La Joute Provençale‎ > ‎Bureau‎ > ‎

Antiquité de la Joute

Les plus anciennes représentations de joutes nautiques parvenues jusqu'à nous se trouvent sur des bas-reliefs datant de l'ancien empire égyptien (IIIe à VIe dynasties, -2780 à -2380). Il semblerait pourtant s'agir davantage de rixe plutôt que de loisirs, vu que l'affrontement se déroulait sans aucune protection avec des gaffes munies de ferrures à deux pointes à leurs extrémités.

Après le témoignage égyptien on retrouve des traces de joutes nautiques en Grèce antique. Cette civilisation aurait ensuite introduit cette pratique en Sicile où les Latins, grands amateurs de spectacles en tous genres, l'adoptèrent d'emblée. En effet, on retrouve un nombre incalculable de traces de joutes sous l'Empire romain, notamment lors des naumachies. Il s'agissait de spectacles nautiques se déroulant dans des arènes conçues pour être mises en eau. Selon toute vraisemblance, les Romains ont diffusé les joutes dans tout leur empire. Notons ainsi une description de fête à Strasbourg en 303 en l'honneur de l'empereur Dioclétien. Certains historiens plaident toutefois en faveur d'une introduction des joutes dès la fondation de Massalia...

Après l'époque romaine, il faut attendre le XIIe siècle pour revoir des joutes nautiques. Il est possible qu'elles aient survécu durant cette période au sein de communautés proches de l'eau, mais il n'en fut fait mention nulle part. Le plus ancien document de l'époque post-latine fait état d'un tournoi de joute à Lyon le 2 juin 1177, pour la commémoration du millénaire des martyrs chrétiens de Lyon et de Vienne.


Cependant, c'est certainement durant le Moyen-Age que l'attribution des couleurs des bateaux a été décidée : le bleu pour le seigneur, le rouge pour le peuple . C'est donc la preuve qu'elle a toujours existé, mais il est clair que longtemps les tournois chevaleresques l'ont supplantée .

                                                         Respect et courage

Trois siècles après, les bateaux ( bêtes ) des jouteurs sont toujours bleu et rouge, mais ce sport s'est structuré. Les pêcheurs de la première moitié du siècle qui pratiquaient la joute lors des fêtes folkloriques ont laissé la place à de véritables sportifs. D'ailleurs, fédération, ligues et comité départementaux ont été crées, les sociétés se sont multipliées, les compétitions se sont organisées . Mais, la Joute Provençale figure toujours au rang des traditions populaires de la Méditerranée .




    
  
  
   
  
    
  
 

Sous-pages (1) : bureau