Accueil

Bonjour à tous.

Ce site a été créé le 12 février 2011.
N'hésitez pas à revenir régulièrement pour lire ,apprendre ,partager et diffuser  autour de vous les informations sur les dangers des champs électromagnétiques ,trop sous-estimés en France.

Nous nous inquiétons de l'installation d'une antenne wifi dans Saint Puy (GERS) afin que 25 foyers  puissent recevoir le haut débit.Il s'agit d'un projet de la communauté des communes de la Ténarèze pour desservir les zones blanches en haut débit.Il y a 2 ans, les politiques ont choisi d'utiliser le wifi ,seule technologie disponible à l'époque .
Or aujourd'hui, tout porte à croire que nos politiques sont "coincés" par des décisions antérieures basées soit sur des alternatives techniques qui n'existaient pas encore   soit sur des enjeux industriels et/ou politiques qui n'avaient pas pris au sérieux les potentiels dangers sanitaires. Ceci reste flou pour nous.
Dans tous les cas, les enjeux financiers mis en place au début du processus de décision laissent une marge de manœuvre quasi inexistante dans une logique financière court et moyen terme.

Le problème est que cette machine est lancée, elle va très vite (trop vite), et les politiques n'ont probablement ni les moyens, ni souvent les appuis et conseils techniques neutres sur lesquels s'appuyer pour renverser des engagements contractuels pris avec les industriels.

Le problème que nous soulevons relève à la fois de l'enjeu sanitaire et d'un objectif collectif plus long terme. Un ensemble de rapports, d'études, plus ou moins faciles à déchiffrer, montrent des doutes sérieux quant à l’innocuité des ondes Wifi sur la santé.
 La question aujourd'hui est bien de sensibiliser les personnes pour que nous décidions collectivement si oui ou non une antenne de ce type a sa place à quelques mètres d'une école.

Combien de temps allons nous nous laisser guider par ces logiques financières qui souvent vont à l'encontre de l'intérêt populaire?

Nous souhaitons réfléchir et trouver des solutions pour que nos politiques nous soutiennent (et que l'inverse soit vrai aussi), mais sans se leurrer non plus, les avis divergent, ils s'agit de trouver des compromis! d'être réalistes et ... de protéger nos enfants, si nous pensons que leurs intérêts sont encore plus critiques que les intérêts industriels.
 Mais si chacun reste à l'écart de ces décisions, nous ne pourrons pas avancer vers une solution qui nous semble acceptable pour nos enfants.



Si vous habitez dans le Gers  et  dans la Ténarèze, ce site  peut vous concerner. Vous pouvez habiter à côté d'une antenne wifi sans même le savoir. Cliquer ici pour voir l'emplacement des antennes wifi dans la communauté des communes de la Ténarèze

Ce site à pour but de vous faire réfléchir, débattre et agir si vous vous sentez  concerné.


Pour nous contacter  :    collectif.winon@gmail.com





Nouveautés  :
 
Le 10.04.11 , de nouveaux documents sur le wifi communautaire , et wifi danger pour la nature  ici



Les dernières nouvelles :

Le 6.04.11 Le  rendez vous avec M.Peyrecave a été des plus décevants : Il  tient à mettre l'antenne dans la commune mais ses services étudient des pistes à l'extérieur du village. Si aucune solution n'était trouvée ,l'antenne serait mise dans la village ,ce que nous avons refusé.
Il est temps de  se mobiliser.

Le 20.04.11 : nous avons reçus par AR une lettre de M. Peyrecave nous annonçant que l'antenne serait mise sur le clocher de l'église ,n'ayant pas trouvé d'autres lieu en dehors du village. Nous n'acceptons cette décision ,qui ne prend pas du tout en compte le principe de précaution.

Le 21.04.11 : L'antenne  a été posée sur le clocher de l'église à côté de l'école maternelle. Nous avons lancé une pétition .Mobilisons-nous!!!

Le 26.04.11 Nous distribuons une lettre d'information dans tout le village. Vous pouvez la consulter sur le site de PRIARTEM ici

Une réunion entre parents est prévue le 2 mai prochain au 6 lotissement l'oratoire à Saint-Puy à 20H30.
Agissons ensemble pour que nos enfants ne soient pas en danger.
Demandons à nos élus d'appliquer le principe de précaution.
Tous les parents sont invités car nous sommes tous concernés, nos enfants sont notre priorité.

Le 29.04.11 : Nous avons été reçus par Mme Biémouret, députée et conseillère générale.
Elle nous a écoutés et transmettra notre message aux intéressés, M Martin, M Peyrecave et M Labatut. Il est temps de reprendre les négociations entre les élus et la population.
Toutefois, la députée nous appris qu'elle avait voté la poursuite et le financement du haut débit par wifi au niveau du conseil général. Nous avons donc sensibilisé l'élue aux problèmes de santé causés par les antennes relais wifi sur la santé des enfants.