1. Qui est saint Colomban ?

 

saint Colomban
d'après un dessin du frère Koulmer
début des années 60

Saint Colomban
Sant Koulman
Saint Columban
Naomh Colman

 
Fête le 23 Novembre
 

Colomban, accompagné de douze moines, quitta le monastère de Bangor en Irlande, vers 589, afin de prêcher l'Evangile sur le continent. Il resta vingt ans en Bourgogne, et, par sa parole et son exemple, gagna de nombreuses âmes à Christ. C'est dans cette vallée du Breuchin, qu'il rédigea sa Règle Monastique qui par le zèle apostolique de ses disciples fut propagée dans toute l'Europe.

Encourrant l'inimitié de la reine, il fut amené à quitter son abbaye de Luxeuil, et forcé de s'embarquer avec ses moines irlandais pour leur pays natal; mais une tempête cependant empêcha le voyage de se terminer et le bateau échoua près de Nantes.

Nous retrouvons donc Colomban et ses moines à Metz, puis longeant la Moselle et le Rhin, ils gagnèrent la Suisse où ils passèrent quatre années fructueuses.

Après avoir laissé son ami Gall près d'Arbon au bord du lac de Constance, Colomban traversa les Alpes et se rendit en Italie. Après une courte halte à Milan, il fonda, en 614, son dernier monastère, à Bobbio. Il y rendit son âme à Dieu, l'année suivante.

Son esprit n'était pas mort puisque moins de 30 ans après sa mort, la majorité des monastères d'Europe vivaient sous sa règle. Ce n'est que bien plus tard, principalement par la volonté de Charlemagne que la règle de saint Benoît se généralisa, mais de nombreuses communautés gardèrent des coutumes de leurs glorieux fondateurs.
 
 
 
Vie des saints colombaniens sur le site des Amis de saint Colomban à Luxeuil :
 
 
Vitrail représentant saint Colomban dans l'ancienne chapelle colombanienne
de la Sainte Trinité à Saint Méen le grand (dpt 35)
Sous-pages (1) : Lieux colombaniens