4.Magazine‎ > ‎Les artistes‎ > ‎6. Autres‎ > ‎

Gangneron Christian, metteur en scène

Christian Gangneron, metteur en scène

(photo DR)

Philosophe de formation, Christian Gangneron fut dramaturge au Théâtre Royal de la Monnaie et au Ballet du XXe siècle, puis assistant de production à l’Opéra de Nancy et de Lorraine. En 1983, il fonde l’ARCAL (Atelier de Recherche et de Création pour l’Art Lyrique). Dans ce cadre, il met en scène des opéras de chambre baroques ou contemporains.

Au Festival d’Innsbruck, pendant quatre ans, il fait équipe avec René Jacobs (opéras de Cavalli, Hændel et Mozart). Au Festival d’Avignon, il met en scène Le Miracle secret, création mondiale de Martin Matalon. Par ailleurs, il met en scène Tarare de Salieri à Strasbourg, Pénélope de Fauré et Ariadne auf Naxos de Strauss à Nantes et Rennes et la création française du Jardin labyrinthe de Michael Tippett. Par ailleurs, il a assuré la trilogie Mozart-Da Ponte à Metz.

En 2000, avec l’ARCAL, Christian Gangneron met en scène Raphaël, reviens !, un opéra pour enfants commandé à Bernard Cavanna. Invité par la Fenice à Venise, il met en scène Anacreon de Cherubini et Pia de Tolomei de Donizetti. En 2002, il met en scène La Serrana, d'Alfredo Keil, au São-Carlos de Lisbonne. En 2003, dans le cadre d’une nouvelle résidence de l’Arcal en Champagne-Ardenne, il réalise la mise en scène d’Opérette de Witold Gombrowicz, musique d’Oscar Strasnoy, créée au Grand Théâtre de Reims. Cette production est emblématique du tournant opéré par la compagnie qui, à partir du « lieu de fabrique » installé rue des Pyrénées à Paris, développe un projet de croisement de l’art lyrique avec les autres disciplines du spectacle vivant. Dans cet esprit, Christian Gangneron réalise à la demande du CDN (Centre Dramatique National) de Sartrouville des petites formes théâtrales dans le cadre de la Biennale Odyssées 78, pour les éditions 2003 et 2005.

La Fondation Gulbekian, en association avec le Teatro Nacional de San Carlos, l’invite à Lisbonne pour encadrer un cursus de formation à la mise en scène d’opéra. Puis suivra toute une série de collaborations avec l’Arcal et l’Opéra de Reims, notamment Riders to the sea de Vaughan Williams et le premier opéra de Thierry Pécou, d’après la pièce de Laurent Gaudé, Les Sacrifiées.

Cette saison (2010-2011), il a mis en scène Il Gridario, opéra de chambre de Matteo Franceschini dans le cadre de la Biennale de Venise. Avec ce compositeur il collabore à nouveau pour une pièce de théâtre musical à destination du jeune public, Les Époux, programmée en avril 2010 à l’Opéra de Reims.

Parmi ses projets, notons une adaptation de L’Arlésienne d’après la pièce de Daudet, avec toute la musique de scène de Bizet qu’il mettra en espace à l’Opéra de Reims en 2012.

Il retrouvera Matteo Franceschini pour une nouvelle création de théâtre musical, au Châtelet, à partir du roman de Raymond Queneau Zazie dans le métro.

L’Opéra-Théâtre d’Avignon et des Pays de Vaucluse l’a accueilli en 2001 pour Don Giovanni, en 2002 pour The Rake’s progress et pour les fêtes de fin d’année 2003-2004 pour Le Nozze di Figaro.

 


 

 

Comments