"L'érosion de la biodiversité n’est pas une fatalité et peut être inversée"

État de santé 2016 de la biodiversité en Île-de-France, NatureParif,















Carte papier de la biodiversité


Nom du Projet : Biodiversité à Versailles - carte imprimée à 5000 exemplaires

Conception, réalisation et impression en 5000 exemplaires d'une carte imprimée sur la Biodiversité à Versailles. Le recto indiquera les lieux remarquables ou non qui favorisent la biodiversité. Le verso donnera des explications pédagogiques et photos sur la biodiversité. Cette carte vise à faire connaître le sujet en local aux habitants. La carte sera diffusée gratuitement par les associations, maisons de quartiers, mairie, bénévoles de l'association, événements des colibris de Versailles (environ 5 par mois) ...

Mise à jour en cours

Format numérique de la carte papier des sources à Versailles - réalisé en septembre 2016
Modèle comparable (conception / légende / texte) sur les sources à Versailles.


Taches principales
- récupération du fond de carte (Ville de Versailles)
- choix des légendes et picto
- sélection et organisation des données (réalisé à 95%)
- envoi des données, réalisation et vérification
- texte et photo
- validation pour impression
- Communication sur le sujet dans la presse
- Distribution
- Evaluation et impact


Actions du groupe Biodiversité

Prochaine réunion le 6 mars 2017
8ème réunion le 15 juin 2017 , au jardin du Partage compte-rendu
7ème réunion le 10 avril 2017 , compte-rendu
6ème réunion le 6 mars 2017 ,compte-rendu
5ème réunion le 17 janvier 2017 : compte-rendu
4ème réunion le 21 novembre 2016 : compte-rendu
3ème réunion le 19 septembre 2016 : compte-rendu
2nde réunion 20 juin 2016 : compte-rendu
1ère réunion le 2 mai 2016 : compte-rendu


Action 1 - Visite de jardins écologiques : Catherine + Renaud
Visite d'un jardin sauvage ou jardin avec la nature admise avec Catherine.
Visite des jardins partagés avec Renaud.
Jardinage avec la nature plutôt que contre elle. Sur demande.



Action 3 - Sorties et balades nature, inventaires participatifs
- juin 2017 : découverte des oiseaux
- Automne 2016 et mai 2017 : sorties-formations sur l'Indice de Biodiversité Potentiel avec Chaville-Environnement
- 28 septembre 2016 : à l'écoute du brame du Cerf
- 24 septembre : les trésors insoupçonnés de la forêt
- 25 juin - parc de Balbi avec Naturez-vous
- 8 juin - Atelier jardin : alternatives aux pesticides avec Espaces
- 29 mai - randonnée en forêt de Versailles avec VE
- 5 mai  -  la sortie botanique organisée par Carole avec le SEL de Versailles

Voir agenda pour les prochaines dates !



Action 4 - Chantiers nature et ateliers participatifs :
- 23 sept 2017 : ateliers création de gites à insectes, nichoirs à oiseaux sur jardin partagé de l'Horloger
- 3 juillet apéro végétalisant
- 21 mai "café-graine"
- 29 octobre 216 : 2nde édition du chantier nature de Mareil sur Mauldre
- ateliers création de gites à insectes, nichoirs à oiseaux et bombes de graines : premier atelier le 26 juin 2016 sur jardin partagé de Versailles
- atelier création de gites à insectes réalisé en juillet pour le jardin de Viroflay organisé par Véronique
- 12 mars 2016 : chantier nature à Mareil sur Mauldre (voir photos en bas de page)
- 13 février 2016 : chantier nature à l'étang des Noës (voir photos en bas de page)


- actions de lutte contre les espèces invasives (à venir, par François et Adeline)


 
Action 5 - Trocs et achats groupés de plants locaux
Espèces favorables à la biodiversité, en remplacement des espèces horticoles exotique.
Renseignez les tableaux ci-dessous et indiquez vos choix par mail ! action pilotée par Catherine
Feuilles excel à compléter pour les trocs ou pour les achats groupés + mailing-groupe
Et grainothèque ouverte par la Bibliothèque de Versailles (pour y déposer et y prendre des graines) !

