semto ;

-       Auberge Panorama ;

-       Structure d’accueil Krumnaker ;

-       Foyer Tanéal.

 

X – COOPERATION DECENTRALISEE

 

a)     Il n’existe pas de jumelage  avec certaines communes ou villes étrangères ;

b)     RAS ;

c)     RAS ;


XI – PERSPECTIVES DE DEVELOPPEMENT

 

a)     Principaux projets de développement de la Commune à moyen terme

( 5 prochaines années).

 

-         Acquérir un terrain pour construire l’hôtel de ville ; 

-         Réhabiliter les routes existantes et en créer éventuellement d’autres ;

-          Faciliter l’électrification de  tous les villages ;

-         Construire les forages et les puits d’eaux dans les localités non couvertes par la SNEC ;

-         Créer des plantations communautaires ;

-          Créer deux ou trois palmeraies ;

-         Aménager  l’espace urbain en pôle d’activités ;

-         Construire  des édifices communaux :

o       Ecoles maternelle et primaire ; 

o       Cercle municipal ;

o       Toilettes publiques ;

-       Intensifier la sensibilisation des populations pour lutter contre le VIH/SIDA, le paludisme, l’onchocercose ;

 

XII – AUTRES INFORMATIONS PERTINENTES RELATIVES A LA MUNICIPALITE.

 

-  La Commune d’arrondissement d’Edéa 1er est le chef lieu du département de la Sanaga Maritime ; tous les services publics sont sur  son territoire ;

-  La base militaire RASA est sur son territoire ;

-  Le siège du Diocèse d’Edéa est sur son territoire ;

-  La seule chefferie du 1er degré de la Sanaga Maritime, la chefferie des Bakoko (Adie)  est sur son territoire ;

-  Dans le canton Yassoukou qui s’ouvre à la mer, on note une forte présence des nigérians ;

-  Le sous-sol de canton Yassoukou regorge d’importants gisements de pétrole.


Comments