Archive  Juillet-Août 2016
Les préparatifs de Géorama ont retardé la mise à jour du site en juillet. Pour cette raison, nous vous proposons une édition regroupant les deux mois. Et encore est-elle un peu allégée car il est temps de souffler un peu ! ;-)

Au sommaire :

  • Inauguration de Géorama
  • Spectacle à la grange-théâtre
  • Botanique
  • Vandalisme !
  • Histoire(s) de vacances
  • Un 14 juillet réussi
  • Succès de la 10ème édition du Festiculles
  • Chez nos voisins...
  • Photos du mois

150 personnes pour faire la fête et inaugurer Géorama

Ce dimanche 31 juillet, la fête annuelle organisée par le S.I. revêtait un caractère particulier puisqu'elle était l'occasion d'inaugurer officiellement le parcours-découverte Géorama, projet dont les lecteurs de ce site ont pu suivre l'avancement depuis que l'idée en a été lancée et la première réunion publique organisée en 2014 [ Voir ici l'historique de l'aventure ].

Dès 14h30 la foule se pressait à l'entrée de l'aire de loisirs tandis que les bénévoles de l'association terminaient les derniers préparatifs de la fête.

A 15h30, près de 80 personnes précédées par la calèche tirée par le cheval comtois Ravageur de Joseph Foret partaient pour la « balade surprise » qui allait être l'occasion de découvrir une partie du parcours . A chacun des quatre panneaux (sur sept que compte Géorama), Bernard Veaux complétait l'information avec des explications qui seront, dans le futur, accessibles sur Smartphone grâce à un QR-Code. Pour égayer la promenade, un certain nombre d'objets anachroniques avaient été disposés le long du chemin. La cabine téléphonique du village, en attendant d'être transformée en « boite à livres », un autre projet du S.I., avait été métamorphosée en salle de bain !
Deux heures plus tard, tout le monde étant revenu à l'aire de loisirs, c'était le moment de la cérémonie officielle qui se déroulait en présence de nombreux élus et personnalités : M. Winckler, sous-préfet, Daniel Duplessis, Président de la ccScc, Michel Duchamp, Maire de Culles, Gilles Platret au titre de la présidence de l'Office de Tourisme du Grand Chalon et bien sûr des conseillers départementaux Mme Dominique Lanoiselet, maire de Buxy, et M. Sébastien Martin, Président du grand Chalon, qui représentaient le Président du CD71.
L'assemblée départementale est en effet le principal financeur de Géorama. Dans le cadre des projets de "développement des itinérances touristiques", la ccScc a été sélectionnée pour une proposition d'un montant global de 68920 € et obtenu un financement de 43620 € du Conseil départemental. Sur cette somme environ 15 000 € sont fléchés sur Géorama.
georama
Dans son allocution [ à lire ici ], Bertrand Brocard, président du SI retraçait l'aventure de ce projet qui viendra rajouter un élément important dans l'offre touristique de notre territoire avant de remercier les personnes et les prestataires de services qui se sont impliqués dans la réalisation, les financeurs qui ont permis que Géorama se concrétise et également les bénévoles de l'association qui ont mobilisé leur énergie, à commencer par Bernard Veaux qui a eu l'idée originale de cette réalisation.

En conclusion, Bertrand Brocard insistait sur le fait que les travaux de finition ne signifiait pas un épilogue pour le projet. Bien au contraire : « Il nous reste encore à installer le fléchage définitif, le panneau d'accueil, les traductions et les dépliants mais ce parcours découverte nous allons l'améliorer en fonction des retours que nous aurons des visiteurs et des accompagnateurs. Nous allons aussi le faire vivre en organisant des animations, des visites guidées, des conférences, sans doute une « Géoramarche ». Nous envisageons également une exposition pour aller au devant du public et donner aux gens envie de venir voir « en vrai » et découvrir nos territoires."

Après les discours des officiels, c'était au tour de Bernard Veaux et Laurie Prudon de dévoiler un "gabion témoin" apporté sur un chariot. Gabion "magique" au demeurant puisqu'une fois découvert, un torrent de confettis et de rubans s'en échappait à la grande surprise du public convié alors à déguster le crémant de la cave de Buxy offert par la ccScc.
Les six jeunes musiciens du groupe de jazz YBB assuraient l'ambiance musicale de l'apéritif avant de proposer une demi-heure de concert très apprécié [On peut visiter leur page Facebook].

Après les jeux, les discussions, les retrouvailles... l'heure du repas approchait et ce ne sont pas moins de 150 convives qui partageaient le dîner sous le chapiteau avant de s'installer devant le mur qui allait servir d'écran à la projection en plein air du trailer de Géoramaréalisé au début du projet et d'un montage d'images sur les merveilles de la géologie pour finir la journée les yeux pleins d'étoiles.

Les premières photos sont visibles sur Flickr en cliquant iciD'autres sont en cours de transfert et le tout sera classé ultérieurement...