Actions 6 - Implantation de ruches
Réjane, apicultrice de Versailles en herbe cherche un terrain de 100 m2 minimum pour poser 10 ruches.
Idéalement à Versailles, ou alentours. La législation impose qu'un mur ou une haie de 2 mètres sépare les ruches des voisins. Il faut également un éloignement de 20 mètres de la voie publique. Contact
Objectif atteint : suite au réseau des Colibris Réjane a trouvé un terrain sur le plateau de Saclay vers Jouy-en-Josas. A suivre.

Action 7 - Inventaire des inventaires - terminé voir la carte
- inventaire aurait été fait à Balbi par la Mairie -> voir François D.
- inventaire biodiversité à l'UVSQY par Icare
- inventaire fait par la LPO
- inventaire des batraciens dans les mares (voir le projet eau)
- inventaire Indice de Biodiversité Potentiel en forêt de Fausse-Reposes par Catherine Comb.
- inventaire des ruches : Colibris de Versailles
- inventaire des points d’eau naturelle : Colibris de Versailles


Pour les mares voir document des sources
Visites de ruches  :Atelier ruches : Jean-Albert voir Agenda
Visite privé des ruches de Balbi : Réjane

Action 8 - création d'une carte interactive et collaborative - fait - voir la carte

Cette carte permet d'identifier les enjeux biodiversité sur notre territoire, dans laquelle nos diverses actions trouveraient leur place, en les reliant les unes aux autres et en permettant de créer des synergies entre elles (=> logique de corridors écologiques). Chacun pourrait compléter cette carte en indiquant autour de chez soi les lieux qui pourraient accueillir de la biodiversité (potentiel pour des murs végétalisés, la pose de nichoirs ou hôtels à insectes, chantiers nature, plantation d'arbres...). A chaque lieu serait associé une "fiche pratique" permettant à chacun de réaliser l'action proposée.

Action 9 - Proposition de bois de chauffage des forêts départementales ... en circuit court.
Un service départemental a des petites coupes de bois à faire et propose aux habitants d'exploiter, sur place, pour un prix symbolique. Condition : avoir la capacité avec le matériel nécessaire. jportier@yvelines.fr ; 06 62 66 48 77 de la part des Colibris de Versailles.

Action 10 - permis de biodiversifier

Après plusieurs échanges avec les services des Espaces Vert de la Mairie depuis l'automne 2017 il est possible à Versailles de demander à planter des végétaux sur nos trottoirs.Voir les permis de végétaliser dans différentes villes de France
Voir les permis de végétaliser les trottoirs à Versailles  et aussi à Jouy-en-Josas

Action 11 - Trame noire
Limiter la lumière dans la ville pour permettre des couloirs pour les animaux nocturnes. C'est améliorer la biodiversité.
Projets : diminuer l'intensité lumineuse, faire des expérimentation dans des rues, participer à des opérations nationales le "jour de la nuit", etc ...
En lien avec les associations de défense des chauves-souris : http://azimut230.over-blog.com/ et http://www.sfepm.org/chiropteres.htm
Faire respecter la loi en terme de publicité lumineuse.


En 2018
- ateliers bombe de graines et hôtel à insectes, à réitérer aux beaux jours en mai 2018
- sorties IBP tous les mois à partir d'avril avec Jean-Claude
- tous les mois des sorties nature, dores et déjà prévues par François avec son association Naturez-Vous
- collectif forêts propres, porté notamment par Claire et Daria, poursuit son développement avec un volet sensibilisation, la création d'une carte participative des lieux de dépôts sauvages et des rapprochements avec d'autres structures partenaires

- carte participative de la biodiversité, qui va continuer à s'enrichir et qui sera peut-être imprimée grâce à une subvention
- installation d'Incroyables Comestibles pendant le Festival de cinéma des Alternatives



une association inspirante : https://semeuse.wordpress.com/
- sortie à la forêt comestible du domaine de Chamarande
- apéro graines ; échanges de savoir-faire
- grainothèque  dans les jardins partagés ?

