Édition novembre 2017
arc en ciel
Cet arc-en-ciel complet sur la chaume... c'était le dimanche 22 octobre.
On a beau connaître les phénomènes physiques qui provoquent ce photométéore (eh oui... c'en est un ! ;-) son apparition crée toujours une émotion particulière et ne laisse pas indifférent.
En tous cas, les trois gouttes qui seront tombées en octobre, si elles n'ont pas regarni la nappe phréatique, nous auront procuré un spectacle magnifique ! [ voir la photo du mois ]

Au programme de cette édition :
► C'est du tuf !
► Une cloche sonne, sonne...
► Chaussez vos bottes !
► Repas des aînés
► Les jeunes fêtent Halloween
► AG et programme de Culture et Traditions
► Ma petite entreprise
►Bienvenue au village !
► Agenda du mois
► Photo du mois

C'est du tuf !
Construire une maison donne toujours l’occasion de creuser et de découvrir ce qu’il y a « en dessous ». Généralement, il n’y a pas de trésors, mais simplement quelques vestiges du passé récent : débris de végétation, de vaisselle, tuiles, objets perdus… La couche de terre arable n’est pas toujours très épaisse, et les bâtisseurs sont contents de trouver du rocher pour établir solidement les fondations.
La construction de la maison Lambert-Morel dans quartier de la Coire a ainsi révélé, sous une couche de terre arable d’environ 60 cm un substrat bizarre, blanc, très friable, dont on a enlevé plusieurs mètres cubes pour creuser une cave.
Cette matière blanchâtre a soulevé un intérêt certain et des questions sur sa nature et son origine.

Il s’agit de tuf. Ce mot recouvre plusieurs réalités, dont une roche légère, issue des cendres volcaniques (c’est dans de telles roches que sont taillés les reliefs extraordinaires de Cappadoce, en Turquie). Chez nous, il ne s’agit pas de cela, mais d’un dépôt calcaire réalisé par le ruissellement issu du plateau des Roches. Comme la grotte l’atteste, le plateau est parcouru par un réseau souterrain de galeries plus ou moins étroites où se rassemblent les eaux de pluie. Passant à travers les diaclases (fissures) de la roche, ces eaux se chargent de calcium. Les ions carbonate dissous dans l’eau « précipitent » (en milieu continental, non marin) en incluant souvent des traces d’algues, de végétaux et de coquilles... Tant qu’elles sont sous pression dans d’infimes canaux elles conservent leur teneur élevée en calcium, mais quand elles arrivent dans une grotte ou à l’air libre, elles déposent peu à peu les éléments qu’elles véhiculaient. Dans des conditions favorables, cela peut donner de magnifiques stalactites ou stalagmites. Plus prosaïquement, le dépôt peut se faire au long des kilomètres de ruisseaux et de rivières… et se retrouver dans nos robinets, chauffe-eau, lave-linge et casseroles ! Mais le « gros » des dépôts peut aussi se faire dans les premières centaines de mètres du ruisseau, et c’est ce qui est arrivé à Culles entre la grotte et le bas du village. Pendant des milliers d’années, le Mardéchon a déposé du calcaire sur les moindres supports, herbes et brindilles.

Peu à peu le niveau du ruisseau s’est élevé à cause de tous ces dépôts, et à l’occasion de crues il est sorti de son lit pour rejoindre des parties plus basses. Et les dépôts ont continué un peu plus loin. Si le cours du Mardéchon entre le lavoir du bas et l’ancien abreuvoir n’était pas curé régulièrement, il déborderait de plus en plus ; contenu par les murs riverains, il n’irait pas bien loin… mais jadis il n’y avait pas de murs !
C’est ainsi que les dépôts se sont accumulés sur une bande d’au moins 300 m de large, bande qui figure en vert sur la carte géologique, et qui recouvre la partie basse des granits, depuis l’ancienne poste jusqu’à la maison Parinot.

En creusant une évacuation d’eau de source dans son jardin il y a 30 ans, Maurice Veaux a dû creuser la couche de tuf qui se trouvait à environ 80 cm de profondeur. Les jardins du Bas ont un sol fertile en surface, mais le sous-sol de tuf est totalement stérile.

