Inspiration Festival






https://www.facebook.com/ColibrisDeVersailles/






Inscription au Film d'Ouverture (Gratuit) Before the Flood
Jeudi 27 avril 20h

Inscription pour les autres films du Festival

https://www.facebook.com/festivalalternatives/


Bilan du Festival en chiffre
1400 entrées, 15 séances pour 13 films
20 animations dont lombricompost,  grainothèque, ressourcerie, deux animations musicales, séance CNV, brunch avec Bio Carré, photo-langage, deux débats mouvants, le PPPP (le plus petit projet possible), apéro zéro déchet, plantes, pot de fermeture, alternatiba, incroyables comestibles, compost de rue (accepté et respecté dans son utilisation), …
10 invités dont 3 réalisateurs-trices : Anaïs, François, Marc, Virginie, Guillaume, Alexandre, Charlotte, Cathy et Véronique
12 débats et 30 participants sont entrés dans la transition à la suite du Festival
2000 échanges ente participants au Festival
50% d’inscription en plus au Colibris de Versailles en avril par rapport au 4 derniers mois.
350 kg échappé de l’enfouissement avec la Ressourcerie
10 000 (estimation) pollinisation de graines de colibris dans les cœurs de la population …

Bilan du Festival en besoins nourris ou aspirations satisfaites
Partage, échange, rencontres, évolution, créativité, humour, amour, contact, sens, action accomplissement, respect du rythme, appartenance à un groupe, harmonie, soutien, confiance, authenticité, chaleur humaine, amour, sécurité, appréciation, attention, compréhension, empathie, reconnaissance, clarté, simplicité, cohérence, autonomie, réalisation de nos rêves, intensité, intimité, complicité …


Vos appréciations

"Magnifique initiative." Florence

"Une belle sélection des films ! (j'en aurai bien vu d'autres) ; échanges et animations enrichissant(e)s. Merci !!!" Nadège

"À cause de mes déplacements professionnels je n'ai pu voir que le film sur la Permaculture (le sujet qui m'attire) et j'ai été surprise de voir autant de monde dans la grande salle, c'est dire que la mobilisation vers le naturel, la santé en redonnant les pleins pouvoir à notre terre nourricière est d'actualite ...
Nos politiques sauront ils redonner une place aux petites exploitations biologiques ?
Bravo aux organisateurs et organisatrices de ce we d'ouverture aux alternatives" Isabelle

"Extrêmement enrichissant"     Patricia et Pascal

"Très bonne initiative. Agréablement surprise de constater une très bonne affluence du public aux séances auxquelles je me suis rendue. Des débats mouvants proposés après chaque film pour échanger, approfondir. Bravo. Merci."    Catherine

"Très intéressant. Ce festival a permis de ce rendre mieux compte de la responsabilité de chacun dans l'engagement pour l'écologie. Les deux films que j'ai pu voir étaient très intéressants. Merci aux colibris."
Frédérique


"Il était une forêt. Francis Hallé. Luc Jaquet.
Calé à dix mètres au-dessus du sol, un panda de toile bleue dessine paisiblement. Les traits griffent la page, animent l’écran.
Dans la salle de ciné, la grande, on a salué puis « réhaussé » les jeunes de la maison de quartier, pour qu’ils voient en grand la forêt immense et ses champignons microscopiques.
Le trait avance, l’arbre pousse, la voix explique. Chute le fruit. Laboure la patte éléphantesque. Repousse, repousse toujours, l’arbre.
Dans la salle silencieuse, ils regardent, écoutent, chuchotent.
De sa canopée, le botaniste internationalement sollicité ne verra pas ces petits spectateurs, ni les plus grands derrière.
C’est peu dire pourtant, qu’il « fait sa part » à l’heure du goûter dans une salle de ciné, en préambule au festival des colibris versaillais." Anne


Informations Pratiques

Festival sur le thème des Alternatives en lien avec les valeurs et actions des Colibris de Versailes
Du jeudi 27 au dimanche 30 avril - 4 jours
Cinéma Le Roxane à Versailles, 6 rue Saint-Simon
Le Hall sera aussi utilisé en partie pour des animations et activités.
12 films + 20 animations : débats + animation + invités + musique + cirque + ressourcerie + ...

