Présentation des Coopératives d'Habitation

Buts et place des Coopératives

Se loger est un besoin fondamental.

Un besoin qui est malmené par la rareté des habitations et les lois du libre marché.

Le but des coopératives est de louer des logements simples, mais des très bonne qualité, loués au prix de revient.

Ces logements sont donc en dehors du marché spéculatif, ce qui assure la pérennité du projet coopératif.
Sans but lucratif, les coopératives proposent souvent des appartements différents des standards des promoteurs (qui cherchent trop souvent la rentabilité maximale en dépit des demandes ou des standards écologiques).

Utilité publique et soutien

Les coopératives contribuant à la réalisation de la politique sociale, ces logements sont déclarés d'utilité publique.
C'est donc logiquement que les pouvoirs publics soutiennent les coopératives par des prêts et des caution s lors de la construction ou l'acquisition de logements (ce qui n'implique pas que les loyers seront subventionnés).
Dans notre cas, nous nous sommes tournés vers l'Association Suisse de l'Habitat.

Appartements, coûts et loyers

A la naissance du projet, les coopérateurs versent à la coopérative les fonds propres nécessaires à la réalisation du projet; ils reçoivent en échange une part sociale de la coopérative. Cette part sociale donne le droit à un logement, elle sera revendue, souvent au prix d'achat, lors du changement de locataire.
Le loyer sert à couvrir les frais du logement.
Une bonne partie sert d'abord à rembourser l'emprunt. Cette part baisse peu à peu et est partiellement remplacée par les provisions pour l'entretient et la rénovation du bâtiment.
Les logements ne sont pas des logements au rabais; la qualité a un coût qui défini le loyer.
Cependant les coopératives restent attractives par un loyer avantageux (en moyenne 20% moins cher que le prix du marché) et par leur fonctionnement démocratique.
Ce fonctionnement démocratique est égalitaire; un coopérateur = une voix, quelque soit le logement ou la richesse du coopérateur.
Chacun a son mot à dire dans les décisions de leur coopérative.
Les coopératives sont politiquement neutres.
Une autre manière d'abaisser les coûts est de mettre en commun des espaces et des activités (chambre d'amis, ateliers, jardins potagers, ...).

Le mouvement des Coopératives d'Habitation en Suisse 

Le premier projet de coopérative d'habitation en Suisse date de 1919, il comprend 215 maisons unifamiliales et 56 appartements construis par la Coopérative de construction des cheminots. Il existe encore aujourd'hui et continue d'être attractif.

Le mouvement coopératif a connu un regain à chaque crise du logement, spécialement après la deuxième guerre mondiale ou, cette dernière décennie, avec la bulle spéculative de l'immobilier.
Les projets récents compte de petites coopératives comme la nôtre ou de grands projets comme Les Jardins de Prélaz à Lausanne ou l'Ilot Riponne-Tunnel.
Comments