Dans le bois des Fontenottes, une source pétrifiante produit les mêmes effets, mais à une moindre échelle et avec des caractéristiques un peu différentes qui viennent de la végétation et de la moindre étendue des roches calcaires en amont. En aval de la petite source, toutes les brindilles sont couvertes de calcaire blanc ; en cassant les « graviers » allongés, on voit encore le bois de la brindille.
Bernard VEAUX
tuf
Photo de gauche :
En cherchant bien dans le tas déblayé on trouve des blocs qui portent des empreintes de feuilles, des trous laissés par des branches qui semblent parfois être de la prêle, des petits escargots et, comme on le voit là, des concrétions caractéristiques.

Photo de droite :
Le « tuffeau » est très différent. C’est une pierre blanche, assez facile à tailler, mais résistante. Elle s’est formée il y a très longtemps, en milieu marin. On le trouve notamment en Touraine où des habitations troglodytiques y ont été aménagées. La pierre extraite des carrières a permis de construire de belles maisons, très caractéristiques de la région… et de nombreux châteaux et grosses demeures comme  l'hôtel Pincé à Angers - Lien Wikipedia.
tuf
Provisoirement entreposés dans les Ouches, les deux tas de déblais, terre arable et tuf, contrastent fortement par leur couleurs respectives

« Une cloche sonne, sonne… »
La sonnerie des cloches est initialement associée à la culture chrétienne. C’est un instrument de communication qui rythme le temps et la vie comme l’a si bien chanté Edith Piaf. Elle appelle les fidèles à se rassembler pour un office, ou à prier à l’heure de l’angélus quotidien, avec une trêve silencieuse pendant la « semaine sainte », avant Pâques. Au XIXème siècle, les cloches ont été aussi chargées de signaler les heures civiles. Elles servent aussi à alerter en cas de danger ou d'événement grave en sonnant le tocsin.

Mais depuis le printemps 2017, les cloches de notre village ne battaient plus vraiment la bonne mesure. A la moindre coupure de courant, il fallait les reprogrammer manuellement… Et puis fin juin, elles refusèrent définitivement d’assurer leur service. 
Le diagnostic était formel : il fallait remplacer la centrale de commande, usée par les années (près de trente ans semble-t-il !). Le devis était lourd. La Mairie étudia son budget mais, devant le désarroi de bon nombre d’habitants, elle décida de programmer la réparation au plus vite.
De son vivant, Albert Prudon avait promis d’aider la commune pour cette réparation. Grâce aux dons collectés lors de ses obsèques, la facture fut largement allégée.
L’intervention eut lieu fin septembre. C’est l’entreprise Bodet qui assura le remplacement.
Depuis le 29 septembre, Alléluia ! Les cloches du village sonnent de nouveau avec allégresse. Les commandes ont également modernisées avec un tableau plus fonctionnel comprenant la programmation du glas, de l’angélus et du tintement avec, en prime, une petite variante : Avez-vous remarqué que les demi-heures tintaient désormais sur deux tons, un grave suivi d’un aigu ? 

« Une cloche sonne, sonne,
Sa voix d’écho en écho,
Dit au monde qui s’étonne… 
»
… que les tintements retrouvés réjouissent de nouveau le village !                                               Monique Desmartes - Photo Fredy Pernin

Rappel historique :
La cloche suspendue dans le clocher de l’église s’appelle « Michaela Benedicta ». Fêlée, elle fut déposée en octobre 1985, refondue par l’entreprise Bodet puis remise en place dans le clocher en avril 1986. Ces opérations purent avoir lieu grâce à un don de la famille Tupinier, don qui permit également d’en assurer un peu plus tard son électrification.
1985 : Démontage de la cloche fêlée - Photos Bernard Veaux - Archives photographiques de Culles-Initiatives

