"La Gazette"‎ > ‎

Gazette N°44

LE BONJOUR D'ESTHER


Chères Amies, chers Amis, chers Membres,

Comment vous remercier d’avoir participé si nombreux à notre Concours Interne, de nous avoir offert encore une fois une palette d’œuvres variée et intéressante, de nous avoir donné d’innombrables coups de main du début à la fin, d’avoir été parfaitement à la hauteur à la technique, à l’instruction des jurés et disponibles à la cuisine, et j’en oublie certainement ? Peut-être tout simplement en vous disant de tout cœur un grand MERCI. 

J’ai énormément apprécié l’esprit familial qui a régné lors de notre souper de fin d’année. Le repas était bon et copieux, l’atmosphère chaleureuse. Vive le prochain Concours Interne !!! 

Quant à la suite de nos séances en 2013, voici les prochaines dates prévues : 

8 janvier : discussions des films du CI (que tous les auteurs apportent leur film ou une copie si celui-ci a été envoyé au Festival Régional)

22 janvier : discussions des films du CI (que tous les auteurs apportent leur film ou une copie si celui-ci a été envoyé au Festival Régional) 

5 février : soirée d’auteur

12 février : soirée technique « Transfert de films »

Il ne me reste à présent qu’à vous souhaiter de passer d’excellentes Fêtes de Fin d’Année, un peu de repos et beaucoup de santé !

Amicalement
Esther 

---


CHRONIQUE DES SÉANCES

Séance du 4 décembre


LE RETOUR DU MÉDAILLÉ

Depuis 1980, Guy Ferro n’avait plus eu l’occasion de présenter des films sur notre écran.  Le cinéaste du Super8 a évolué avec les différents systèmes et nous a gratifiés de courts extraits de ses nombreuses réalisations réservées à ses collègues  ou amis et tournées dans le cadre de sa profession, l’enseignement. Muni d’un petit ordinateur et d’un non moins petit disque dur, il nous a montré des séquences aussi intéressantes  qu’humoristiques.  Guy est bourré d’idées pour faire passer un sujet conventionnel en se servant des infinies possibilités qu’offre aujourd’hui la technologie du XXIe siècle qu’il maîtrise parfaitement.

Je n’ai pu m’empêcher de regarder dans le rétroviseur et me remémorer l’époque où je l’ai connu : trois années de file, il est revenu du concours national avec une médaille d’or…  Par la suite, lorsque je lui ai fait part de mon étonnement de ne pas le voir à l’affiche, sa réponse fut sans équivoque : « Connais-tu une médaille au-dessus de l’or ? », me rétorqua-t-il !  Effectivement, j’ai vite compris qu’il ne voulait pas prendre le risque de revenir avec de l’argent.  Sacré Guy !  Il est vraiment un membre en or !

Raymond Bussino


 

Une soirée pas tout-à-fait comme les autres ce mardi.  Guy Ferro ne nous a montré «que» des extraits de films. Oh, la frustration !

Si notre ami PEM sait faire vivre ses images par des textes dont il a le secret, Guy utilise les bruitages, la musique et les effets spéciaux.  Il n’y pas peur de mélanger les formats, des prises de vue tournées en 1971 avec d’autres de l’an dernier ; ou encore de transformer des séquences d’un cortège d’aujourd’hui en film des années 50.  Et on n’y voit que du feu !  Et puis il crée des histoires.  D’une banale « course d’école » d’enseignants, il en fait un thriller : l’école est devenue une prison et les profs des détenus qui se sont évadés !  Là aussi, il joue avec les effets spéciaux et l’imaginaire.

Guy fait vraiment du cinéma !  Merci à lui de nous avoir transmis des astuces, des truquages, des exemples de sonorisation, somme toute simples à réaliser sur nos ordinateurs, mais qui créent ou amplifient l’émotion, le rire, la dramaturgie. Il fallait simplement y penser.  Cette soirée m’a donné plein d’idées.  Pas vous ?

Nelly Thiébaud



Samedi 15 décembre – CONCOURS INTERNE 


Voici le palmarès:



1. « Toits de pierre et bols de terre » de Daniel Richard 

2. « Lion ne sait jamais » de Raymond Brussino 

3. « La révolte de l’eau » de Claude Bussard 

4. « Les créatures de Pangée » de Paul-Emile Muller 

5. « Une simple histoire de temps » de Paul-Emile Muller 

6. « Millésime 2009 » de Fred Graber 

7. « Un train peut en cacher un autre » de Paul-Emile Muller 

8. « Liberté provisoire » de Claude Bussard 

8. « L’homme à la cannette de bière » d’Ernst Rössner 

10. « Un si joli minois » de Daniel Richard 

11. « Nature féérique » de Sylvain Argenton 

12. « Revue de presse » de Raymond Brussino 



Rang 13 (dans le désordre) : 

« Jardin en fête » d’Alain Gonthier 

« Problème réglé » d’Ernst Rössner 

« Ordures » de Fred Graber 

« Histoire de glaces » de Walter Kobler 

« Montgolfiade à Genève » d’Alain Gonthier



« TAPAGAGNE »

C'est certainement le sentiment que 14 membres du CCVN ont ressenti à la lecture du palmarès de notre dernier et très sympathique concours qui a motivé 17 d'entre nous. Mais comme disait si bien un célèbre sportif, « l'essentiel c'est de participer » ! Ainsi, plusieurs concurrents se rendront au Festival Régional Swiss.movie pour participer devant un autre jury, qui n'a non seulement pas le même œil  mais en plus une émotion totalement différente, et l'on pourra entendre : « Il n'a pas gagné ! » Ce ne sera donc pas si grave que ça, puisque l'essentiel est de nous retrouver dans une ambiance festive.

Aujourd'hui c'est le soussigné qui va attribuer une médaille à tous ceux qui se sont dévoués pour nous faire passer une excellente journée le 15 décembre dernier en premier lieu au local grâce à des techniciens de première, des "bargirls" pleines de bonne volonté, une présidente qui se démène pour organiser et remettre le prix du public, un jury qui se met en quatre pour rester objectif et un Fred, qui s'y étant pris trop tard, nous a malgré tout dégoté un resto de derrière les fagots où l'ambiance nous a fait totalement oublier que nous n'étions pas dans un 5 étoiles ! A l'issu du repas nous avons eu droit à la traditionnelle distribution des prix ainsi qu'à quelques critiques et éloges des jurés. Pour ma part, je n'en n'ai retenu qu'un éloge, celui d’un juge resté en admiration devant une séquence où deux escargots s'ébattent. Vous m'autoriserez maintenant à vous quitter car je ne veux surtout pas en faire un plat ! 

Raymond Brussino

 

 

 



Comments