Archive :  1er février 2016 
Des nouveautés pour le 2ème trail "10 Cullomètres de Culles-les-roches"

L'équipe du trail a commencé les préparatifs pour une deuxième édition qui se tiendra le dimanche 17 avril. Le succès de l'année dernière était dû en grande partie à la mobilisation des 50 bénévoles du village qui se sont impliqués dans l'organisation pour le plus grand plaisir des 300 coureurs qui se sont retrouvés sous le soleil, dans une super ambiance.
Elle vous invite à nouveau à participer à l'organisation de ce moment sportif et... festif et à venir à la réunion d'information qui aura lieu au caveau :
Vendredi 4 mars à 20h30


■ Lire le compte-rendu complet de l'édition 2015
■ 1200 photos sont visibles sur Flickr
.

■ Visionner la vidéo du départ de l'année dernière                     


Le site du trail a été mis à jour. On peut y télécharger le bulletin d'inscription et découvrir en avant-première le nouveau parcours.






Au sommaire de cette édition :
Petites annonces - Botanique - Ornithologie  - Avant/Après - Actualité du mois en photos - Naissances - Réunion d'information municipale Carrières de grès (suite) - Saint-Vincent - Modifications du paysage - Un chanteur "Made in Culles - Rendez-vous de février...
Alors... déroulez la page... et lisez jusqu'au bout !

Et n'oubliez pas la page Facebook : On peut y accéder même sans avoir de compte en cliquant ici.
Déjà plus de 106 mentions "J'aime" (ça monte doucement...)


Petites annonces 
annonces culles les roches
Plusieurs d'entre-vous nous ont suggéré d'ouvrir cette nouvelle rubrique pour accueillir des propositions ou demandes diverses : vente, échange, don, recherche, partage de connaissances, bons plans, etc.
On met bien des annonces sur "Le bon coin" ou autres...
Cette rubrique permettra de toucher directement des habitants du village ou lecteurs du site en jouant la carte de la proximité.

Bien sûr ces annonces devront respecter les conditions de publications habituelles. Elles pourront avoir un caractère commercial à condition de concerner une production ou un service local. Pour l'instant aucun classement ne sera fait et on verra à l'usage comment gérer cette rubrique et si elle trouve son utilité.
Elle ne l'aura évidemment que s'il y a des propositions... et des consultations !

Alors... à vous de jouer !!!
Pour envoyer vos annonces, il convient d'utiliser le formulaire de contact standard et de bien mettre dans le texte toutes les indications nécessaires et notamment les coordonnées de la personne à contacter.
On peut aussi envoyer un mail à bertrand.brocard@gmail.com


Botanique
Merci à Andrée Karpoff pour ces trois photos de fleurs de colza qui se croyaient au printemps. Du moins jusqu'au 15 janvier quand sont apparus les premiers flocons. Mais une tiédeur humide est revenue bien vite ! C'est quand l'hiver ?
fleurs dans la neige culles les roches
Ornithologie
Le mois dernier, nous avions évoqué le passage d'un groupe d'aigrettes dans le pré d'Ételle sans mettre de photo faute d'avoir pu les "mettre en boîte". Pierre Karpoff, lui, a réussi à approcher d'un peu plus près ces oiseaux très méfiants. Photo de gauche : héron cendré (Ardea cinerea) - photos de droite une aigrette (Ardea alba).
aigrettes culles les roches
 Flore et faune : retrouvez une mine de photos sur le site de Pierre Karpoff  !

Avant-Après
Pour changer un peu des paysages "avant-après", voici un comparatif édifiant sur l'évolution des soins dentaires...
dentiste culles les roches
A gauche : Vers 1970, Maurice Veaux se faisant dentiste improvisé pour M. Jean-Claude Gressard (actuelle maison Duchamp).
Un petit coup de pierre à aiguiser pour limer la dent à problème, et un petit verre de gnôle pour désinfecter. Les lampes spéciales pour éclairer la bouche sont remplacées ici par une lampe de poche tenue par un compère...
Maurice Veaux déployait aussi son talent dans la prothèse dentaire : avec des morceaux d'inox récupérés sur les chutes de poteaux électriques, il s'était confectionné une fausse dent, ajustable à la demande... et qu'il mettait pour les grandes occasions !





L'actualité de janvier en photos 
     

Naissances 
Contrairement à d'autres village, la population de Culles augmente avec l'arrivée de nouveaux habitants mais aussi des naissances, deux en janvier !
tom et lou
Théo Dovillaire
Lou est née le 3 janvier 2016 à la grande joie de ses parents, Céline Charrier et Clément Racine, et de Tom qui précise que sa  petite soeur est née à 9h12, qu'elle pesait 3,660 kg et mesurait 51 cm. 