Formulaire



Indice Potentiel de Biodiversité


Chantier Nature de type Formation et aussi une occasion de réaliser un inventaire. Nous utiliserons l’Indice de Biodiversité Potentielle (IBP). C'est un outil de diagnostic rapide et facile d’emploi, proposé par le Centre National de la Propriété Forestière (CNPF) avec la contribution de l’INRA.

L’IBP est principalement basé sur l’observation des arbres, des peuplements et des milieux associés. Il peut être complété par la recherche d’éléments remarquables.  L’IBP s’insère dans une démarche de gestion forestière durable et est un outil pédagogique qui permet de vulgariser certains principes de prise en compte de la biodiversité, comme par exemple l’importance des organismes dont la survie dépend des arbres, tant vivants que morts, ou les milieux ouverts intra forestiers (clairière, lisière de chemin…).

Il est possible de venir à une seule de ces demi-journées ou à deux ou aux trois.  C'est entièrement libre.
Pour les personnes ayant suivi les 3 demi-journées, il sera possible de devenir autonome à réaliser cet inventaire.

  • 2017-2018 : une sortie par mois (sauf en hiver) - inscription
  • 2017 : 3 demi-journées, les 14, 21 et 28 mai.
  • 2016 Automne : sorties-formations sur l'Indice de Biodiversité Potentiel avec Chaville-Environnement. bilan réalisé par Loïc Puyraimond

Suite à une première série de demi journées sur une dizaine de parcelles, l'objectif est de former le bénévole tout en permettant l'inventaire et la notation IBP comme par exemple  :
-reconnaitre les essences d’arbres autochtones (chêne, châtaignier, hêtre, bouleau, sorbier, frêne…)
-rechercher le nombre de strates : herbacée, buissonnante, arbres moyens et grands arbres,
-évaluer la quantité de bois mort sur pied ou au sol,
-recenser les très gros arbres vivants, ceux abritant des microhabitats pour la biodiversité,
-noter les facteurs liés au contexte comme le milieu aquatique (un ruisseau, une mare ou un étang) ou rocheux, l’historique de la forêt…
Les premiers relevés ont été l’occasion de réévaluer et apprécier le désordre apparent que constitue une forêt pleine de vie !


extrait d'un article du bulletin de juin 2017 de l'Association "Chaville Environnement" avec qui les Colibris co-organise cette action

"Qu’est ce que la biodiversité potentielle de la forêt ?
L’écosystème forestier est sommairement composé de 5 strates classées selon un axe vertical : la strate souterraine (souches, racines, bactéries, vers et insectes), la strate des mousses, champignons et de l’humus, la strate herbacée (herbes jusqu’à 1m), la strate arbustive (plantes jusqu’à 7m) et la strate arborée (au-delà de 7 m). Dans toutes ces strates (dont les arbres vivants ou morts, les zones humides) vivent des animaux (des rongeurs aux cervidés en passant par les oiseaux et les insectes). Les écosystèmes forestiers sont le lieu de nombreuses interactions entre des organismes vivants dont la présence est indispensable (rôle des champignons, des insectes, recycleurs de bois morts…) à la forêt pour sa productivité, sa résistance aux maladies, sa capacité de recolonisation naturelle après une tempête par exemple. Avant d’agir pour préserver la biodiversité des forêts, il faut connaître la capacité d’accueil pour les êtres vivants (plantes, oiseaux, insectes …) et diagnostiquer les points améliorables en vue d’une gestion durable.
L’Indice de Biodiversité Potentielle (IBP) consiste à mesurer 10 critères qui concernent
I) la végétation -critères A,B,C,D,E,F,G - (essences des arbres, couches de végétation ou strates, présence de clairières, lisières et autres milieux ouverts, et les particularités des arbres (gros arbres vivants, porteurs de micro-habitats, bois morts sur pied et au sol),
II) le contexte de la forêt – critères H,I,J - (ancienneté, milieux aquatiques et rocheux).
Une cavité au pied d’un arbre peut offrir un abri à de petits animaux
En mai 2017 trois sessions de formation de volontaires potentiels ont eu lieu.
Les participants ont aimé l’aspect ludique de la recherche des critères qui comptent pour la biodiversité potentielle. On s’est donc promené parmi de beaux arbres en levant les yeux en quête de cavités de pic ou de grosses branches mortes, puis en baissant les yeux vers le pied des arbres pour tenter de voir ici ou là des cavités de pied où de petits animaux pourraient se réfugier. Il faut aussi regarder le long des troncs pour les surfaces de bois non carié, pour le lierre et le gui qui agrémentent le menu des oiseaux en automne.
Cette année, la définition des critères a été affinée grâce à Sibille Rouzaud qui fait son stage de BTS Gestion et Protection de la Nature avec Chaville Environnement sur ce sujet.
Ce stage devrait donner des informations sur le temps de récupération de la biodiversité potentielle après une coupe rase dite de régénération et par là nous informer sur l’aspect durable de l'exploitation telle qu’elle est pratiquée actuellement. "


