A la rencontre des nouveaux citoyens de l'Union européenne.
Témoignage des petits marseillais !
Budapest (Novembre 2006)

Un des objectifs de ce projet Comenius est d'apprendre à mieux se connaître notamment avec les pays d'Europe centrale et orientale. Budapest fut une découverte pour les petits marseillais ...

 

 "Cette rencontre m’a permis de me rendre pour la première fois dans un pays d’Europe de l’Est"… Eugenia

  Elèves et professeurs de Marseille

 

 

"J’ai choisi de partir à Budapest car je pensais que ce serait une bonne occasion de connaître les nouveaux citoyens de l’Union européenne. Ce projet s’est réalisé, j’en garde un excellent souvenir surtout du petit concours qu’on a fait à Budapest où l’on a mélangé les groupes et fait un véritable travail d’équipe avec des gens qui ne parlaient pas la même langue que nous. C’était très amusant, cela a permis e connaître la ville d’une manière originale".

                                                                Eugenia élève de 2ème7

 

 

 

 Le majestieux parlement vu de Buda

 

La découverte du fameux goulash !

"Plein de choses dans le pays m’ont surprises : par exemple les immenses villas sur deux voies à trois étages. Ma correspondante avait une maison dans ce style. Il y avait aussi les repas : déjà le rythme est différent du nôtre ; et j’ai été un peu perturbée, tellement que je ne saurais vous dire quels sont les horaires des Hongrois. J’ai été aussi surprise de voir qu’au petit déjeuner ils mangeaient plusieurs sandwichs au jambon et au fromage. Nous avons également goûté à des mets étrangers : la soupe aux cerises. Moi, j’ai goûté le goulash au restaurant, j’ai trouvé ce plat délicieux... J’ai été déçu par ma correspondante qui ne faisait pas d’efforts pour communiquer et m’intégrer au sein de sa famille. Mais heureusement j’étais également avec Sidy de la délégation roumaine qui parlait très bien le français, avec qui j’ai crée une vraie relation d’amitié. Il est vrai que les jeux de rôle du premier jour nous ont aidé à « briser la glace » et à instaurer le dialogue avec les autres. La sortie aux thermes était aussi un moyen ludique de se connaître. Je veux dire que tout était mis en œuvre pour créer des liens. Mais d’autres visites comme la course d’orientation  dans Budapest ou le Château de Sissi ou encore la maison de la Terreur nous ont permis de découvrir l’histoire du pays. J’ai été très surprise par la convivialité des gens toujours très polis. Par exemple, dans le bus je ne pouvais pas me tenir, au premier coup de frein je suis tombée, alors gentiment ne dame m’a attrapée le bras et m’a retenue jusqu’à la fin du trajet. En France, tant d’amabilité, surtout dans le métro est rare !  (…)".

 

A  la cantine du Lycée Lövey 

 

"Je trouve que dans chaque pays les façons d’accueillir les personnes sont très différentes, par exemple nous n’avons fait aucun repas familial, mais malgré le fait que la famille ne parlait pas beaucoup l’anglais (et pas du tout le français) nous avons pu vivre dans la convivialité"

Elsa élève de 2ème 7

 

 

 

 

                          

Au concert au nouveau auditorium de Budapest

L’accueil dans les familles fut excellent pour tout le groupe. Le lendemain nous nous sommes présentés au Lycée Lövey. Nous avons assisté à des représentations théâtrales et nous avons dansé ! Nous sommes allés aux thermes. Le 2ème jour nous avons fait une course d’orientation dans la ville. Ce fut très difficile de communiquer avec les correspondants hongrois. L’après-midi certains sont allés visiter le château de Sissi, d’autres sont restés avec leurs correspondants hongrois. Le 3ème jour nous avons visité la maison de la terreur avec nos correspondants. Cette journée fut enrichissante du point de vue de la découverte culturelle. Le soir nous avons assisté à un concert de piano.

 

 

 

On a brisé la glace au Lycée Lövey!

 

 

 

Il fut parfois difficile de communiquer avec les correspondants, mais nous y sommes parvenus. Mon correspondant était gentil et sa famille très accueillante". Nous avons aussi participé à une réunion de projet en exposant nos idées pour la suite avec toutes les délégations. Une dernière visite au centre commercial avant de prendre l’avion pour Marseille.

 

Hugo Payan classe de 2ème 7

 

 

 

Comment les français se représentent la Hongrie ?

 Vu par la délégation polonaise

 

 

Notre délégation :

Les petits marseillais: Marine Schiano-Lamoriello, Pauline Guerin, Eugenia Drouault, Elsa Gressinger,Vincent Leconte, Hugo Payan.

Enseignants et éducateurs : Anne Vidal ( Conseillère principale d'éducation), Cyril Lanas (Mathématiques) et Daniel Micolon ( histoire et géographie).

 

 

Photos et mise en page de Daniel Micolon