La combinaison

Le froid est votre ennemi en plongée, la combinaison de plongée est votre seconde peau et doit vous assurer un confort optimal. Ne confondez pas combinaison de plongée et combinaison étanche ! Une combinaison de plongée n’est pas étanche par définition : l’eau rentre dans votre combinaison pendant votre plongée et se réchauffe au contact de votre peau et vous permet d’évoluer de manière plus confortable sous l’eau. C’est pour cela qu’il ne faut ni une combinaison trop grande (auquel cas l’eau rentrant sera en trop grande quantité pour être réchauffée) ni trop petite.



Il existe également une combinaison semi-étanche qui laisse pénétrer moins l’eau et qui permet donc un confort en chaleur supplémentaire.



Une combinaison étanche est spécialement recommandée pour les plongées en eau froide : le coût s’en ressent également !

Il faut essayer la combinaison avant de l’acheter : lors de l’essayage de votre combinaison de plongée il ne doit pas y avoir de plis sous les bras (risque de frottements et donc d’irritation pendant la plongée) et dans le dos (zone hyper sensible puisque que des plis à ce niveau signifie une accumulation d’eau et donc une eau qui se refroidit dans votre dos !)


- Il faut éviter le shorty pour la plongée en scaphandre / bouteille pour des problèmes de sécurité et de confort. L’épaisseur de la combinaison diminue avec la profondeur, il faut donc pouvoir la chauffer avec des calories absorbées la veille.

- Rester à l’ombre une fois la combinaison mise, attention à la déshydratation.

- La cagoule doit être bien ajustée et l’eau doit rentrer dans les oreilles.


Astuces et techniques pour enfiler votre combinaison :

- Vous pouvez utiliser une petite bouteille d’eau savonneuse (de l’eau et du gel douche) pour enfiler plus facilement votre équipement en néoprène.

- Une autre combine pour ajuster sa combinaison est de souffler dedans [dans les manches, le col] la combinaison prendra sa place sur votre peau.

- Pour enfiler la combinaison plus rapidement, on peut mettre des sacs plastiques sur les pieds pour qu’elle s’enfile mieux ou simplement l’humidifier s’il fait chaud.

- Eviter de la faire sécher en plein soleil, ou de la laisser dehors en pleine lune la nuit.

- Eviter de la laver avec de l’assouplissant, trop chaud et de l’essorer. Laver la une fois par an maximum.

- Faire sécher la combinaison à l’envers.


Conseils d’achat pour votre combinaison étanche

Il existe 2 types de combinaisons étanches :

- combinaison étanche néoprène compressé

- combinaison étanche en toile

- Souvent, les marques sous-traitent la fabrication de leur combinaison étanche.

- Avec une combinaison étanche en néoprène compressé la gestion de la combinaison est plus proche d’une combinaison normale.  

- Avec une combinaison étanche en toile, le plongeur a plus d’aisance.

- Avec les 2 types de combinaisons étanches, il faut s’équiper d’un vêtement en polaire appelé « peau de souris ».

- En étanche, il faut rajouter du plombage.

- Sur une combinaison en néoprène compressé, les chaussons sont plus épais donc il faut prévoir une autre paire de palmes.

- Préférer la cagoule non attenante car plus facile à mettre.

- Préférer une fermeture rectiligne devant ou derrière, éviter les fermetures croisées.


Les combinaisons étanches sont plus faciles à manier qu’avant.

- La prise en main se fait en 3 ou 4 plongées.

- La fragilité des combinaisons étanches se situe dans les manchons et la collerette.

- Les combinaisons en toile se réparent très bien avec une rustine de vélo par exemple.

- Les combinaisons en néoprène nécessitent l’intervention d’un spécialiste.