Accueil‎ > ‎

Présentation

Qui sommes-nous ?

Nous sommes un collectif regroupant divers professeurs des actuels cours philosophiques, acteurs de terrain mais aussi des citoyens interpellés par cette question de société qu'est la réforme des cours philosophiques. Nous sommes inquiets pour notre avenir, mais aussi conscients que les récents événements sont l'occasion de mettre en place un cours qui donne aux élèves - futurs citoyens - les outils nécessaires au développement de l'esprit critique et qui pose les bases intellectuelles nécessaires au vivre-ensemble.

Nous avons comme objectifs principaux :

-De fédérer les maîtres et profs de l'actuel cours de morale (principalement) autour d'un projet commun afin de nous donner un organe de représentation indépendant au CCSCP avec des délègues de tous les niveaux d'enseignements (primaire et secondaires). En effet, autour de cette table de négociation il n'y a pas de délégation représentant directement nos intérêts, alors que des délégués des différents cours de religions sont présents. (Voilà pourquoi en ce qui concerne ce point, il s'agit principalement des profs de morale).

-La sauvegarde des emplois des personnes dispensant les actuels cours philosophiques en place; prioritairement les profs possédant les titres nécessaires à l'enseignement d'un questionnement philosophique de qualité.

-De travailler, avec tous les acteurs concernés par cette réforme, à la mise en place d'un nouveau cours commun qui irait à l'encontre des récentes réformes : hors de question d'accepter deux cours différents d'1h (citoyenneté et cours philosophiques facultatifs). Nous pensons à la réécriture des différents programmes des cours philosophiques.

-La réflexion sur la mise en place de ce nouveau cours qui ferait la part belle aux questionnements philosophiques. Ce questionnement faisant l'objet de méthodes particulières accessibles au plus grand nombre et adaptées aux enfants, les amenant tout doucement vers des cours de philosophie à la fin du secondaire. Cette méthode, n'ayant pas d'objet propre, permet d'aborder différents domaines, différents phénomènes auxquels nos élèves sont confrontés tous les jours, et de les armer intellectuellement pour décoder ceux-ci.

-Que l'étude des fonctionnements des rouages judiciaires belges et européens soit intégrée dans le cours d'histoire et non dans un potentiel cours "d'éducation à la citoyenneté".


Le Collectif

Comments