Zsuzsa notre inspiratrice


Ambassadrice de l'Europe unie...

Madame Zsuzsa Zirkuli fut l’inspiratrice de notre Comenius "pour une école européenne solidaire" sans elle ce magnifique projet n’aurait pas vu le jour ! Zsusza qui a pris sa retraite -bien méritée- en 2008 est toujours parmi nous pour nous donner des conseils et nous pousse encore avec ardeur dans l’aventure européenne. Je voudrais souligner deux grandes qualités de Zsusza : Le sens du défi ! Jamais découragée elle nous a toujours encouragés à faire avancer les projets avec précision et le sens des échéances et puis une autre qualité immense ! Son travail initiatique auprès des élèves et des jeunes professeurs hongrois. Les élèves de Zsuzsa ont toujours été exemplaires, bien préparés, dévoués à la cause européenne, nous les avons toujours appréciés  par leur « savoir être », dans le théâtre, la musique, la danse ... Je pense aussi aux jeunes professeurs formés par Zsusza pleins de talents. ( La relève en quelque sorte !). Zsuzsa nous a fait découvrir, aimer  et comprendre la Hongrie dans sa diversité, nous offrant des opportunités inimaginables qui sont grâvées dans nos têtes pour toujours ! Pour le Français que je suis, je voudrais aussi rendre hommage pour le travail immense de notre amie Zsuzsa au service et pour l'amour de la langue française.  Un rude combat mené avec talent qui mériterait la légion d'honneur ! Un très grand merci à notre amie pour tout ce qu'elle nous a appris  avec passion et  modestie ainsi que pour ce que nous avons pu construire ensemble.

Pour l’équipe Comenius

Daniel Micolon

Juillet 2009

 

Quelle tristesse de ne pas avoir mené ensemble avec Zsuzsa la dernière étape de ce dossier Comenius jusqu’au bouquet final en Lettonie. Le temps en a voulu autrement.

Mais Zsusza, à l’horizon de ce projet, était bien présente dans le cœur de chaque participant qui lui devait tout et particulièrement le fait de se retrouver à Riga pour l’ultime rencontre fraternelle du projet.

En effet, sans Zsuzsa Zirkuli, ce projet élargi à huit partenaires n’aurait point vu le jour. Elle a su faire appel aux uns, convaincre les autres et mettre en relation tous les partenaires grâce à son sens de la communication et sa détermination à construire l’Europe unie. Merci Zsusza pour cette belle aventure humaine et pédagogique ! … Zsusza Zirkuli a su nous communiquer la force d’une travailleuse acharnée, compétente, cultivée, chaleureuse, ouverte à l’accueil des autres, riche d’une grande souplesse d’adaptation. A travers elle, nous avons découvert l’âme du peuple hongrois.

Dès 1992, elle répondait à l’appel de notre collège de Casteljaloux pour un travail sur « les mouvements de population en Europe ». Professeur de français d’un établissement pilote APÁCZAI CSERE JÁNOS de Budapest, elle n’a pas eu peur d’engager ses élèves avec un petit collège français des Landes de Gascogne. En 1997 est né un appariement entre les deux établissements. Grâce aux divers thèmes abordés lors des nombreux échanges, nos jeunes élèves et leurs familles ont pu découvrir toutes les richesses géographiques, historiques et culturelles de la Hongrie. Le sens de l’accueil et la culture raffinée du peuple hongrois sont désormais au cœur des familles de Casteljaloux qui ont participé à ces échanges.

Par ses compétences, Zsusza Zirkuli a su transmettre à ses élèves l’amour de la langue française et de la littérature. Nous rendons ici hommage à une collègue et amie passionnée d’Europe et de français dont l’action restera inscrite dans l’aventure européenne du Collège Jean Rostand de Casteljaloux. Qu’elle en soit ici vivement remerciée.

 

 

Françoise Lafite

Documentaliste

Responsable du Club Europe

Collège Jean Rostand (Casteljaloux).

Août 2009

 

 

 

Le témoignage de Madame Zsuzsa Zirkuli

 

 

« J’ai passé le début des années 90 en France. J’étais à l’époque très optimiste, pleine d’énergie, de projets. On était enfin libre ! Une nouvelle vie s’ouvrait à nous, la liberté nous  attendait, il fallait tout recommencer !

Je souhaitais travailler dans la diplomatie, un poste de correspondant français au ministère des affaires étrangères m’attendait. Finalement je ne l’ai pas accepté …..

Les projets Comenius sont arrivés à Budapest en 1995. Ils répondaient à mes inspirations, comme s’ils avaient été fait pour moi ! Le hongrois, petite langue finno-ougrienne cherchait sa place dans l’Union européenne. Engageons nous dans cette nouvelle Europe,  cherchons des amis, des collègues, des écoles, apprenons de nouvelles méthodes, mais en même temps valorisons les petites cultures et les langues qui enrichissent notre héritage européen.

   

Je me sentais très bien parmi vous, avec et pour les élèves, en apprenant entre autre l’esprit de solidarité. Merci de pouvoir réaliser tous ces beaux projets ! Je vous souhaite du courage et de l’énergie pour les nouveaux ! »

Votre amie Zsuzsa

Le 29 juillet 2009