Dimanche 19 novembre, chaussez vos bottes !
Le dimanche 16 novembre, l'association de pêche "La Mouille" vous invite à participer au vidage de l'étang de l'aire de loisirs.
Il sera en partie pêché au filet, puis un petit nettoyage sera effectué. Chacun pourra amener quelque chose à partager pour le midi. Le poisson sera distribué à la demande (s’il y en a !).
Comme il y a besoin de main-d'oeuvre, deux autres associations du village ont décidé de s'associer à cette opération.
Culture et Traditions qui va mobiliser les parents et les nombreux jeunes et, bien sûr, Culles-Initiatives.
L'étang creusé en même temps que la piscine fait partie de l'aire de loisirs de la gare.
En attendant le compte-rendu de cette opération qui s'annonce conviviale, voici deux clichés du premier vidage de l'étang en 19 ??.
Photos Bernard Veaux - Archives photographiques de Culles-Initiatives


Repas des aînés

Comme chaque année, les aînés du village ont répondu nombreux à l’invitation de la Commune et se sont retrouvés au caveau, samedi 21 octobre, pour partager convivialité et bon repas.

Marcel Bochot, 94ans, doyen du village, et Paulette Gressard, 89 ans, doyenne du jour, étaient particulièrement à l’honneur et furent dignement fêtés. La doyenne du village, Hélène Charolles, 94 ans, en maison de retraite depuis de nombreuses années, recevra elle aussi une petite douceur à l’occasion d’une prochaine visite.

2017 étant une année particulièrement faste en terme de naissances, Michel Duchamp, maire du village, avait aussi convié les trois nouveaux bébés à venir faire connaissance avec leurs aînés.
Seul Roméo était disponible et, du haut de ses dix jours, bien câlé dans les bras de ses parents, Guillaume GUILLET et Solène JABOEUF, il était ravi de ponctuer ainsi la très jolie pyramide des âges de notre village.

L'ambiance musicale était assurée avec les accordéons de Jacky Daudey et Guy Aeschlimann.
Monique Desmartes
Photos BB    

Terrifiante invasion !
Le 31 octobre, on a pu assister dans le village a une invasion de zombie et autres sorcières.
Une habitante du quartier des plantes témoigne : "J’ai sauvé ma vie grâce au sac de bonbons que j’ai pu offrir à la « faucheuse » qui conduisait le groupe. Ouf !!!". Plus de peur que de mal... les enfants fêtaient Halloween avec une météo plus clémente que l'année dernière !
Photos Monique Desmartes      
Photos Fredy Pernin       

Assemblée générale de Culture et Traditions
A l'occasion de son assemblée générale, Culture et Traditions a mis au point son calendrier d'activités pour l'année scolaire 2017-2018
et évoqué l'arbre de Noël qui aura lieu le dimanche 17 décembre. 
Comme chaque année, avant l'arrivée du Père-Noël, les enfants nous proposeront leur spectacle. Tous ceux qui désirent participer à ce 
spectacle (chant, sketchs, danse, musique, etc...) sont invités à venir à la première répétition qui aura lieu samedi 18 novembre à 10 h au caveau. Pour organiser au mieux cette première répétition, l'association souhaite savoir rapidement si votre (ou vos) enfant(s) participera au spectacle.
Par ailleurs, comme les années précédents, le Père Noël souhaite dire un petit mot à chaque enfant en relation avec ses centres d'intérêts non scolaires (loisirs, musique, le sport, animal de compagnie, nourriture préférée, etc... Bref, ce que l'enfant aime ou n'aime pas) mais il a besoin d'aide. Si vous avez des enfants concernés, contactez le secrétariat du Père Noel par mail à cette adresse : jadclr@orange.fr
Photos Janine Gressard         

Programme des activités 2017-2018
Mardi 31 octobre 2017 : Halloween  / Samedi 11 Novembre 2017  : Participation à la cérémonie (lectures de textes) 
Dimanche 19 Novembre 2017 : Participation au vidage de l'étang  / Dimanche 17 décembre 2017 : Arbre de Noël 
Samedi 13 janvier 2018 : Brûle sapin  / Dimanche 4 février 2018 : Après-midi jeux 
Samedi 3 mars 2018 : carnaval puis repas  / Samedi 31 mars 2018 : Chasse aux œufs de Pâques 
Mardi 8 mai 2018 : Sortie Divertiparc  / Samedi 14 juillet 2018 : Pêche, jeux divers, repas, et feux d'artifice

Matthieu Commun
"Ma petite entreprise"
Notre site se fait régulièrement l'écho des initiatives économiques qui naissent dans le village.
Dernière en date, la création par Mathieu Commun, qui habite dans le bas du village, d'une activité d'élagage.
Nous sommes allés l'interroger.