Pour leur part, Nina Stéfani et Cyrille Dovillaire sont heureux d'annoncer la naissance de Théo né le 12 janvier à Chalon ce qui réjouit également ses deux grandes sœurs Eva et Laura. Rajoutons (comme il est d'usage) qu'il mesurait 50 cm et pesait 3,230 kg.

Alors... bienvenue Lou et Théo !

Tom et Lou                                                                                                                                                                                    Théo          

Brûle-sapins  - Samedi 16 janvier
Il était vraiment dit que les sapins des dernières fêtes ne connaîtraient pas l’hiver ! La neige s’était pourtant invitée timidement la veille de ce 16 janvier, date choisie pour le brûle-sapins, mais le soleil de début d’après-midi en eut bien vite raison.
Qu’importe, grands et petits étaient nombreux autour du bûcher érigé sur le terrain communal. Les cris des enfants et les effluves de vin chaud traduisaient l’ambiance conviviale de cette soirée organisée par Culture et Traditions. Et comme en apothéose, à la tombée de la nuit, les sapins se sont enflammés dans un joyeux tourbillon d’étincelles. Et quand le brasier de Noël se fut assoupi, quelques flocons vinrent tourbillonner dans l’air, ultime clin d’œil espiègle de cet hiver décidément bien malicieux.
Monique Desmartes     
Brule sapins 2016 culles
brule sapins culles
   Photos Joël Desmartes

Parution du bulletin municipal
bulletin municipal culles les rochesAvec une couverture brillante et colorée, la deuxième édition du bulletin municipal est parue. Bravo à Janine, Joëlle et Frédy pour cette réalisation ! Et Marion qui a aidé à la mise en page.
Au sommaire de ce numéro :
- Editorial du maire + article sur les attentats
- Editorial des rédactrices
- Plan local d'Urbanisme intercommunal
- Recensement / Travaux effectués en 2015
- Gite municipal / Etat-civil
- Le trail / Manifestations municipales
- Activités 2015 des associations culloises / Calendrier 2016


Réunion publique organisée par le Conseil municipal le mardi 26 janvier 2016
Près de 40 personnes ont assisté à la réunion d'information organisée par l'équipe municipale pour informer les citoyens des évolutions du paysage administratif qu'il s'agisse de l'extension de la communauté de communes, des inquiétudes sur la suppression des syndicats intercommunaux, la mutualisation de services, les transferts de compétences, les plans d'urbanisme.
Merci à Michel Duchamp, maire de Culles-les-roches, qui a accepté de résumer ci-dessous les points principaux abordés lors de cette intéressante rencontre :
  • La loi NOTre votée en août 2015 réorganise le territoire administratif national. C’est ainsi que les Régions sont à présent au nombre de 13. Pour ce qui nous concerne, notre Région réunit Bourgogne et Franche Comté. Par ailleurs, cette loi (qui aurait dû normalement décider de la suppression des départements), a surtout mis l’accent sur le renforcement des Communautés de Communes, la réduction des compétences des Communes et la suppression des Syndicats intercommunaux au profit, précisément des Communautés de Communes.
  • C’est ainsi que compte tenu d’un nombre d’habitants insuffisant, la Communauté de Communes de Mont St Vincent- St Gengoux, est appelée à disparaître et les Communes concernées sont invitées à rejoindre soit le Clunysois, soit Sennecey le Grand, soit le Charolais, soit enfin notre Communauté de Commune Sud Côte Chalonnaise. 7 ou 8 Communes devraient nous rejoindre en janvier 2017 dont Saint Gengoux le National et Genouilly…
  • Dans ce contexte on peut raisonnablement s’interroger sur le devenir de nos petites communes… Elles sont en effet invitées à se regrouper, (les Communes Nouvelles), à transférer progressivement leurs compétences aux Communauté de Communes (Urbanisme en janvier 2015, Assainissement en 2020 et pourquoi pas prochainement, la Voirie…)
  • Les Préfectures invitent les Communes à supprimer tous les Syndicats intercommunaux, pour en transférer les compétences aux Communautés de Communes. Actuellement les mêmes Communes refusent de valider ces suppressions. Pour combien de temps et comment réagir à ces perspectives ?
  • D’ores et déjà notre Communauté de Commune a mis en place le principe de Mutualisation permettant aux Communes, sans transferts de compétences, de partager les charges les plus lourdes, selon les cas, entre des Communes volontaires.
  • Depuis le transfert de la Compétence Urbanisme, la Communauté de Commune, a entrepris la mise en chantier d’un Plan Local d’Urbanisme intercommunal (PLUi) Ce travail mobilise dès à présent toutes nos Communes, qui, avec l’aide de l’Agence d’Urbanisme, se sont organisées en plusieurs groupes thématiques : économie, environnement, habitat, social, santé, énergie…. Les habitants de nos Communes seront tenus informés de l’avancée de ces travaux et invités à faire connaître leurs avis.
  • Pour conclure, le Maire et les Adjoints ont présenté les principaux travaux envisagés sur notre Commune en 2016 et 2017 : Rénovation et réaménagement du logement de la Poste, achèvement des travaux route de la Forêt, rénovation du Gîte communal, aménagement du « tour de l’Église », Construction d’un bâtiment technique communal et aménagement d’une salle pour les associations.