Tarif unique 5€ par séance





Programmation


En lien avec les  thèmes des activités des Colibris de Versailles

    27 14h30 "Zero phyto 100% bio" : Séance avec la Mairie de Versailles, les jardiniers de la ville etle réalisateur Guillaume Bodin   
    27 17h - Biodiversité - "Il était une forêt"
    27 20h - Ouverture du Festival -  "Before the Flood" (avant le déluge) - avec Leonardo DiCaprio


    28 14h - Réflexion - "Il s'agit de quitter la terre" avec la présence de la réalisatrice Virginie Meunier
    28 18h30 Déchets - "Les sentinelles" avec la présence du réalisateur Pierre Pezerat
    28  21h - Education - "Le Maitre est l'enfant" avec réalisateur


    29 14h Transport / Planète  - "On the green road"
    29 17h Energie / Oasis - "Qu'est-ce qu'on attend ?"
    29 20h Jardin - "L'éveil de la permaculture"


    30 11h - "Ma petite planète chérie" avec et pour les enfants
    30 14h - Revenu de base - "Un revenu pour la vie" de Michael Le Sauce avec Marc de Basquiat, Président de l'AIRE
    30 17h - Eau "Chasing Ice"  -  débat animé par Anaïs Orsi, chercheuse climatologue en Antartique
    30 20h30 Fiction / Santé - "La fille de Brest" - fin du Festival


Arret sur image...

Il s’agit de quitter la terre. Virginie Meunier.
A 14h ? .. mais, c’est que je travaille, moi !
Non, je ne l’ai pas dit, ou alors juste un peu, et suis sans doute pas la seule.
Le film vient d’un cadeau de mon mari, dit la réalisatrice : La métamorphose du travail, d’André Gorz.
Il donne la parole et quelques lignes de métamorphose à des gens qui travaillent, un peu, beaucoup, pas du tout. Trader, éboueur, même traitement. Enfin, on se comprend.
Lumière faite, la parole travaille à haut rendement dans la salle. Quelle définition aujourd’hui le travail ? Quelle différence travail-emploi ? Quelle identité possible sans lui ? Et que faire de sa peur de demain, de la chute, pour nous, pour nos enfants ? Et de ceux qui forcément vont se la couler douce ou faire baisser les rendements ?
La réalisatrice parle de son expérience, avec, sans, puis de nouveau avec travail. Un travail qui a du sens. Elle parle du film qu’elle a pu faire, dans la dépendance du salaire de son mari, difficile à accepter quand on a avalé de la quête d’indépendance au biberon. Du lien établi avec les personnages, même quand elle n’est pas d’accord avec eux.
Le film suscite la parole, la fait circuler, sans idéologie, avec des témoignages très concrets. Et si c’était ça, la première marche de l’escalier du partage du travail ?
Utilité ? Sens du travail dans une vie ? Un autre éboueur me rattrape dans mon siège. A la fin de Courir, de Jean Echenoz, Emil(e) Zatopek, gloire inégalée des stades, a été dégradé. Il ne gagne plus de médailles d’or à foison, il s’est opposé aux gouvernants de son pays de l’est. Alors, pour lui redonner une utilité, il sera éboueur à la sortie d’un séjour dans les mines. Au petit matin, quand il s’élance d’une foulée légère derrière la benne, les gens sont tous au balcon pour l’ovationner. Il est libre Emile…
Comme André Gorz qui « quitte la terre » d’un coup d’ailes, juste avant le générique de fin, comme il le fit il y a 10 ans avec sa femme.
Par Anne D.



Animations

  • débats mouvants
  • invités de réalisateurs / acteurs / producteurs
  • ressourcerie
  • compost de quartier temporaire
  • visites du jardin du partage
  • goûter
  • échanges autour de la Communication bienveillante
  • Information sur le festival vivant "Alternatiba Versailles"
  • Incroyables comestibles
  • échangeons entre nous avec le photo-langage
  • atelier sociocratique,
  • expérimenter une Election sans candidat
  • méditation
  • opération porteur de paroles
  • parking Day
  • jeux / quizz pour enfants et ados / adultes, concours ou chasse au trésors alternatifs
  • animation musicale locale jazz manouche
  • artistes et spectacles de cirque

Ċ
Renaud Anzieu,
29 mars 2017 à 03:04
Ċ
Renaud Anzieu,
29 mars 2017 à 03:04
Ċ
Renaud Anzieu,
9 avr. 2017 à 10:11
Comments