Matthieu...  et nos arbres ! 
 Peux-tu nous présenter ton activité ?
- Je suis amoureux des arbres et j'ai fait une formation d'arboriste-grimpeur. Cela me permet de travailler sur corde en grande hauteur et d'utiliser mes compétences pour entretenir et préserver le patrimoine arboré.
► Quelles sont les prestations que tu proposes ?
- Mon entreprise "Mat et vos arbres" propose deux types de services. D'abord le soin aux arbres et différents types de tailles, toujours dans le respect et la connaissance du végétal.
Ensuite le démontage-abattage.
► Démontage ?
- Cela consiste à abattre l'arbre en grimpant dedans pour le découper tronçon par tronçon depuis le sommet. On peut aussi démonter "par rétention", par exemple une branche au-dessus d'un toit. Je fais aussi l'abattage de précision.  Je propose également l'enlèvement des nids de chenilles et le haubanage (système de corde reliant les branches entre elles pour sécuriser l'arbre).
► Que deviennent les déchets ?
- J'ai un broyeur très puissant qui me permet de hacher les branches et les arbustes. Ainsi les déchets verts sont recyclés sous forme de paillage.
► Merci pour tes explications et bonne chance pour tes activités !

Pour contacter Mathieu Commun, rendez-vous sur son site Internet : http://matt-et-vos-arbres.business.site/

Bienvenue au village !
Deux nouveaux habitants viennent de s'installer route de la forêt : Marjorie Maillard et Ludovic Martin qui travaillent tous les deux dans une maison de retraite à Sainte-Hélène.
Nous les accueillons avec plaisir !

Sur l'agenda du mois
► 11 novembre.
Cette année encore les jeunes seront associés à la célébration de l'armistice de la guerre 14-18 et préparent activement leur intervention et le message de paix qu'ils délivrent chaque année. Voir les compte-rendus des années précédentes  : 2016 - 2015
La cérémonie débutera au monument aux morts et se terminera au caveau.

► N'oubliez pas
-  la bibliothèque intercommunale avec son programme d'animations www.facebook.com/Bibliothèque-de-Saint-Boil-844291245699584
-  la Maison du terroir de Genouilly, avec ses rendez-vous théatre, musique, cinéma et nombreux ateliers www.maisonterroir.com


Photos du mois
Plusieurs cullois ont réussi à capter ce magnifique arc-en-ciel apparu le dimanche 22 octobre et ont eu le bon réflexe de nous l'envoyer pour partager cette vision spectaculaire.
En haut de cette page, le cliché panoramique de Laurent Bourtourault et, ci-dessous, la photo d'Andrée Karpoff.
arc en ciel

 

 

FacebookEn attendant la prochaine édition abonnez-vous à notre Lettre d'information en cliquant ici 
et rendez-vous sur la page Facebook "Culles-les-roches" qui est régulièrement alimentée. 
A découvrir , "liker" et "partager" à cette adresse : www.facebook.com/culleslesroches 

■ Depuis des mois nous indiquons que les articles publiés à la Une seraient archivés dans leurs rubriques respectives. Le temps a manqué pour le faire. En attendant, on les trouvera dans les archives : voir liens un peu plus bas.
Ce site se fait avec vous ! Utilisez le lien Contact dans le menu de gauche pour nous envoyer un message, des photos,
nous faire part de vos remarques, suggestions, envies, signaler une erreur... ou demander à participer à l'équipe de rédaction.
Merci à Monique, Anne-Pascale, Maryse, Andrée, Bernard pour leurs contributions et relecture de cette édition.
  

Archives de la page d'accueil :
2017 : Décembre Novembre Octobre Septembre Juillet-Août  Juin - Mai - Avril - Mars - Février - Janvier 
2016 : Décembre - Novembre - Octobre -  Septembre - Juillet/Août -  Juin -  Mai - Avril - Mars - Février - Janvier
2015 : Décembre - Novembre - Octobre - Septembre - Août - Juillet - Juin - Mai - Avril - Mars - Février -  Janvier

. Pour consulter le site officiel de la commune  : www.culles-les-roches.fr