Au sujet des forêts urbaines et péri-urbaines d'Ile de France
Numéro de France Nature Environnement de novembre 2017 - à lire ici

Idées à développer !

Développez les permis de végétaliser et les incroyables comestibles à Versailles et alentours
Promouvoir l'utilisation d'espaces publiques pour y ré-implanter des espèces vivantes.
Réappropriation citoyenne de l'espace public urbain à des fins de jardinage pédagogique et social et/ou de biodiversité.
Exemples de la Ville de Paris et de Montréal

Demandez votre Permis de biodiversifier : sur le modèle du permis de végétaliser de la Ville de Paris en élargissant aux espaces privés.
 



Conférence biodiversité pour comprendre et agir
Contribuez au programme sur le framapad en ligne

Chantier nature
Un autre chantier participatif peut être organisé avec le Parc de Chevreuse pour planter des haies, véritables corridors biologiques dans des plaines agricoles

Ciné-club des Colibris
Projection d'un film documentaire sur la nature ou la biodiversité au cinéma le Roxane

Atelier hôtels à insectes et bombes de graines

A renouveler avec une école ?

Valorisation-entretien des jardins potagers de l'école Jean Rostand à Ville d'Avray

Toutes les ressources pour comprendre et agir

Guides pratiques
Le guide des urbiculteurs (ou agriculteurs urbains !)
Le guide de l'éco-jardin et sa très bonne annexe pour choisir les végétaux du jardin
Les fiches pratiques ateliers hôtels à insectes, gite à hérisson, nichoirs, etc...
Vidéos de formation au jardinage zero-phyto (réalisées par le service technique de la ville de Versailles)
Reconnaître les plantes et les fleurs pour les nuls avec la pointeuse botanique !

Labelliser son jardin, recevoir des conseils et partager ses expériences :
Avec les Oasis Nature (Humanité & Biodiversité)
Avec les Jardins de Noé

Applications smartphone
Mission forêt avec Noé (Association Noé)

MOOC (formation gratuite en ligne)

Contact pépiniériste écolo :
Olivier Tranchard
03 44 84 92 96 - olivetc@free.fr
36 Bis Rue Dufour-lebrun, 60590 Talmontiers

Une vidéo inspirante :
Bâtiment et biodiversité : et si l'on pensait les villes et les bâtiments comme des écosystèmes ?

Compétence nouvelle de l’agence de l’eau en biodiversité


Images d'actions

Découverte faunes et flores 23 avril 2016

Avec association Naturez vous

De Saint-Louis à Balbi : découverte d’une nature insolite

Arbres remarquables, rapaces des villes, abeilles royales ou encore « mauvaises » herbes aux mille vertus : cette sortie tout public vous fera découvrir une nature en ville aussi insolite que fascinante.  En fin d’animation, une dégustation de produits locaux vous sera offerte.

Rendez-vous devant la cathédrale Saint-Louis 10 minutes avant l’animation.
Des paires de jumelles sont mises à votre disposition pendant l’animation.




Atelier apiculture 15 avril 2016

Installation d'une "ruchette" (petite ruche récupérée).
Ruches du parc de Bon repos à Viroflay.


















Paillage en résidence mars 2016

Réalisé au 3 rue du Pont Colbert. Visite sur demande.  Pourquoi et Comment le faire
Favorise la vie microbienne de votre sol, Améliore la structure du sol, Limite les arrosages, Évite le désherbage chimique






Chantier Nature de Mareil-sur-Mauldre


Prairie calcicole rare.

