Accueil‎ > ‎Histoire.‎ > ‎

Chapitre 13: La décolonisation de l'Inde et de l'Algérie.

En 1947 puis en 1962, l’Inde Britannique puis l’Algérie Française obtiennent l’indépendance.

Ce sont pourtant des territoires clés pour les métropoles.

 

Problématique : En quoi ces deux indépendances sont-elles représentatives de l’évolution politique des colonies après 1945 ?

 

I.L’indépendance de l’Inde.

 

A)Une situation nouvelle

 

Après Pearl Harbor, décembre 1941, les Japonais se présentent comme les libérateurs de l’Asie.

Ils vont conquérir les Philippines, la Malaisie, la Birmanie et menacer l’Inde.

En Inde, certains indépendantistes les soutiennent.

 

En 1935, Gandhi et le parti du Congrès ont obtenu le Self-government pour l’Inde.

En 1942, Gandhi adopte la résolution Quite-India.

L’Inde soutiendra les Anglais seulement s’ils leur donnent l’indépendance.

Gandhi et Nehru sont arrêtés ainsi que 100 000 indépendantistes.

 

B)De la négociation à la partition.

 

En 1945, Attlee remplace Churchill au poste de 1er Ministre.

Il pense que l’indépendance est inévitable et il accepte de négocier pour préserver les intérêts économiques Anglais.

 Le mouvement indépendantiste Indien est divisé avec :

-Le parti du Congrès, dirigé par les Hindous, majoritaires en Inde.

Ils veulent un état multiconfessionnel.

-La ligue Musulmane, dirigée par Jinnah, veut un état réservé aux musulmans pour éviter de se retrouver minoritaires.

Cela entraine des violences inter-religieuses.

Le Parlement Anglais donne l’indépendance à l’Inde en juillet 1947 avec 2 Etats indépendants :

-l’Union Indienne, Etat multiconfessionnel à majorité Hindou.

-le Pakistan, Etat musulman.

Cette division du pays entraine des violences très graves entre Hindous et Musulmans.

Gandhi est assassiné en janvier 1948 par un extrémiste Hindou qui lui reproche d’être trop tolérant avec les Musulmans.

Inde et Pakistan se retrouvent en conflit jusqu’à aujourd’hui à cause de la région du cachemire.

Le Pakistan est formé de 2 parties séparées de 1500Km, le Pakistan Occidental et le Pakistan Oriental qui va devenir Bangladesh en 1971.

En conséquence, 14 millions de personnes fuient pour éviter la mort.

1 million de morts lors de ces migrations.

 

II.L’indépendance de l’Algérie.

 

A)Un système injuste et inégalitaire.

 

L’Algérie est Française depuis 1830.

Elle est considérée comme une partie de la France et est divisée en trois départements.

Il y a 3 millions d’européens, les pieds-noirs.

Il y a 9 millions d’arabes et de Kabyles (et Berbères)

Ce sont essentiellement des Musulmans.

Environ 150 000 juifs.

Tout le monde a la nationalité Française.

Cependant, la société est inégalitaire du fait du statut de 1947.

 

-Européens et indigènes ne se mélangent pas.

-Indigènes dans la pauvreté.

-Concentration des pouvoirs politiques et économiques dans les mains des Européens.

Les pieds-noirs, pourtant moins nombreux, ont autant de députés que les Kabyles.

-Forte mortalité infantile chez les Kabyles.

-Faible scolarisation des arabes et des Kabyles.

-Une population indigène qui vit à la campagne contre des européens en ville.

-Les européens ont beaucoup de grandes exploitations, la terre est mal répartie.

 

Le 8 mai 1945, une manifestation nationaliste est sévèrement réprimée par les Constantinois. Cela entraine des milliers de morts.

Le 1er novembre 1954, la guerre d’Algérie commence avec une vague d’attentats dans tout le pays, dirigée par le FLN.

 

B)Les aspects de la guerre.

 

La France augmente dans un premier temps les moyens de la police.

Ensuite elle fait appel au contingent.

La lutte est sans pitié.

 

 

Certains Algériens combattent du côté des Français, les Harkis.

Le FLN et le MNA s’opposent férocement en France et en Algérie.

En France, l’opinion ne tarde pas à se montrer hostile à la guerre d’Algérie à cause de l’envoi de jeunes Français en Algérie.

La presse révèle aussi les excès de l’armée Française.

 

L’OAS s’oppose à l’indépendance et développe le terrorisme, même en France.

 

C)Une indépendance difficile.