Dès maintenant le parcours est opérationnel même s'il reste des finitions à opérer et notamment le fléchage définitif et le panneau d'accueil qui seront réalisés d'ici deux mois. Il peut se faire à pied au cours d'une balade de 6km mais les panneaux sont également accessibles en voiture. Le « panachage » est évidemment possible !
Rendez-vous dans les prochains mois pour découvrir le programme d'animations. L'aventure continue !
Carte du parcours sur le site www.georama71.com (en cours de construction)


18 et 19 août
Grange Théâtre de Culles les Roches à 20h 30
ÇA VA ?
ou Combien de « Ça va ? » faudrait-il pour que ça aille vraiment ?
de J.-C. Grumberg avec Jean-Jacques Parquier et Yves Prunier - Direction de jeu : Gil Benoit

Le «çavavirus» de son nom latin est une saloperie de maladie... quand le  «ça va» vous a pénétré à l'insu de votre plein gré, inutile de sortir masqué comme un touriste japonais grippé. Le «çavavirus» résiste à tout traitement et si vous l'avez, inévitablement, vous le collerez à d'autres...

Avec « Ça va ? Combien de « ça va ? » faudrait-il pour que ça aille vraiment ?»  pièce écrite en 2008, Jean-Claude Grumberg nous compose une petite musique du mal-être, faite de variations inspirées de la vie quotidienne, musique qui nous déconcerte et nous questionne...

Participation libre - Sans réservation dans la limite des places disponibles

ca va grumberg


Botanique
Pour illustrer la flore particulière des prairies calcicoles, le panneau de Géorama installé sur la chaume comporte quatre photos prises par Andrée Karpoff.

Vandalisme !
Le site d'escalade de l'ancienne carrière est très prisé par les grimpeurs et constitue un lieu particulièrement joli même pour ceux qui ne sont pas férus d'escalade. Pour améliorer l'aménagement, la municipalité avait installé fin juillet une table de pic-nic. Moins d'une semaine plus tard des vandales l'arrachaient et la brûlaient complètement. De quoi vous dégoûter d'aménager pour la collectivité !
Cela c'était... avant :-(

Histoire(s) de vacances
Nous poursuivons ce mois-ci encore la publication des souvenirs de vacances à Culles que nous a envoyés Jacques Vachet, petit fils de l'ancien garde-champêtre de Culles-les-roches.
3. Les dénicheurs
Pour les vacances de pâques, j’allais souvent à Culles-les-Roches, où je retrouvais mes cousins Robert et Jean-Noël. A cette époque de l’année, la principale occupation était d’aller dénicher les nuisibles. Aujourd’hui la Ligue de protection des oiseaux a mis bon ordre dans ce genre d'activités. Je ne sais même pas si les corbeaux et les pies sont encore considérés comme nuisibles, mais il est certain que les rapaces sont protégés. En tous cas il y a une réglementation sévère.
Avant 1960, la société de chasse nous offrait une prime de quelques centimes pour chaque œuf ou chaque paire de pattes de ces nuisibles, et cela constituait un peu d’argent de poche pour mes cousins.
Jean-Noël n’avait pas son pareil pour grimper à la cime des peupliers pour atteindre les nids de pies et de corbeaux, Robert n’était pas en reste, et se défendait bien lui aussi pour la grimpe. Moi, mon profil type Vachet (pas mal d’embonpoint !), m’handicapait terriblement pour escalader, et mon poids risquait de faire céder les branches. Mais je les accompagnais, et jouais le gardien des trésors trouvés dans les nids.
C’était magnifique tous ces œufs verts tachetés de roux, que je conservais précieusement dans mon béret ou dans un petit sac en toile. Lorsqu’un nid était particulièrement accessible, c’était à mon tour, je posais ma collection bien l’abri d’un faux pas, et je me lançais dans l’ascension.
Les nids étaient visités plusieurs fois, pour suivre l’évolution de la ponte. Lorsqu’il y avait au moins 4 œufs, on faisait la razzia, et quinze jours plus tard, il y avait une seconde ponte de remplacement, seconde razzia ! Mes cousins tenaient une vraie comptabilité des visites, et prenaient des notes !
Aujourd’hui ce genre d'agissement ne serait plus possible mais à l’époque c’étaient les adultes qui nous encourageaient en monnaie sonnante et trébuchante pour ce genre de méfaits.
Quelques branches cédèrent qui nous firent de belles peurs, mais il n'y eut jamais de chute, sans doute un ange gardien qui veillait sur nous malgré notre besogne peu louable.

Prochain épisode le mois prochain.
 Si vous avez également des témoignages sur votre jeunesse à Culles-les-roches... N'hésitez pas à nous les faire parvenir !