Venez nous aider à restaurer cette magnifique prairie calcaire qui abrite une faune et une flore exceptionnels.

Les outils sont fournis ; il faut uniquement des vêtements de terrain, éventuellement des gants, un pique-nique et surtout de la bonne humeur !!

Les Colibris de Versailles sous l'impulsion de Thomas Litzer et l'association d'Entraide du Val de Gally vous propose de participer à un chantier nature sur une prairie calcicole à Mareil sur Mauldre.


Il s'agit de couper les jeunes arbres et arbustes avec sécateurs longs ou des scies à main pour préserver et améliorer la qualité de cet espace naturel qui présente de nombreuses espèces rares.



Les 4 actions sur ce chantier en 2016 et début 2017







Le chantier débouche sur une action de plus grande envergure puisqu'une participante, Aude, propose de faire un suivi naturaliste du site pendant un an et d'élaborer des recommandations de gestion.


Alexandre a saisi la balle au bond pour proposer de créer un groupe de travail pour monter un dossier de financement et mettre en place une gestion pérenne par écopâturage.

En parallèle il est proposé de créer un parcours pédagogique pour sensibiliser le public à la biodiversité du site.






Intervention (informations en date de février 2017 par Solène et Richard)
A partir de fin octobre / début novembre et jusqu'en février au plus tard
En effet après il est trop tard pour intervenir.
La végétation est repartie et une intervention humaine endommagerait la végétation.
De plus, la présence d'une espèce rare en Yvelines le Cytis couché, ne permettra pas d'intervenir avant fin octobre/début novembre 2016 (risques de piétinements).

Le Conservatoire Botanique National (CBN) était passé sur le site pour prendre connaissance du Cytis couché.
En tant qu'espèce patrimoniale, le CBN va créer une fiche technique qui pourra nous guider dans la gestion à réaliser pour le maintien et la préservation de cette espèce.
Un travail d'étrèpage (enlèvement d'horizon du sol terre riche en matière organique sur certaines zones) sera certainement à prévoir dans le prochain chantier pour favoriser le cytis. En effet, moins de matière organique = moins de compétition avec d'autres végétaux qui eux ont besoin de ces nutriments du sol pour se développer contrairement au cytis.
En conclusion, une gestion du site est à prévoir pour favoriser une de ses spécificités : le cytis.

Toutefois, la gestion en faveur du Cytis couché n'est qu'un aspect de la gestion globale du site.
Au regard de l'évolution de la strate supérieure (arbustes et boisement), il conviendra de réaliser l'abattage d'environ 10 arbres.
Ce travail nécessitera, en plus de l'équipement habituel (sécateurs, cisailles, débrousailleuse), l'utilisation d'une tronçonneuse.


Chantier Nature Etang des Noës 13 février 2016
Interviews et vidéos :

Photos du Chantier   affiche  inscription 

L'objectif est de réaliser une opération d'entretien / amélioration d'un espace naturel par la restauration de prairies humides autour de l'étang des Noës. 
Date : 13 février 2016 
Organisation : 9h30 (café offert sur place) - pause midi dans gymnase, chacun son sandwich - fin à 16h30 (gouter offert) 
Lieu : Etang des Noës, 18 mn à pied de la gare de La Verrière (4 stations de Versailles)
Rdv initial :  7 Avenue du Général Leclerc 78320, La Verrière Accueil à 9h30 devant la salle de spectacle "Le Scarabée"
Sur le parking 
GPS : 48.756334, 1.957884
Pour les retardataires : dans la prairie GPS 48.755942, 1.959196, à 100 mètres vers l'étang.

  • Porteur du projet : Thomas Litzler - Colibri de Versailles
  • Encadrement technique : Alexandre MARI, Chargé d'études Nature/Environnement, Parc Naturel Régional de la Haute Vallée de Chevreuse
  • Avec le soutien de la commune du Mesnil Saint Denis où est situé l'Étang des Noës en la personne de Catherine LAPLAGNE, adjointe à l'environnement et au développement durable
Outillage : fourni par le PNR
Tenue : Prévoir des bottes ou chaussures de terrain imperméabilisées, des gants si possible, des vêtements adaptés au travail de terrain et un casse-croute pour le midi.

