A la Une...‎ > ‎

Archives décembre 2016

Édition Décembre 2016

Ce mois de novembre a été bien chargé en événements dans la commune, à commencer par la cérémonie du 11 novembre placée sous le signe de la paix et à laquelle les jeunes ont été encore une fois largement associés.
                  
Le prochain bulletin du S.I. de Culles-les-roches (n°70 à paraître fin janvier) comportera un dossier sur la voie ferrée, la gare, le viaduc, le tunnel... en s'appuyant sur le récit inédit de Georges Réverdiau (fils de l'ancienne cheffe de gare de 1937 à 1947).
Nous voulons profiter de l'occasion pour récolter d'autres témoignages.
Alors si vous avez utilisé la ligne Mâcon-Chalon par Cluny aujourd'hui devenue la "Voie verte" et l'embranchement vers Le Creusot, si vous avez des souvenirs liés à la voie ferrée, aux trains, aux maisonnettes, au viaduc de Crainseny, au tunnel, à la gare de Culles - même lorsque les trains ne circulaient plus - si vous connaissez des anciens qui peuvent avoir ces souvenirs, merci de nous en faire part (même de manière succinte) ou de nous mettre en contact.


Au sommaire de cette édition :
  • Cérémonie du 11 novembre 
  • Repas des anciens
  • Les jeunes fêtent Halloween
  • Loto du S.I.
  • Crue de la Mouille
  • Histoire(s) de vacances
  • "Making-off" Géorama
  • Yoga à saules
  • Animation à la bibliothèque
  • Agendas
  • Photos
  • Un jeu d'actualité
  •                                Bonne lecture !

Le panneau complété par les enfants lors de la cérémonie (cliquer pour agrandir)

Cérémonie du 11 novembre

Pour la troisième année consécutive, notre maire, Michel Duchamp, a souhaité que les enfants de Culles les Roches participent activement à la commémoration du 11 novembre.
Une petite équipe, composée de Michel Bouchacourt, Andrée Karpoff, Corinne Jusselin, Monique Desmartes et Michèle Petitet, a réfléchi pour trouver une animation qui corresponde à cet évènement. Immédiatement Corinne a proposé la chanson « On écrit sur les murs » apprise à l’école et donc connue des enfants. « Ecrire sur les murs » a évoqué l’idée des tags.
Les enfants ont été invités à deux réunions afin qu’eux-mêmes trouvent et écrivent les mots évoquant la paix, la tolérance et l’ouverture aux autres. Madame Nathalie Gauthier et ses trois enfants, Mathis, William et Céane, madame Sophie Benoist et sa fille Lisa ainsi que Anouk et Judith Bourtourault et Hugo Haas ont répondu aux deux invitations. C’est grâce à leur participation que la présentation a pu avoir lieu au caveau dans de bonnes conditions.
Nous remercions également les enfants et les jeunes qui sont venus, lors de la cérémonie du 11 novembre, renforcer le petit groupe et qui n’avaient pas pu assister aux deux réunions préparatoires.
Michèle Petitet

Le discours du Maire
"Au cours de la Première Guerre mondiale, l’année 1916 fut probablement la plus effroyable : c’est en 1916 en effet qu’eut lieu notamment la bataille de Verdun, de triste mémoire ! 
Terrible bataille qui a fait plus de 700.000 victimes. 306.000 tués et disparus (dont 163.000 Français et 143.000 Allemands), environ 406.000 blessés ( Français ou Allemands). 
30 millions d'obus allemands et 23 millions d'obus français de tous calibres sont tombés sur quelques dizaines de kilomètres carrés. 
Chaque jour du côté français, en moyenne, 100 000 projectiles labouraient le champ de bataille. 

100 ans après : Année 2016 
En septembre, le bilan de la guerre en Syrie a franchi la barrière symbolique des 300 000 morts. 
Plus exactement 301 781 dont près de 87 000 civils parmi lesquels 15 000 enfants 
A ce jour 12% de la population syrienne aurait été tuée ou blessée dans le conflit. 
Outre les violences directes, le manque de soins de nourriture ou d’eau potable aurait causé la mort de 70 000 personnes 
Plus de 50 % de la population est aujourd’hui déplacée, principalement à l’intérieur du pays, ou réfugiée à l’étranger, notamment en Turquie et Jordanie. L’inimaginable violence subie par des millions de soldats durant la Guerre de 14/18 n’a pas empêché l’insupportable boucherie de la guerre en Syrie. 
Aujourd'hui, nous voyons bien que la connaissance de ces faits de guerre ne suffit pas à les faire disparaître. Des conflits se font jour aux quatre coins de la planète. Une nouvelle course aux armements pousse les dépenses militaires mondiales à un niveau jamais atteint : 1600 milliards de dollars en 2015. 

La PAIX n'est pas seulement l'absence de guerre. Elle est une conception du développement humain dans toutes ses dimensions. C'est la lutte contre les inégalités et les injustices, contre le mépris des autres, l’absence de compassion et de solidarité. 
La paix est un combat citoyen de tous les instants. Personne, aucune collectivité humaine ne peut s'exonérer de cette impérieuse nécessité. 

