Technique Logiciel Medical


PMSI CIM10 CCAM T2A (Tarification A l'Activité des hôpitaux) Cimfast, aide au codage Casemix case-mix

 

La société TLM et son offre d’aide au codage :

 Les logiciels Cimƒast CIM10 (aide au codage se référant à la CIM10) et Cimƒast CCAM (aide au codage se référant à la CCAM) sont des outils reconnus dans le monde hospitalier, ils équipent environ 200 Etablissements de soins français représentant environ 1/3 des lits MCO publics parmi lesquels le CHRU de Lille, les Hospices Civils de Lyon, l’Assistance Publique de Marseille, l’hôpital André Mignot de Versailles, les hôpitaux Civils de COLMAR.

Les utilisateurs dont le nombre dépasse 20 000 contribuent, par leurs suggestions, à l’amélioration constante de la qualité des produits Cimƒast

 Logiciel Médical, propose Cimƒast CIM10 et Cimƒast CCAM, une aide au codage dont les principales fonctionnalités comprennent :

- Recherche par mots clés et synonymes

- Recherche hiérarchique

- Texte intégral des inclusions, exclusions, et notes d’utilisation, index alphabétique présentés contextuellement

- Propriétés des codes au regard de la classification des GHM

- Propriétés des codes utilisés par les contrôles qualité (DATIM)

- Proximités de codes : suggestions de codes voisins. 

L’investissement dans une aide au codage performante est rapidement amorti: 

Depuis la mise en place de la Tarification A l’Activité, T2A, les établissements de soins subissent des contraintes simultanées et contradictoires :

-         lutter contre le sous-codage des dossiers, pour ne pas perdre de valorisation de leurs séjours.

-         Respecter les règles de codage, détecter et justifier a priori les atypies médicales afin d’éviter les sanctions liées au contrôles qualités de l’assurance maladie.

Cimƒast permet d’atteindre ces objectifs grâce à ses fonctionnalités. 

-La richesse de l’indexation de Cimƒast oriente le codeur, par exemple la recherche sur HTA permettra de retrouver non seulement l’hypertension artérielle, mais aussi toutes les pathologies hypertensives, donc beaucoup sont des CMA, Le caractère CMA ou Imprécis, pour un diagnostic, Classant pour un acte est signalé a l’utilisateur. 

-La présentation en regard de chaque code du texte intégral des inclusions, exclusions et notes de codage, ainsi que des incompatibilités et associations autorisées pour les actes permet de vérifier que le code est utilisé dans le bon contexte médical. 

-L’affichage de l’appartenance d’un code à une liste de la classification des GHM, combinée a l’arborescence décisionnelle du GHM et a une liste des GHM médicalement voisins ouvre la possibilité de réfléchir a d’autres valorisations du séjour, si elles sont compatibles avec le dossier du patient et a les tester par le groupage en ligne. 

La connaissance fine des règles de codage et des limites d’utilisation de chaque code permet, dans les dossiers complexes de trouver la solution de code la mieux valorisée parmi celles qui respectent à la fois les règles de codage et la description médicale du séjour.

 La lutte soigneuse contre le sous codage aboutira, dans certains cas favorables, a éviter une sous valorisation de l’activité pouvant atteindre plusieurs milliers d’euros pour un seul séjour