En quoi ca consiste ?
On coupe des jeunes arbres et arbustes qui tendent à coloniser la prairie (avec des sécateurs longs et des scies à main). 
On les mettra en tas pour exportation hors du site.

Sur quelques petites zones localisées, on décaisse le sol en surface, une dizaine de centimètres de profondeur, sur quelques petites zones pour créer des dépressions humides favorables aux amphibiens et aux odonates (avec des bêches et des pelles).
Les tronçonneuses et débroussailleuses seront réservées aux agents du PNR et aux techniciens espaces verts de la commune.

Pourquoi cette date hivernale ?
Les travaux de restauration d'espaces naturels se font toujours entre fin octobre et fin février pour ne pas porter atteinte à la faune et à la flore aux stades où elle est le plus sensible (reproduction en particulier). Or selon les espèces, les périodes sont très largement étalées entre mars (amphibiens) à octobre (insectes) en passant évidemment par le printemps et l'été (oiseaux et flore).

Action publiée sur le site www.jagispourlanature.org.
Etudes réalisée par le PNR sur ce site : http://we.tl/ldd5PiOYJW


Pour en savoir plus 
L'étang des Noés fut créé par Vauban en 1684 pour alimenter les fontaines du château de Versailles. Le site est aujourd'hui un cœur de nature qui accueille une biodiversité remarquable. De précédents chantiers ont déjà permis la réouverture d'anciennes prairies et l'installation d'une activité de pâturage, qui ont favorisé le retour de plusieurs espèces rares. Ce nouveau chantier permettra de mettre en valeur une autre prairie humide en cours de fermeture.

Nettoyage du ru des Nouettes 27 nov 2015

Curage du ru des Nouettes dans le Parc forestier et dans le stade de Porchefontaine, nettoyage des alentours de la source des Nouettes. Toutes les photos et vidéos

Sur une initiative de l'équipe "Eau" avec l'atelier "Déchets" des Colibris et le support indispensable et énorme des services d'Assainissement de la Ville de Versailles.

A l'occasion de la Semaine Européenne de Réduction des Déchets (SERD), 
  • 27 et 28 novembre 2015
  • ru des Nouettes 
  • entre 9h et 16h, selon les disponibilités pour 1h, 2h, 1/2 jr, journée complète.
  • Matériels : fournis par les services techniques : benne, (EPI), outillage
  • Equipements de Protection Individuel (EPI) : bottes (merci d'indiquer votre pointure), gants, combinaisons jetables 
  • Vendredi 27 novembre : 6 agents avec Vincent B. + 5 bénévoles : Isabelle, Nicole B., Nathalie R., Béatrice, Renaud
  • Samedi 28 novembre : Gérard (agent municipal bénévole) et Vincent B. + 9 bénévoles, Emilie, Caroline F., Teva, Catherine C., Martine, Bertrand, Béatrice, Renaud
  • Encadrement technique : services techniques de la Ville de Versailles avec M. Vincent Boudriot


Associations invitées : partenaire Espaces (l'Insertion par Ecologie Urbaine), Conseil de Quartier, MdQ de porchefontaine, Versailles Environnement Initiative, Brochets du Roy, Amap, AFVFR, …

Lieu : Depuis parking : devant le camping de Versailles : 31 Rue Berthelot, 130 m tout droit dans la forêt, 1er chemin à droite, tout droit pendant 400 m,  traversez une aire de jeux pour enfant puis arrivez dans une clairière où coule une fontaine dans une cuvette pavée ... suivre le cours d'eau !

Autre chemin : rue coste (opposé à la gare), entrez dans le complexe sportif, pendant 75 m jusqu'au terrain de foot. Tournez à gauche, marchez 60m, tournez à droite puis marchez 200 m jusqu'à un étang, puis depuis l'arrière de l'étang vous allez trouver le ruisseau des Nouettes. Qu'il vous suffit de remonter ...  jusqu'à la forêt. De l'étang à la source le ruisseau ne fait que 200 m.

