Accueil AOES94

Bienvenue sur le site de l'AOES94 - Association pour l’Organisation des Etudes Scolaires 94

L'objet de L’AOES94 est d'organiser des études scolaires dans le Val de Marne pour les élèves des écoles publiques élémentaires prioritairement.

Cette association a été créée le 28 mars 2016 à Villecresnes.

L’AOES94 est une association loi 1901 créée pour proposer aux familles, aux enseignants, aux directeurs d’écoles et aux villes de gérer les études d’une manière semblable à ce que faisait l’APOES (Association de Promotion et d'Organisation des Etudes Scolaires dont le siège social était à Alfortville).
En effet, l'APOES a prévenu début 2016 de sa dissolution pour la rentrée 2016/2017.
Des parents d'élèves se sont donc réunis pour pérenniser le fonctionnement des études avec des enseignants dans les écoles qui le souhaitent.

Les principes fondamentaux restent identiques :

  • Les enseignants de l’écoles assurent les études
  • Les correspondants (par exemple les directeurs) coordonnent
  • L’association encaisse les recettes et rémunère les enseignants et directeurs
  • Les villes mettent uniquement les locaux à disposition

Fonctionnement :

  • Pour chaque ville dans laquelle des études sont organisées, des représentants de droit sont élus au sein de l’AOES94 : un élu municipal, un directeur, un enseignant et deux parents.
  • La transparence et une organisation démocratique sont les bases mêmes de cette association.
  • L’association a pour seul rôle la gestion des études sans faire de bénéfices.
  • L’association a adhéré à la FAOE, Fédération des Associations Oeuvrant pour les Elèves, ce qui lui permet de bénéficier de son aide et du soutien administratif nécessaire, principalement pour sa gestion

Répartition – Rémunérations

Les enseignants en charge des études se répartissent les recettes en fonction des sommes réellement encaissées mensuellement dans chaque école.
La répartition est la suivante :
  • 82 % pour les enseignants,
  • 8% pour le correspondant de l’école (par exemple le directeur), ce taux passe à 10% pour les petites villes dans lesquelles la caisse de solidarité n'a pas d'intérêt,
  • 8% pour l’AOES94 et la FAOES (frais administratif et de gestion),
  • 2% pour une caisse de solidarité gérée par l’AOES94.
La caisse de solidarité complète les indemnités des enseignants des écoles défavorisées dans lesquelles peu de familles arrivent à payer les études. Cette caisse d’entraide entre écoles permet de ne pas pénaliser les enseignants tout en offrant une aide aux élèves concernés.

A noterCes pourcentages intègrent les charges sociales, le salaire net sera donc moins important (difficile pour le moment de connaître précisément les taux pour ces revenus annexes, une étude sera menée en fonction du nombre de villes concernées). Cette rémunération accessoire sera donc comptabilisée pour la retraite.

Services aux familles

Propositions pour améliorer et moderniser les études scolaires pour les familles:
  • Facture fin de mois en fonction du nombre d’études réellement effectuées par élève
    • Le forfait mensuel engendre des réclamations lorsqu’un élève est malade ou absent
    • Tarifs plus simples à comprendre, surtout les mois comprenant des jours de vacances
  • Communication des factures par courrier électronique principalement
  • Paiements possible via Internet et par carte bleu (évolution à réaliser à court terme)
  • Création d’un « compte famille » par internet pour suivre les présences des enfants (site à créer)
  • Mise en place d'enquêtes de satisfaction régulières pour suivre la qualité du service proposé

Propositions pour améliorer et moderniser les études pour les enseignants et les coordinateurs d’école :

  • Intégration de représentants dans l’Association pour une transparence complète.
  • Maintien des conditions favorables en terme de rémunération sans application des taux plafond applicables via les collectivités territoriales.
  • Mise en place de règles et de conditions générales pour les élèves des études ce qui permet des sanctions adaptées.
  • Mise en place des 2% pour la caisse de solidarité pour aider les collègues des écoles défavorisées.
  • Modernisation du suivi des présences via usage simple d’applications informatiques dédiées (projet à plus long terme et sur la base du volontariat).
  • Complément de retraite grâce à la déclaration (obligatoire !) des indemnités reçues. Il est à préciser, pour donner un exemple, que les enseignants se répartissent 82% des recettes. Ils auront donc 82%, toutes charges incluses. Ainsi, si les 82% représentent 175 euros, le net pourra être de 100 euros, les charges salariales de 25 euros et les charges patronales de 50 euros. Le pourcentage des charges n'est pas encore déterminé précisément mais il est généralement situé entre 43 et 44 %. Une étude plus poussée sera faite pour les écoles et les villes intéressées avec des professionnels.

Les intérêts pour les villes sont nombreux :

  • Pérennité des études, service proposé aux citoyens
  • Aucun frais administratif (facturation, fiche de paye, etc.)
  • Aucun frais financier (budget communal, quotient familial)
  • Aucun conflit avec enseignants (salaires) ou parents (qualité de service)

Néanmoins, une ville plus impliquée que jamais :

  • Signature d’une convention de mise à disposition des locaux pour l’étude
  • Intégration dans l’association AOES94 (un siège par ville) pour une meilleure transparence
  • Echanges et contacts avec les responsables de l’association et d’autres villes utilisant les mêmes services

Pour adhérer, il convient d’avoir l’accord :

  • des enseignants et du directeur (équipe pédagogique de l’école)
  • de la municipalité (mise à disposition des locaux)
  • de l’AOES94 pour définir les tarifs d’étude (idéalement basés sur ceux déjà connus des parents)
  • éventuellement des représentants des parents d’élèves que vous connaissez car ils peuvent appuyer et soutenir ce projet

L'AOES94 est affiliée à la FAOE - Fédération des Associations Oeuvrant pour les Elèves (www.faoe.fr)