les lignes ferroviaires fermées ou déclassées

LES LIGNES D'AUTREFOIS
 
Fin du 19ème siècle, le réseau ferroviaire était très dense. Le but était notamment que les villes-Préfectures soient reliées entre elles par le chemin de fer et pareil pour les villes Sous-Préfectures.
Le réseau était exploité par plusieurs compagnies indépendantes : Chemin de Fer de l'Ouest, du Nord, la Compagnie Paris Orléans, le P.L.M. (Paris Lyon Méditerranée) et enfin les Chemins de fer de l'état.
En 1938, toutes ces sociétés fusionnent pour devenir la SNCF.
En 1939, l'exploitation est rationnalisée pour essayer de dégager un semblant de rentabilité qui n'était pas souvent le cas avec les petites lignes : il s'agit du plan de coordination des transports transférant ainsi une partie du trafic du fer vers la route par Autocar.
 
Durant la seconde guerre mondiale, des lignes ont été réouvertes au service voyageur à cause du manque ou de la pénurie d'essence. Une fois la guerre finie, le constat est sans appel : les infrastructures, les bâtiments, les ouvrages d'art ont beaucoup souffert. Des lignes ne s'en remettront pas comme celle : Saint Pierre du Vauvray - Les Andelys, ouverte en 1896 et fermée en 1940 suite à la destruction du pont qui franchissait la Seine peu après Saint Pierre du Vauvray en direction de Paris. On voit encore aujourd'hui les piles du pont.
 
Les années 60 et 70 qui virent le développement de la voiture particulière a été à nouveau fatal à certaines lignes dont les services voyageurs et FRET ont été réduits puis supprimés.
 
Les chocs pétroliers des années 70 : 1974 et 1979 n'ont pas relancé un mouvement de réouverture de lignes et c'est dommage car des lignes ont été définitivement déclassées par la suite et les emprises vendues ou transformées en coulée verte ... donc il ne faut plus songer à une quelconque réouverture ou reconstruction.
Fait nouveau quand même : maintenant, RFF doit consulter les régions pour obtenir un statut de déclassement et fermeture définitive d'une ligne, enfin une bonne chose !
 
Il faut aujourd'hui parler de l'environnement avec le Grenelle de l'environnement, de la réduction des effets de serre, de la pollution, d'un prix du carburant au litre frisant en moyenne les 1,20€ avec une pointe à 1,70€ en été 2008 pour voir surgir des projets de réouverture. Mais à quel prix ! déjà la directive gouvernementale imposée depuis le début de l'année 2009 visant à supprimer les passages à niveau est un peu absurde pour des lignes créées fin du 19ème ! et risque d'engendrer des coûts énormes, des emprises où l'absence de ballast, traverses et rails ont été utilisées à tort et sans autorisation pour des extensions de jardins ou des constructions, le mouvement écologique qui arrive avec des arguments "touche pas à mon environnement et à ma quiétude de vie" et qui préfère avoir des centaines de voitures et poids lourds sur leurs routes plutôt qu'un train TER dernière génération. C'est donc un dossier pas facile à gérer pour les agglomérations, les communautés de commune, les Régions voulant relancer l'activité ferroviaire voyageur et fret sur leurs territoires. Le plus bel exemple est celui de la réouverture de la ligne Rouen Evreux d'après une partie du tracé originel : Evreux - Caer - Louviers, la partie des emprises reliant Louviers à Elbeuf ville via La Haye Malherbe - Montaure n'étant pas possible d'être réutilisée.
 
En résumé, voici les lignes qui ont été fermées, déclassées dans nos deux départements de la Haute Normandie.
 
Je suis preneur de cartes d'époque ainsi que d'anciennes cartes postales !
 
 
 
Département de la Seine Maritime
  • Gournay en Bray - Beauvais
  • Rouen Orléans via Pacy sur Eure
  • Rouen - Caudebec en Caux
  • Pont de l'Arche - Gisors partiellement en activité pour le FRET
 
 
Département de l'Eure
  • Evreux - Conches en Ouche
  • Evreux - Rouen
  • Gisors Pacy sur Eure via Vernon
lignes Gisors Pacy Vernon et Pont de l'Arche Gisors
2 voyages ont été organisés en autorail spécial : le premier le 13/06/1976 et le deuxième le 12/05/1979
Il y a des informations intéressantes sur l'historique des 2 lignes
 
forum de discussion sur cette ligne : http://www.lrpresse.fr/trains/viewtopic.php?t=21262
    
 
On retrouve un peu la même architecture des gares intermédiaires de la ligne Rouen Orléans
La concession, faite au réseau de l’Eure date de 1865, la ligne fût ouverte en trois tronçons, s’établissant comme suit :
De Gisors à Vernonnet le 15/07/1869
Vernonnet – Vernon le 15/05/1870
Vernon-Pacy le 01/05/1873
Le lot intermédiaire Vernonnet –Vernon (2km) a été construit séparément compte tenu du viaduc sur la seine à cinq travées métalliques.
Le trafic voyageur, peu important fût fermé le 01/07/1939 pour Vernon-Pacy et le 01/03/1940 sur Vernon- Gisors .le trafic marchandise était aussi peu important et la fermeture de Pacy –Vernon intervient en 1941, les rails ayant été principalement utilisés par les Allemands pour la construction du mur de l’atlantique.
Les combats de libération ont pour conséquence la destruction du viaduc sur la seine (il avait déjà été partiellement détruit en 1940 puis reconstruit)
La ligne de Gisors à Vernon desservait les gares de :
Neaufles-Inval pk 4+900 (détruite)
Guerny 7+500
Dangu pk 9+800
Château sur Epte pk 14+500
Berthenonville pk 17+300(détruite)
Aveny –Montreuil
Bray-Ecos pk 22+800
Fourges
Gasny pk 29+500
Ste Geneviève-Gommécourt (détruite)
Giverny-Limetz pk 34+400 
Vernonnet pk 39+300 
 
 
 
Photos anciennes - A l'occasion de mes prochaines vacances, j'essaierais de retrouver les vestiges de cette ancienne ligne.
 
 
     
 
 
 
 
  • Gisors - Beauvais via Auneuil
  • Saint Pierre du Vauvray - les Andelys
 
 
PS : le bâtiment existe toujours mais a été aménagé pour devenir un supermarché.
 
 
DES ANCIENNES LIGNES FERMEES AU TRAFIC MAIS UTILISEES PAR DES ASSOCIATIONS
 
Département de l'Eure
- Pacy sur Eure - Breuillepont : voir lien sur page : Rouen Orléans
 
- Pont Audemer - Honfleur
Quid depuis 2004 ? il existe toujours le site internet de l'association PontAuRail mais ....
 
 
 
 
SelectionFile type iconFile nameDescriptionSizeRevisionTimeUser
Comments