Programme‎ > ‎

Atelier A4

50 nuances d’acceptation :
Développer l’acceptation à bon escient et efficacement, chez le patient et le thérapeute

Jean-Louis Monestès Pr de psychologie clinique Univ. Grenoble Alpes – LIP/PC2S


"On lit ou on écrit de la poésie non pas parce que c'est joli. On lit et on écrit de la poésie parce que l'on fait partie de l'humanité, et que l'humanité est faite de passions."
(Keating, 1989. Cercle des poètes disparus)
« On développe et on pratique l'acceptation non pas parce que cela solutionnerait tout. On développe et on pratique l'acceptation parce que l’on fait partie de l’humanité, et que l’humanité est prête à toutes les extrémités pour se débarrasser des émotions difficiles. »
(Monestès, 2018. 2ème colloque francophone Pratiques en TCC)

La démarche d’acceptation n’est pas un passage obligé de toute prise en charge, même en thérapie d’acceptation et d’engagement. Elle ne peut par ailleurs pas être contrainte.

Après avoir exploré les propriétés de l’apprentissage relationnel qui rendent complexe ou couteuse la mise à distance volontaire de nos émotions, cet atelier permettra aux participant.e.s d’apprendre :

  • à repérer les signes cliniques qui conduisent à la décision de développer ou non l’acceptation chez un.e patient.e 
  • à conduire le.la patient.e vers l’acceptation sans tomber dans le piège de « l’acceptation-forcée »
  • à repérer le manque d’acceptation chez la.le thérapeute et ses répercussions
  • à développer l’acceptation chez le.la thérapeute