    réunion publique culles les rochesPhoto B. Brocard
Modifications du paysage
"Ravageur" le cheval de trait fait partie du paysage... et le modifie au fur et à mesure de son parcours dans les champs des uns et des autres. Il est là à côté de Château-Gaillard où un miroir a été installé dans le virage à angle droit pour donner de la visibilité. En Varennes, après le défrichage puis la plantation,  Laurent Bourtourault a planté les piquets. Peu à peu la vigne reconquiert ses anciens territoires...
paysages culles les roches


Après les informations parues le mois précédent et qu'on peut retrouver dans la rubrique Histoire(s), Bernard Veaux poursuit l'évocation des carrières de Culles-les-roches telles qu'elles existaient au siècle précédent.
Histoire(s) : Les carrières de grès (2)
Le nombre des ouvriers employés aux carrières a varié au long des années et des saisons. Ainsi les habitants de Culles s'embauchaient volontiers de la fin juillet aux vendanges, ou de fin octobre à mars... selon le temps libre laissé par les travaux agricoles et selon les besoins de l'entreprise.

carrières culles les rochesCertains ouvriers arrachaient la pierre (c‘étaient les "coupeurs"), tandis que d'autres la taillaient : ce deuxième travail, plus délicat, était mieux payé. Quelquefois le même ouvrier faisait la coupe et la taille. La taille se faisait sur place ou en bas du “Plan”, ce qui évitait d'ailleurs aux habitants de Culles de monter toujours jusqu'en haut de la Bruyère.

Les “coupeurs” arrachaient les blocs de grès, généralement fissurés et découpés naturellement en blocs irréguliers, avec une “pince”, grande barre d'acier a l'extrémité biseautée et recourbée. Parfois on avait recours à la cheddite, explosif déposé au fond de trous de 1 à 2 mètres. Les jours où l'on procédait ainsi, on évacuait jusqu'à 35 wagonnets de pierre.

Un chef de chantier comptait un par un les pavés jetés dans les chars puis les wagonnets. Les ouvriers étaient payés au pavé, ou bien pour la pierre brute, par wagonnet. Il fallait de 12 à 15 brouettes pour charger (à la main on à la fourche) les 800 à 1000 kg de chargement de chaque wagonnet.

Pour faciliter le transport, un "decauville" (voie ferrée étroite) s‘avançait jusqu’aux endroits d'où la pierre était extraite. Les wagonnets, sur cette partie plane, étaient tirés par un cheval, longtemps mené par Monsieur Gueugneau, de Culles.

En haut du "Plan”, un grand tourniquet, avec frein de bois, permettait la navette des wagonnets entre la zone des carrières et les établissements du bas, près desquels on stockait parfois les wagonnets sur un petit terre-plain bordant la route de St-Gengoux.

Des problèmes surgirent assez rapidement dans les carrières en raison de l'eau qui s'y accumulait, malgré la position haute du site.
On essaya de vider cette eau gênante en creusant une grosse tranchée au nord-est jusque sous le passage du "decauville" ; mais on s‘arrêta à 25 mètres des carrières... Pourquoi ???  Cette tranchée est encore très visible.

On tenta aussi de vidanger avec un siphon, mais le débit était insuffisant, M. Pépin - à qui nous devons la plupart de ces renseignements - n'a vu le "creux de la Brère” à sec qu’une année de sécheresse. Autrement, tout l'hiver et jusqu'en août, l'eau était là (si bien qu‘après la désaffection des carrières, les colons de la colonie St Charles en on fait une baignade !). 
Divers aménagements seront opérés au long des années. Monsieur Connord installa lui-même une ligne électrique en fil de fer sur poteaux de châtaignier, avec un transformateur en bas du "Plan".