Avant de conclure avec un message d’espoir et de fraternité proposé par les enfants, nous pouvons nous souvenir du message de Nelson Mandela, lors de la réception de son prix Nobel de la Paix : 
« Qu'il ne soit jamais dit par les générations futures que l'indifférence, le cynisme et l'égoïsme nous ont empêchés d'être à la hauteur des idéaux humanistes. L'humanité ne doit plus être tragiquement liée à la nuit sans étoiles, de la haine et de la guerre. 
Les efforts de tous prouveront que nous ne rêvons pas quand nous parlons de fraternité et de paix. » 
Michel Duchamp

Repas des anciens
Le repas traditionnel offert aux aînés s'est déroulé au caveau. Les doyens du jour sont toujours fidèles : Mme Gressard 88 ans, M. Bochot 93 ans. Les « vrais » doyens sont en EHPAD, Hélène Charolles 93 ans et Albert Prudon 95 ans. Ils ne pouvaient se déplacer mais n'ont pas été oubliés. L’un et l’autre ont reçu une visite de courtoisie à cette occasion, 
Photos : Joël Desmartes

Les jeunes fêtent Halloween
Pour leur part, les jeunes ont profité des vacances de Toussaint pour fêter Halloween au Caveau :
L'après-midi a débuté par la décoration de la salle, des bricolages et activités fantomatiques diverses avant de laisser la place à la Boum.
Chaque enfant cullois pouvait inviter deux copains à venir déguisés pour danser, s'amuser, grignoter...
Les parents étaient invités à apporter des pâtisseries à partager sur le buffet.
Manifestement, si l'on en juge par la photo de gauche, ils se sont laissés emporter par l'ambiance !
Merci à Fredy pour les photos.
► Prochaine animation de Culture et Traditions :  l'Arbre de Noël des enfants Dimanche 11 décembre 2016 
Loto du S.I.
Le loto du S.I. s'est déroulé également au caveau avec son habituelle ambiance conviviale. Cette année, les parties avaient été thématisées au niveau des lots "Entrée dans l'hiver", "Bientôt Noël", "Cure thermale", "Bourgogne-Franche-Comté", "Producteurs locaux", "spécial jeunes", etc. Merci à l'équipe qui s'est mobilisée pour la préparation de ce rendez-vous traditionnel et du goûter offert aux participants.

La mouille en crue
Rien à voir avec ce qui s'était passé il y a deux ans (voir avec ce lien les images spectaculaires) mais ce mois de novembre a vu la Mouille sortir de son lit. L'arrivée de ces quantités d'eau est toujours spectaculaire !
Photo et vidéo : Monique Desmartes


Histoire(s) - "On a été chercher des œufs"

Après les souvenirs de Jacques Vachet qui venait passer ses vacances à Culles chez ses grands parents (voir les éditions précédentes), c'est une autre vacancière, Éliane Maillé, qui évoque ici les séjours qu'elle faisait avec sa sœur à la "Solitude Saint-Charles". Des souvenirs qui se remémorent grâce aux longues lettres très détaillées qu'elle écrivait à ses parents pour partager sa découverte du village et de la vie en collectivité.

Ma sœur Brigitte et moi sommes venues à la colonie de la Solitude Saint Charles à Culles pendant 5 années consécutives, de 1974 à 1978. Nous venions seulement pendant les vacances de Pâques (jamais en été).

Notre mère avait entendu parler de cette colonie lors d’une messe à Clamart (Hauts-de- Seine) où nous vivions alors ; le prêtre avait insisté sur l’ambiance familiale et le petit nombre d’enfants. Point important aussi : c’était situé en Bourgogne et ma mère est Bourguignonne !
Le début du premier séjour a été très dur, car Brigitte et moi étions timides et pas du tout habituées à la vie en groupe. Les jeux collectifs étaient une véritable épreuve pour nous ! Nous trouvions la discipline instaurée par Cheftaine très difficile à supporter, même si nos parents étaient plutôt sévères !
Les journées étaient bien occupées entre promenades, jeux collectifs, « virées » à la Roche, à la Mouille ou à Saint-Gengoux, recherche des œufs de Pâques, préparation de spectacles… Mais les soirées aussi avec parfois des jeux de nuit.
Petit à petit, l’ambiance avec les copains et les moniteurs, la vie dans la nature (c’était la première fois que nous voyions un village pittoresque et avec pas mal de relief), la liberté que nous ressentions malgré tout… tout a fini par s’arranger !
A tel point que nous sommes revenues jusqu’à la dernière année d’existence de cette colonie. J’en ai gardé de si bons souvenirs qu’avec Serge (mon mari) nous sommes passés tous les ans : d’abord rapidement en allant en vacances dans le Sud ; puis les séjours se sont allongés avec les années. Nous avons maintenant acheté une maison (la maison Bellem) que nous retapons dans l’idée de venir nous installer définitivement à Culles.

Merci à Éliane pour avoir partagé ses souvenirs. Vous aussi pouvez nous adresser les vôtres !

