Présentation

Le Groupe Tortues Marines France* organise son deuxième colloque les 8, 9 et 10 septembre 2015. L’événement sera accueilli par la Maison des Océans à Paris (le centre de conférences de l'Institut Océanographique/Fondation Albert Ier, Prince de Monaco). 

Le premier Colloque du GTMF, qui s'était tenu en 2010, avait été une belle réussite avec plus de 100 participants venus de tous les territoires français. Pour cette deuxième édition, nous avons fait le choix d’un colloque orienté sur le renforcement des capacités, avec une part importante d’ateliers très interactifs. Nous avons également souhaité ouvrir l’événement à la francophonie. Il est ainsi prévu d’accueillir une quinzaines d’acteurs venus des pays francophone (essentiellement d’Afrique de l’Ouest et Centrale, mais aussi Comores, Madagascar, Québec). Nous partagerons ainsi cette occasion unique d’améliorer nos connaissances et nos pratiques.

Pendant trois jours, des conférences et des ateliers répartis sur trois amphithéâtres permettront d'aborder une grande diversité de sujets et de couvrir les principales préoccupations des gestionnaires de projets « tortues marines », qu'ils soient issus des ONG ou des directions régionales de l'environnement (DREAL). Un programme large ou domineront les sujets les plus concrets, par exemple :

- comment évaluer et réduire l'impact sur les tortues marines de la pêche, des pollutions (lumineuses, chimiques, sonores, par les macro-déchets...),

- apprendre à hiérarchiser ses actions et à optimiser l'efficacité sa stratégie de conservation lorsque les ressources budgétaires sont limitées, comment financer les projets ? 

- mettre en œuvre les engagements pris par la France dans le cadre des conventions et accords internationaux,

- valoriser les données recueillies dans le cadre des observatoires d'échouages.

Des sujets plus théoriques - mais ayant des implications majeures en termes de stratégie d'actions - compléteront ce panorama : par exemple la notion de plasticité sera développée, ou que sait-on du degré d'adaptabilité des espèces de tortues marines aux changements de leur environnement ?

Renforcement de capacités et ateliers

Le premier Colloque du GTMF, qui s'était tenu en 2010, avait permis aux acteurs de la conservation des tortues marines, dispersés aux quatre coins du monde, de se réunir pour présenter leurs actions, partager leurs résultats et leurs réflexions. Nous avions ainsi pu dresser un état des lieux complet des actions menées sur les territoires français et partager nos expériences dans une ambiance conviviale. Le deuxième colloque sera construit comme une suite logique au 1er : après avoir dressé l'état des lieux, il a semblé opportun de poursuivre en se concentrant sur le renforcement des capacités des acteurs, notamment en abordant des cas concrets en ateliers et en proposant un panorama des connaissances actualisées utiles dans la gestion pratique des programmes de conservation des tortues marines. Ce second colloque sera donc centré sur les informations techniques et scientifiques disponibles et surtout sur les approches pratiques qui en découlent. La part belle sera faite aux ateliers ce qui permettra une plus grande interaction entre les animateurs de session et les participants.

Les actions mises en œuvre sur chaque territoire et les résultats obtenus ne seront pas pour autant oubliés. Pour actualiser l'état des lieux réalisé lors du premier colloque, chaque structure pourra présenter des posters qui seront exposés dans la galerie au rez-de-chaussée de la maison de Océan.

La francophonie à l'honneur

Autre évolution pour cette deuxième édition : le colloque sera élargi aux francophones du monde entier, notamment aux manageurs et décideurs de l'Afrique francophone impliqués dans la sauvegarde des tortues marines. Les acteurs de la conservation des tortues marines dans les pays du Sud pourront ainsi renforcer leurs compétences au contact des experts regroupés à l'occasion du Colloque et développer leur réseau technique et scientifique.

* Groupe Tortues Marines France : Il regroupe plus de 150 membres, impliqués dans la conservation des Tortues marines, par leurs missions et activités. Il est animé par le Service du Patrimoine Naturel du Muséum National d’Histoire Naturelle de Paris, qui en assure le secrétariat pour le Ministère du développement durable.