Collectif "Pour la Sauvegarde et l'Animation du Poumon Vert de Saint Mitre" à Marseille 13ème

MANIFESTATIONS A VENIR...

Dimanche 18 mars 2018, à partir de 14h30 (ouverture des portes à 13h30), GRAND LOTO du collectif au C.A.Q. Saint Mitre, 40 chemin de Saint Mitre à Four de Buze - 13013.

De très nombreux lots à gagner (télévision, appareils ménagers .....)

La planche de 3 cartons: 15€

Le carton: 6€


Diamanche 3 juin 2018 de 7h à 14h: VIDE GRENIER sur le parking du CAQ St Mitre (voir onglet particulier pour les inscriptions)

Inscriptions obligatoire au 06 63 61 60 97 (15 € les 12m² , 12 € pour les adhérents)

 

 


L'association "Pour la Sauvegarde et l'Animation du Poumon Vert de Saint Mitre" est une association aux statuts déposés en Préfecture le 28 avril 2015 qui a été créée afin  de préserver un espace naturel et public, nécessaire à la vie du quartier de Saint Mitre et de ses environs, et situé dans le 13ème arrondissement de Marseille.

Ce "Collectif" a vu le jour à la suite  des conclusions d'une enquête publique diligentée par le Préfet concernant un projet mis en avant par l'ancien Conseil Général des Bouches du Rhône (devenu depuis Conseil Départemental 13), en vue de la réalisation d'un nouvel axe routier en périphérie de Marseille : La LINEA, un boulevard urbain A CIEL OUVERT amené à traverser, entre autre, tout le quartier de Saint Mitre et sur lequel devraient circuler, à terme, 35.000 voitures. Un projet dont l'élaboration a vue le jour en...1958 et qui est "remonté à la surface" on ne sait trop comment, ni pourquoi à la fin de l'année 2014.

Les riverains ont constaté que ce projet ne prenait pas en compte les spécificités de leur lieu de vie, détruisant par là même leur noyau villageois, provoquant une intense pollution atmosphérique et sonore à quelques mètres d'une école maternelle (celle des Prairies), d'un Centre d'Animation de Quartier (1600 adhérents le fréquentent), d'un Centre d'Apprentis de Jeunes Travailleurs (celui d'Auteuil), de deux groupes d'habitations très proches (Le Paradisio et Les Prairies) et du futur lycée Saint Mitre (actuellement en construction), endommageant par là même gravement le patrimoine naturel que constituent les prairies, bosquets et allées de platanes de la colline de Saint Mitre.

Ces habitants se sont donc regroupés afin de demander un réexamen et une modification de ce projet permettant tout à la fois l'amélioration de la circulation routière dans le quartier mais aussi la préservation de leur lieu de vie.

Aujourd'hui, rassemblés dans ce Collectif, nous nous efforçons d'agir pour "Sauvegarder le Poumon Vert de Saint Mitre et ses environs", en organisant:

- Des rencontres avec tous les élus du canton quelque soit leur couleur politique, ainsi que les techniciens  du Conseil Départemental 13 maître d'œuvre du projet
- Des prises de contact avec les Ministères de la Santé, de l'Ecologie-Environnement, de l’Éducation Nationale
- La rédaction d'une pétition distribuée dans le quartier (plus de 1000 signatures à ce jour) en faveur de l'enfouissement de la LINEA dans le quartier de Saint Mitre
- L'envoi de documents visant à exposer le fonctionnement du quartier et l'importance de la zone que nous voulons préserver, la valeur de notre patrimoine naturel et  architectural, les problématiques sur les enfants liées au passage de voie urbaine à proximité de bâtiments scolaires
- Les solutions alternatives que nous proposons.
- Des conférences - débats sur les problématiques de cette voie (la qualité de l'air; le bruit; la biodiversité...) 
- Des contestations au Tribunal Administratif quand les décisions nous paraissent entachées d'irrégularités comme dans l'arrêté Préfectoral sur l'Eau ou dans celui de la D.U.P. (Déclaration d'Utilité Publique) sortie le 25 février dernier.

Dans une période où la France vient d'accueillir en décembre 2015 la COP 21, une conférence mondiale sur l'Environnement; où la Ministre Ségolène ROYAL a dénoncé avec force les conséquences de la pollution de l'air qui coûterait, selon un rapport du Sénat, 101 milliards d'euros par an et qui a vu en 20 ans le taux d'asthmatique chez les enfants augmenter de 100%, il est du devoir du collectif "Pour la Sauvegarde et l’Animation du Poumon Vert de Saint Mitre" de fustiger l'attitude d'irresponsables qui veulent faire passer A CIEL OUVERT un boulevard urbain à 25 mètres d'une école maternelle, en bordure d'un lycée, au mépris de la Santé  Publique et des différents rapports élaborés et édités.
C'est la raison pour laquelle, réunis en "collectif", nous demandons la couverture de cette voie dans le quartier de Saint Mitre, entre le carrefour de Pèbre d'Aï et le chemin de Bastide Longue.

Vous trouverez sur ce site le tracé retenu 
(vidéo) 
par le Conseil Départemental, toutes les informations sur les actions entreprises et envisagées par le Collectif "Pour la Sauvegarde et l'Animation du Poumon Vert de Saint Mitre", en espérant que de nombreuses personnes sensibilisées par notre action et notre démarche viendront nous rejoindre dans ce "combat" de Santé Publique.
Il est bien prouvé que l'union faisant la force, plus nombreux nous seront, plus de chances nous aurons de nous faire entendre. Comme les personnes qui se sont "battues" à Montolivet, Bois-Luzy dans le 12e arrondissement de Marseille afin d'obtenir la couverture de la fameuse L2 et qui ont obtenu satisfaction alors que tout s'avérait impossible au départ. Comme l'ont déjà obtenu les riverains du Boulevard Urbain Sud.

Depuis mars 2016, le Collectif a été sensibilisé par les problèmes que vont rencontrer les riverains du quartier des Pâquerettes avec la construction du Lycée Saint Mitre et la requalification de la voie.
Là aussi, nous faisons preuve de pugnacité afin que les habitants de ce joli coin à cheval sur le 13e et le 14e ne soient pas livrés à eux-mêmes et abandonnés par tous.

Avec la pose forcée de nouveaux compteurs électriques  "LINKY", 
nous nous sommes élevés contre ces pratiques car nous ne pouvons accepter qu'au nom du progrès, ce ne sera que la société ENEDIS (ex ERDF) qui en profitera et non pas les consommateur (Référence: Rapport de la Cour des Comptes).
De plus, on ne peut accepter des champs magnétiques qui circuleront dans toute la maison contrairement à des portables que l'on peut éteindre. Sans parler des dégâts causés aux appareils élctriques, ni des souffrances des personnes dites électro-sensibles.

Et dernièrement, nous nous sommes élevés contre le projet immobilier de La Marie sur le terrain duquel sera construit un ensemble de 400 appartements qui amènera son lot de pollution avec une circulation déjà saturée, des stationnements inexistants, des arbres classés asphyxiés.   

Si tous les organismes se disant officiels et au service de la population faisaient leur travail, nous ne serions pas obligés d'intervenir. Malheureusement ce n'est pas le cas et c'est la raison de notre existence et de nos combats.

Alors vous aussi n'hésitez pas. Venez nous rejoindre et vous serez tenu(e)s au courant de toutes nos démarches.



Le président

Michel QUILICI