 

Mai 1958, retour de De Gaulle au pouvoir.

Il pense que l’indépendance est inévitable.

18 mars 1962, la France et le FLN signent les accords d’Evian ce qui permet l’indépendance de l’Algérie le 5 juillet 1962.

Les conséquences sont dramatiques:

-massacre des pieds-noirs en Algérie

-massacre et abandon des Harkis par la France

-43 000 Harkis arrivent en France où ils sont très mal accueillis.

Juifs et pieds-noirs quittent l’Algérie pour revenir en France, c’est un déchirement.

 

La réconciliation entre la France et l’Algérie reste difficile.

La France a encore du mal à accepter certains moments de son histoire.

 

Le président Algérien est mécontent, il souhaiterait que la France reconnaisse le côté négatif de la colonisation et présente des excuses.

 

Les Harkis sont des Algériens qui ont combattu pour la France contre les indépendantistes.

Ils réclament que la France reconnaisse le service rendu et le fait qu’ils aient été mal accueillis.

Les Harkis sont rejetés comme étrangers en France et traîtres en Algérie.

 

Les pieds-noirs ont fui pour ne pas mourir.

Ils s’opposent à la critique de la colonisation.

 

 

Il y a deux formes de décolonisation :

-négociation

-guerre

  

Les métropoles ont perdu leur prestige à cause de la défaite face à l’Allemagne et au Japon.

Les colonies ont aidées les métropoles pendant la guerre et espèrent obtenir l’indépendance.

 

L’anticolonialisme est renforcé car :

-Soutenu par l’ONU.

-Les U.S.A. (ancienne colonie, libérée de l’Angleterre).

-L’U.R.S.S. (qui s’oppose à l’impérialisme).

-Les hommes politiques, intellectuels, religieux dans les métropoles s’opposent à la colonisation.

-Les valeurs de la France.

 

La plupart des colonies d’Afrique accèdent à l’indépendance par les négociation.

La décolonisation commence en Asie.

  

Définitions.

 

Parti du Congrès : principal parti nationaliste indien fondé en 1885, il milite d’abord pour une plus large autonomie puis pour l’indépendance de l’Inde tout en tentant d’éviter la partition du pays. Ses deux principaux leaders sont Gandhi et Nehru.

 

Self-government : autonomie, gestion des affaires intérieures déléguées par le Royaume-Uni aux élites locales dans une colonie.

 

Ligue Musulmane : parti nationaliste confessionnel fondé en 1906, il est dirigé par Ali Jinnah qui réclame la fondation d’un Etat islamique indépendant pour les musulmans des Indes britanniques.

 

Partition : division de l’Inde en deux parties (Union Indienne et Pakistan).

 

Sikhisme : religion monothéiste apparue en Inde (Pendjab) au XVIème siècle.

 

Pieds-noirs : nom donné aux habitants de l’Algérie d’origine Européenne.

 

Harkis : Algériens musulmans rattachés à des unités combattantes de l’armée Française (environ 200 000 hommes).

 

Kabyles : Berbères vivant en Algérie.

 

Statut de 1947 : statut adopté en 1947qui crée une Assemblée Algérienne à qui est déléguée une partie de l’administration de la colonie. Elle est composée de 120 députés élus par deux collèges électoraux distinct : Arabes et Kabyles élisent la moitié des députés, pieds-noirs l’autre moitié.

 

Guerre d’Algérie : durant le conflit, le gouvernement français parle d’  « évènements » et d’ « opérations de maintient de l’ordre ». L’expression « guerre d’Algérie » n’est reconnue officiellement par la France qu’en 1999.

En Algérie on parle de « révolution » ou de « guerre de libération nationale ».

 

FLN (Front de Libération National) : parti nationaliste créé à Alger en 1954 qui s’impose par la force comme le seul acteur de la lutte pour l’indépendance.

 

Contingent : jeunes Français de métropole envoyés combattre en Algérie dans le cadre de leur service militaire (2 millions entre 1956 et 1962)

 

MNA (Mouvement National Algérien) : parti rival du FLN créé en 1954 par Messali Hadj, leader historique mais contesté du nationalisme Algérien.

 

OAS (Organisation Armée Secrète) : créée en 1961 par les plus radicaux des pieds-noirs afin d’empêcher l’indépendance de l’Algérie.

 

Décolonisation : processus par lequel les colonies deviennent indépendantes.

 

Mouvement indépendantiste/nationaliste : mouvement qui réclame l’indépendance.

Comments