GPS 48.790645, 2.161381

Résultats : en globalité, nettoyage du ru sur 300 m

  • nettoyage du tuyau entre la fontaine et la maconnerie
  • nettoyage du ru entre la maconnerie et le grillage (retrait des du bois et des feuilles remontée des berges ou mis en benne)
  • nettoyage du bassin après le grillage 
  • nettoyage du tuyau entre le bassin et la suite du ru (débouchage et retrait de racines) entrainant la baisse d niveau du bassin et rendant apparant le cours d'eau se frayant un chemin dans la glaise
  • nettoyage du ru dans la forêt sur 150 m 
  • coupe d'un arbre dans le ruisseau
  • dégagement d'une résurgence 
  • enlèvement de d'une poubelle de déchets
  • enlèvement d'un quart de benne de déchets végétaux (principalement du bois)

Reste à faire 

  • enlèvement d'un très gros tronc d'arbre qui empeche un écoulement d'eau sur un affluent 
  • nettoyage de l'affluent
  • montée en compétence pour les bonnes pratiques de nettoyage de berges de rus et de bassins avec berges 
  • définition d'un rythme de nettoyage du ru
  • monter un opération en commun avec ONF

Concernant une action sur la nature, tout dépend de l’objectif fixé. 

Sur un ruisseau alterner les zones calmes avec profondeur (possible de curer jusqu’à la couche d’argile imperméable) et les zones à débit plus rapides (ce qui oxygène l’eau). Cette variété d’environnement, favorise la variété des espèces.

Entretien : Enlever les feuilles en surface et couper ligneux (petites pousses d'arbres) qui ont tendances à « boire l’eau » et à assécher sur plusieurs années la zone humide.

Nettoyage zones humides : à faire de octobre à janvier car batraciens migre pour pondre à partir de février.

Pour le bassin (voir photo) : proposer une coupe de quelques branches au Printemps pour éclaircir et faire en sorte que le soleil éclaire une partie au moins du bassin. Cet éclairage fa favoriser certaines espèces. Eventuellement y creuser un « chenal » pour l’écoulement de l’eau.
Il semble préférable de laisser la mare à coté de ce bassin en l'état sans cherche à ce que l'eau s'y écoule mieux, même si cela doit gêner le passage des piétons. Protège l'espace.


Inventaires des ruches existantes

L'objectif de cet inventaire est de montrer que localement il existe des initiatives, et des façons différentes de prendre soin de la nature. 
On dit que les abeilles sont importantes. Mais que puis-je faire sur ce sujet ? 
Peut-être que déjà en allant voir des ruches à coté de chez moi, je vais être inspiré pour mieux connaitre les abeilles ... et pourquoi pas un jour installer des ruches au fond de mon jardin ou sur les toits de ma résidence ? 
Au moins 150 ruches sur 14 sites différents
Les ruches, même à titre de loisirs, doivent être déclarées au Groupement de Défense Sanitaire (GDS).

Plusieurs colibris-apiculteurs recherchent des lieux dont Vincent.Si vous avez une piste, contactez-nous.
Les conditions idéales sont :
1. un endroit accessible car en effet une ruche est assez lourd  et il faut pouvoir y accéder facilement.
2. ensuite c'est l'exposition. La ruche aime recevoir les rayon du matin donc orientation sud sud-est est parfait.
3. Un endroit pas trop humide dans l’idéal.
4. Si voisinage assez proche il faut pouvoir installer un brise vue ou une petite clôture.

Apiculteurs-colibris en recherche de lieu : Alban, Abder, Vincent, Jean-Albert


Domaine de Madame Elisabeth : 3 ruches










Potager du roi (photo), 30 ruches

Gérées Mille et une abeilles et par les jardiniers
Situées 
- 1 ruche d'observation dans Jardin Duhamel du Monceau : photo ci-contre
- dans les jardin Hardy 
- dans les jardins du Breuil




D446 : 20 ruches
Visibles depuis la D446, au début descente de Versailles vers la gare de petit jouy des loges de l'autre coté de la voix ferrée.Pont piéton, au dessus du RER, menant aux ruches.


Parc de Balbi, 30 ruches
Gérées par l'AMOP, situés dans une zone non accessible au public derrière l'étang dans le coin est.