Photo : Nid et œuf de Bouvreuil pivoine (Pyrrhula pyrrhula). Photographie : Nottsexminer / Wikimedia Commons
Source : http://www.ornithomedia.com/

Un 14 juillet réussi
Comme chaque année, "Culture et Traditions" avait invité les enfants du village à une partie de pêche à l'étang. Les gardons n'avaient qu'à bien se tenir devant la modernité du matériel utilisé par certains ! La fête s'est terminée par un pique-nique. Une averse soudaine n'a même pas réussi à entamer la bonne humeur des participants qui ont pu pousser des "Ha" et des "Ho" lors du feu d'artifice de clôture.



Succès de la 10ème édition du Festiculles
"Cela peut paraître anodin pour beaucoup mais il y a quand même, dans ce petit festoche, une audace incroyable et un culot monstre."
Cette appréciation caractérise bien le Festiculles qui, pour sa dixième édition, a remporté un grand succès avec une programmation particulièrement ambitieuse. La journée du samedi a vu les animations remporter également du succès. Les environs de 
l'église étaient particulièrement animés par un public plus familial que pour les concerts dans une ambiance festive et bon enfant très sympathique.

Laissons la parole à Xavier Perrin qui s'exprimait sur sa page FB à l'issue de ces deux journées :
"Alors que Festiculles #10 vient tout juste de s'achever, je repense à tout ce qui a été accompli depuis 10 ans avec cette équipe de dingos, aux galères, aux succès, à tout ce travail engagé par chacun sans aucune autre motivation que de profiter d'un instant de vie en commun et d'offrir à qui veut bien s'y risquer, deux jours de folie douce et réconfortante ! 
Je suis heureux et fier d'avoir un entourage tel que celui-ci ! 
Merci et bravo Arthur Delaval, Thibaut Lalou, Cécile Benoit, Clément Lap', Clément Philippovitch Lecolle, Corenzwei Vincent, Chloé Vincent, Arthur Vincent, Clothilde Narmé, Hélène Adam, Roxane Dumdum, Carol Dum, Mathias Bibiche Barday, Alix Tulipe, Bertrand Perrin, Emily Perrin, Lucie Perrin, Guillaume Chuffart, Lucas Guillaume, Tifenn Veysseyre, Mathieu Mtl, Valentine Feyeux, Mathilde Edlihtam, , Mer Île, Julia Jolivet, Laurène Zinya Kozakaï, Chloé Ollivro, Sonia Cara de Vaca, Noël Carmen Perrin, Laurent Poisneuf, Vincent Bonnaire, la famille Delaval, la famille Clerc, Janine et René, la team du Bieristan, le Collectif La Méandre et tous ceux qui ont déjà pu goûter de prêt ou de loin à cette belle aventure ! 
Merci aussi à Pierre Acobas et Sophie Hébert pour leurs photos !



Ce Festiculles a été aussi l'occasion de retrouver avec joie Carmen Perrin en forme après ses ennuis de santé de début d'année.
Festiculles

Chez nos voisins...
On connait tous la cadole ronde située sur Saules juste à la limite Est de Culles. Elle figure dans tous les guide touristiques de la Bourgogne du Sud.
Chez nos voisins également, mais, beaucoup plus discrète... Connaissez-vous la fontaine Masson ?
Tout rond et bien caché, ce lavoir mérite vraiment une visite ! A vous de le découvrir...

Photos du mois

Bravo à Alison Herron qui a eu le bon réflexe de prendre cette photo originale du dessus du village.
Et le deuxième bon réflexe... de nous l'envoyer !
N'hésitez pas à faire comme elle !

Et comme chaque mois, une magnifique photo d'Andrée Karpoff qui, au cours de ses balades, a rencontré cette Syrphe à ceintures ou Syrphe ceinturé (Episyrphus balteatus) sur une fleur d'églantine (Rosa canina).


Bon été à tous...

Rendez-vous en septembre
et peut être d'ici là au coin d'une rue ou 
d'un gabion de Géorama !





FacebookEn attendant la prochaine édition abonnez-vous à notre Lettre d'information en cliquant ici 
et rendez-vous sur la page Facebook "Culles-les-roches" qui est régulièrement alimentée. 
A découvrir , "liker" et "partager" à cette adresse : www.facebook.com/culleslesroches 

■ Depuis des mois nous indiquons que les articles publiés à la Une seraient archivés dans leurs rubriques respectives. Le temps a manqué pour le faire. En attendant, on les trouvera dans les archives : voir liens un peu plus bas.

Ce site se fait avec vous ! Utilisez le lien Contact dans le menu de gauche pour nous envoyer un message, des photos,
nous faire part de vos remarques, suggestions, envies, signaler une erreur... ou demander à participer à l'équipe de rédaction.
Merci à Monique, Anne-Pascale, Maryse, Andrée, Bernard pour leurs contributions et relecture de cette édition.
  

Archives de la page d'accueil :
2016 :  Septembre - Juillet/Août -  Juin -  Mai - Avril - Mars - Février - Janvier
2015 : Décembre - Novembre - Octobre - Septembre - Août - Juillet - Juin - Mai - Avril - Mars - Février -  Janvier