Il y eut aussi pendant un temps un "marteau-fonceur" alimenté par un compresseur et un gros tuyau qui courait depuis le bas (ce marteau-pneumatique servait à faire les trous de mine).

carrières culles les rochesIl faut ajouter encore à ces travaux, les réparations réalisées à la forge et la manutention au concasseur installé près des carrières au début de l'exploitation Connord. Il était mu par un locomobile, grosse chaudière de récupération, au charbon.
Les ouvriers étrangers au pays ont disposé à partir des années 25-30 d’une baraque-cantine en bois (certains Italiens, Polonais... y couchèrent même) en bordure de la route de St-Gengoux ; on la voit sur les anciennes cartes postales représentant le panorama de Culles depuis la "villa Bellevue". Mais les carriers avaient aussi, "sur la Brère" quelques cabanes de bois et de genêts (paillassons) pour se mettre à l‘abri du soleil et des intempéries. Et ils s'étaient découvert dans le bois une petite source d'eau potable que l‘on vient de retrouver. Même quand on aime le vin, la fraîcheur de l‘eau a quelque agrément au moment du casse-croûte !

Bernard veaux

Le bulletin du Syndicat d'initiative est une mine d'informations, de témoignages, de documents et photos sur le "temps jadis".
Si ces sujets vous intéressent, le bulletin édité en juillet pour les 50 ans de l'association comporte un index de tous les articles et photos publiés dans la soixantaine de numéros déjà édités.
Pour se procurer un exemplaire ou d'anciens numéros, contactez-nous !

Le numéro 69 est en cours de préparation. Cette nouvelle édition paraîtra début mars avec un sommaire très riche.


Histoire(s) : La Saint-Vincent

La Saint-Vincent, qu'on vient de fêter le 22 janvier, reste une date bien ancrée dans la tradition viticole.

On lui rattache de nombreux proverbes :
« Saint-Vincent clair et beau ? Autant de vin que d’eau. »
« Telle est la Saint-Vincent, Tel est l’an. »



On se souvient aussi de l’esprit d’entraide de cette corporation mais aussi du caractère de fête qui perdure encore aujourd’hui.
Voici une journée de fête extraite de l’ouvrage d’André Lagrange, souvent cité, « Moi, je suis vigneron ».
« Jadis, la fête accusait un caractère très solennel. Le garde, à cinq heures du matin, tambourinait par les rues pour réveiller les gens. Il battait la caisse de bon cœur, ne comptant pas plus les coups de baguette que les gouttes ingurgitées à droite et à gauche.
A midi, le défilé des sociétaires se formait face à l’auberge, où était déposé le drapeau tricolore, à la hampe surmontée d’un goui, d’une pioche à bigot et d’une pioche plate, en modèles réduits, et la bannière de l’ancienne confrérie, sur laquelle était brodée l’effigie de Saint-Vincent.
On se rendait en corps à l’église. En tête du cortège s’installaient les porte-enseignes, flanqués de deux hommes, l’un tenant un bouquet de verdure, de fleurs et de raisins artificiels, l’autre une brioche piquée d’une branche de laurier.
Le tambour ouvrait la marche, roulant ;
« En avant p’tit vign’ron
Prends ta pioche et march’ au pas. »

Deux vignerons fermaient le cortège, trimbalant dans une corbeille à linge, les brioches dont les sociétaires mangeaient une partie après la messe et la réunion à l’école, allant offrir l’autre à leurs membres honoraires, contre le renouvellement de leurs cartes.
Après l’apéritif, on gagnait la salle de bal transformée en salle de banquet et décorée de guirlandes multicolores en papier.
Chaque vigneron apportait deux ou trois bouteilles bouchées et, entre voisins de table, on comparait les récoltes.
Pour avoir des chances de digérer normalement, il fallait arroser copieusement l’invariable menu :
saint vincent culles les roches
Soupe à la poule et au bœuf
Bœuf bouilli et poule gros sel
Canard en salmis
Haricots
Dinde rôtie
Fromage
Flamusses
Café – Goutte

Et tout se terminait fort tard, dans les chansons. »

A la fin du repas, on intercédait auprès du Saint Patron en entonnant le vieil hymne de la confrérie dont font état Louis Godin et Joseph Veaux dans ce même ouvrage.

Monique Desmartes


La rubrique "Made in Culles" s'enrichit. Après Jacques, Marie-Odile, Emmanuelle, Maryse, Elisabeth, Guy, voici :
Michel Duchamp, artisan-compositeur

Tous les Cullois connaissent Michel Duchamp parce qu'il est maire du village. Mais certains ignorent peut être son talent de chanteur même si nous sommes nombreux à l'avoir entendu se produire sur scène.

