Ski de printemps : le Mont Blanc 4807m

Le Mont Blanc à ski par les Grands Mulets : le couronnement d'une saison de ski de randonnée

Gravir le toit de l'Europe et se laisser descendre sur la neige de printemps : le rêve du randonneur actif qui souhaite clore ainsi une saison de ski de montagne

Selon votre expérience et votre entraînement, une course de préparation sera nécessaire avant de se lancer dans cette ascension. La montée au refuge se déroule sur un glacier fantastique hérissé de multiples séracs. Nous gravissons l'esthétique arête nord du Dôme du Goûter, puis par le refuge Vallot, nous remontons en crampons, l'aérienne arête des Bosses jusqu'au point culminant. La descente s'effectue à ski depuis Vallot par les plateaux où les gigantesques séracs environnants nous font prendre la démesure du lieu.

Vidéo YouTube


Course de préparation : en fonction de votre expérience et de votre entraînement, nous réalisons une course de préparation qui a pour but de faire connaissance, de vérifier et d'optimiser le matériel, faire le point de la forme physique et s'acclimater doucement : possibilité de course : dôme de miage (3670m), dôme des Glaciers (3700m), Mont tondu (3170m), etc...

Programme :
J1 : RV vers 8h. Nous prenons le téléphérique de l'aiguille du midi jusqu'au "Plan de l'Aiguille". Nous prenons rapidement pied sur un glacier que l'on traverse, et par une petiute descente, nous rejoignons le Glacier de Bossons dont la traversée par la jonction est féérique au millieu de séracs monumentaux. Nous atteignons le refuge tôt dans l'après midi pour pouvoir se reposer avant le départ très matinal du lendemain
J2 : lever à 1h15 pour partir vers 2h à la frontale. Nous rejoignons rapidement l'arête Nord du Dôme du Goûter que l'on remonte en crampons avec les skis sur le sac. Nous débouchnos vers la pointe Bravais au dessus de 4000m, où nous pouvons rechausser les ski jusqu'au refuge Vallot au pied de l'arête de Bosses. L'arête se gravit en crampons, l'air se fait rare et nous atteignons le sommet vers 9/10h, après 7 à 8 h d'effort.
La redescente s'effectue à pied jusqu'à Vallot nous retrouvons nos skis. La descente s'effectue par l'itinéraire des plateaux, où nous louvoyons entres les crevasses, entourés de séracs gigantesques. Nous sommes de retour au refuge vers midi, puis nous enchaînons par la traversée de la Jonction et du glacier des Bossons, pour rejoindre, via une petite remontée, le plan de l'Aiguille et son téléphérique qui nous ramènera dans la vallée vers 15h

Me contacter pour un projet sur mesure qui dépendra de votre expérience.