Hameau de la reine, 6 ruches
Dans le cadre de la participation du château de Versailles au programme national « Abeille, sentinelle de l’environnement », six ruches sont implantées au pied de la tour Marlborough au Hameau de la Reine depuis octobre 2008. Animaux indispensables à la pollinisation, les abeilles connaissent des taux de mortalité anormalement élevés. Tout au long de l’année, l’environnement protégé du Hameau de la Reine permet aux sentinelles de butiner et de fabriquer une centaine de kilos de miel. Depuis 2009, les récoltes du « Miel de Trianon » se poursuivent chaque année.
Reportage sur www.tv5monde.com
http://www.abeillesentinelle.net/domaine-national-de-versailles.html

Cimetière des Gonards : 10 ruches



















Ville de Versailles, Ma Ruche à la Maison"SEM espaces verts".
Chaque ruche produit 20 kg de miel.

6 juillet 2015. Visite des 10 ruches des Gonards avec son apiculteur. Visite de surveillance avant la récolte. Prévoir la production.



Lycée Marie Cury : 10 ruches
Lycée + Ma Ruche à la Maison fondée par Alban Augé

Militaires de Satory 18 ruches
Sont sur deux lieux différents. 9 ruches sur chaque lieuAv de Gribeauval
Militaires + Ma Ruche à la Maison

Militaires des Matelots >3 ruches
lieu inconnu

Chemin du Janicule > 4 ruches (?)
On peut voir du chemin quelques ruches dans un prés

Porchefontaine 2 ruches (?)
Rue Yves lecoz - proche de la maison de quartier - privé 

Site de l'INRA 5 ruches
Situées près du croisement de l'allée des Paons et de l'allée de Choisy.
Proposées par l'Association pour le développement des activités sociales du personnel de l'Inra, l’apiculture permet de découvrir l’activité d’un essaim au fil des saisons, de s’initier à la mise en place et à l’entretien d’une ruche et d’en comprendre son fonctionnement. L’univers des abeilles est également abordé sous toutes ses thématiques. Le rucher est composé de cinq ruches installées sur le site de Versailles. Le groupe, soit une douzaine de personnes, se réunit une fois par mois en saison hivernale et toutes les deux semaines en période estivale.

Parc de Bon Repos (Viroflay/Versailles), 5 ruches













Situées le long du mur jouxtant la forêt. Ruches gérées par Jean-Albert GUIEYSSE.

A proximité de Versailles

Jouy-en-Josas http://lesruchersdejouy.jimdo.com/  : 2 sites dans cette association

Jouy en Josas-Vélizy : parc de la Cour Rolland  (vers la ferme)

Le Chesnay : 2 Ruches sur le toit du centre commercial Parly 2 (trouvé sur leur page Facebook)

Ville d'Avray : 2 ruches dans une résidence privée, résidence du monastère. Gérées par Vincent.

Legislation, webograhie Apiculture
A.D.A.I.F. Association pour le Développement de l'Apiculture en Ile de France



Cueilleurs d'essaims disponibles à VERSAILLES
  • Monsieur Jean-Pierre ALLOUCHERY
  • Monsieur Alain BEBON
  • Monsieur Claude LAVASTE
  • Monsieur Daniel LE MOIGNE
  • Monsieur Stéphane PIAUD

Forêt de Versailles - Maison d'insectes 

Au croisement de la route de la faisanderie et du chemin de raccordement qui passe sous le chemin de fer pour rejoindre l’impasse des Matelots. 
Entre les parcelles 9 et 10 du bois de Satory.



















Ċ
Renaud Anzieu,
4 avr. 2016 à 08:35
Ċ
Renaud Anzieu,
21 nov. 2016 à 09:00
Ċ
Renaud Anzieu,
21 nov. 2016 à 09:00
Ċ
Renaud Anzieu,
21 nov. 2016 à 08:18
Ċ
Renaud Anzieu,
21 nov. 2016 à 09:00
Ċ
Renaud Anzieu,
21 nov. 2016 à 09:01
Ċ
Renaud Anzieu,
4 avr. 2016 à 08:35