S'il a fait sa carrière professionnelle dans la gestion des ressources humaines, la chanson a tenu une place importante dans sa vie, dès son plus jeune âge. Très tôt, en effet, la chanson est devenue pour lui un plaisir quotidien : les premières années d'apprentissage de la musique, une guitare pour ses 10 ans, une famille qui encourage, et hop, le virus est attrapé !
A 17 ans, avec son frère et un ami, il crée le groupe vocal « Les 3 Baladins ». Bilan : deux 45 tours et de nombreux spectacles durant trois années en Rhône Alpes.
En 1968, il est sélectionné pour l’émission de Radio-France « La Fine Fleur de la Chanson Française ». Demi-finaliste, il participe au spectacle de clôture à Bobino en première partie de Mouloudji.

Après de nombreuses années bien remplies, de vie familiale et professionnelle, alors que certains enfilent leurs chaussons, il redécroche sa guitare et, entre ses engagements associatifs et municipaux, consacre enfin beaucoup de son temps à la musique et particulièrement à la chanson. Il se produit en concert accompagné notamment par Michel Chevalier.

On pourra d'ailleurs les voir le 13 mars prochain dans la salle des fêtes de  Saint-Boil.

CONCERT AU TIRE BOUDSON


L'univers musical de Michel Duchamp est d'abord celui de la « belle chanson française » ou plus précisément de la chanson « qui dit quelque chose au cœur et à la tête, et ne peut laisser indifférent…»
Il interprète aussi bien Léo Ferré, qu’Allain Leprest, Jean Ferrat et Remo Gary, Jean- Roger Caussimon ou Frédéric Bobin… et ses propres compositions.
En effet, c'est aussi un compositeur de talent qui élabore des mélodies plaisantes et évocatrices.
Comme auteur, il s’attache à confectionner des chansons, avec humour, poésie ou engagement...

En savoir plus : 
www.michel-duchamp.com

Saint-Rémy aux chants
Il y a deux ans, à la demande de B. Brocard, Michel Duchamp a participé à l'animation de l'atelier "Ritournelles" pour  "Saint-Rémy aux chants" [ lien ].
Ce projet d'une année a culminé avec une grande journée festive autour du chant qui s'est conclue par l'interprétation par des centaines de personnes d'une chanson composée pour l'occasion par Michel.

Cette chanson a été réorchestrée et enregistrée par Guy Aeschlimann dans son studio cullois (voir article précédent dans la rubrique "Made in Culles").



Rendez-vous en février pour :

■ 7 février - Après-midi jeux au caveau
L'association Culture et Traditions de Culles Les Roches invite petits et grands à un après-midi jeux de société, jeux de cartes... dimanche 7 février à partir de 14 heures.

Vous pouvez apporter vos propres jeux, mais aussi venir en découvrir de nouveaux.
N'hésitez pas à inviter famille et amis : cette activité est ouverte à tous.


■ 15 février - Réunion information pour le trail
A 20h30 au caveau (voir article en haut de la page)

Carnaval
■  Pendant les vacances de février (suivant météo) - Carnaval
Organisé par Culture et Traditions
Après-midi : défilé coloré dans les rues du village.
Porte à porte à la recherche de friandises.

ET TOUJOURS...
L'actu en photo (c'est par ici !)    /  De nouvelles dates dans l'AGENDA 

FacebookEn attendant la prochaine édition abonnez-vous à notre Lettre d'information en cliquant ici 
et rendez-vous sur la page Facebook "Culles-les-roches" qui est régulièrement alimentée. 
A découvrir , "liker" et "partager" à cette adresse : www.facebook.com/culleslesroches 

■ Depuis 2 mois nous indiquons que les articles publiés à la Une seraient archivés dans leurs rubriques respectives. Le temps a manqué pour le faire (mauvaise excuse ;-) . En attendant, on les trouvera dans les archives  de Novembre et Décembre et Janvier


Ce site ne se fera pas sans vous. Utilisez le lien Contact dans le menu de gauche pour nous envoyer un message, des photos,
nous faire part de vos remarques, suggestions, envies, signaler une erreur... ou demander à participer à l'équipe de rédaction.
Merci à Monique, Anne-Pascale, Maryse, Andrée, Bernard pour leurs contributions et relecture de cette édition.
  

Archives de la page d'accueil :
2016 : Janvier
2015 : Décembre - Novembre - Octobre - Septembre - Août - Juillet - Juin - Mai - Avril - Mars - Février -  Janvier

. Pour consulter le site officiel de la commune  : www.culles-les-roches.fr