Géorama ne s'est pas fait tout seul ! (suite)
Nous continuons ce moi-ci les explications sur la réalisation de Géorama.
Le choix de gabions pour servir de supports aux panneaux nécessitait une modifications de ceux-ci pour créer une pente facilitant la lecture.
Cela nécessitait de vider la partie supérieure puis de couper le grillage pour pouvoir intégrer une pièce en Inox qui couronnerait la structure et recevrait le panneau explicatif. 
Fabriquées à côté de Verdun-sur-le-Doubs par la société Prolaz ces "têtes de gabion" originales ont été découpées au laser puis pliées. Il restait ensuite à tarauder les perçages pour permettre le vissage des dispositifs de fixation.
A suivre...

Découvrez le yoga à Saules

De nombreux activités existent à proximité mais souvent on ne les connait pas. Une réunion à la mairie de Saules a été l'occasion fortuite de découvrir que la salle municipale était utilisée pour un cours de yoga les lundis soir. Nous avons interrogé Satya qui anime ce cours.
"Le yoga que je propose c'est une heure de postures, d'étirements, de respirations, de conscience, de la méditation et une relaxation en fin de cours. Je suis formée pour enseigner le hatha yoga. Le yoga c'est simple : une once de pratique vaut mieux que 10 tonnes de théorie. Aussi je vous invite à nous rejoindre à la mairie de Saules le lundi soir à 18H30 pour tenter l'aventure, une couverture et un petit coussin seront vos alliés, un tapis aussi si c'est possible. Le premier cours est gratuit."
Pour toute question, contacter Satya au 06 42 78 91 45 / satya.triboulin@gmail.com
                                                               Prochains cours : les 5 et 19 décembre


Portes-Ouvertes dans les cuvages

Après Laurent Bourtourault qui a proposé les siennes avec succès le 12 novembre dernier, c'est au tour de Pascal Degueurce d'organiser les portes-ouvertes du Domaine Le Grégoire les 17 et 18 décembre. Une nouvelle occasion de déguster (avec modération;-) et de faire le plein de bonnes bouteilles.

Concours de boules : l'agenda de Loisirs et Détente
Sous la présidence de Jacques Gaudillière, l'association Loisirs et détente a tenu son assemblée générale. Celle-ci a été l'occasion de tirer un bilan positif de la saison qui s'est achevée l'été dernier, tant sur le plan sportif que sur le plan financier. 495 joueurs ont participé soit 103 de plus qu'en 2015.
La calendrier des concours a été fixé en tenant compte des impératifs liés aux calendriers des autres associations.
Ils se tiendront les dimanches :
 2 juillet - 
 16 juillet - 30 juillet -13 août (concours avec repas) - 3 septembre
Et bien sûr les membres actifs seront mobilisés dès le début du printemps prochain avec une épreuve dans une toute autre discipline :
le 3ème trail "Les 10 Cullomètres de Culles-les-roches" qui aura lieu le dimanche 9 avril 2017


Ca bouge à la Bibliothèque intercommunale

Le mois dernier la bibliothèque intercommunale recevait Didier Cornaille pour un rendez-vous exceptionnel organisé par Isabelle Pohl.
Une rencontre intéressante avec cet écrivain, auteur de 26 romans dont Les Labours d'hiver, Les Terres abandonnées ou Sur les cendres des ronces aux Presses de la Cité, des ouvrages qui témoignent de l'espoir qu'il fonde en un renouveau de la ruralité.
Son dernier roman Pardon, Clara, est paru en mars dernier.

D'autres animations sont prévues explique la bibliothécaire :
"Dans le cadre de l'atelier Savoirs & Partage, vous êtes invités à vous retrouver lundi 5 décembre, à 17 h , pour l'atelier "Les Accords Mets & VinsMartine Isembart nous fera partager son savoir de sommelière pour nous apprendre à bien accorder les mets et les vins
 qui accompagneront nos repas de fête. Rassurez-vous, pas de cours magistral mais une petite causerie en toute convivialité comme nous savons si bien le faire à la bibliothèque !
En bonus, Martine nous fera déguster 3 vins : 1 blanc sec de la région, 1 blanc moelleux et 1 rouge. Pour prolonger cette rencontre, vous trouverez à la bibliothèque différents ouvrages sur le vin. Au plaisir de vous retrouver !"

Promenons-nous dans le bois (si les chasseurs n'y sont pas...)

De ses balades Andrée Karpoff nous rapporte trois photos de saison avec une préférence marquée pour la première : ce tout petit champignon à l'écart sur une grosse souche. 


Photo du mois
Imaginez une légende pour cette photo prise dans le haut de Culles !

Un jeu d'actualité
Pour mettre à contribution votre mémoire ou votre sagacité, nous vous proposons ce petit jeu qui est peut être d'actualité.




Quel est l'objet qui figure sur cette photographie (quasiment à l'échelle 1)
► Un rostre
► Une balle de fusil Lebel (14-18)
► Une griffe de blaireau
► Une broche de palium

Envoyez vos réponses en cliquant ici 
Comments