Photographier des cichlidés


C'est très facile de faire des photos. Il suffit de dire au poisson : "rapproche toi un peu, mets toi devant ce décor qui fait mieux ressortir tes couleurs, ne bouge plus étale tes nageoires, fais un sourire. Les autres, écartez-vous". Si vous l' avez bien dressé, il obéit.

Vous avez bien compris : c'est du second degré. Il faut bien éliminer cinquante photos pour en avoir une bonne.

Je ne vais pas vous donner un cours sur la façon de prendre les photos, j'en suis bien incapable. Je n'ai aucune notion d'optique ou de technique. Je vais simplement vous expliquer comment je m'y prends. Si vous voulez photographier vos chers cichlidés, cela pourra vous aider. Les photographes professionnels vont sourire mais avec un simple appareil numérique, on peut déjà faire des choses intéressantes.

Je possède depuis très longtemps un appareil photo classique, sans zoom ni optique pour la macro. Je réalise de bons portraits, mais quand il s'agit de poissons, c'est une autre affaire. J'ai essayé quelques photos, c'est très approximatif. On ne voit aucun détail, le poisson apparaît de loin, ça n'a à mes yeux aucune valeur. J'ai donc abandonné l'idée de fixer les poissons sur le papier. Il y avait bien dans mes projets d'acheter une optique pour macro. Mais mon appareil datait de près de vingt ans et il était plus simple de tout changer.

J'ai eu la chance il y a quelques mois de bénéficier des nouvelles technologies, c'est à dire de posséder un appareil photo numérique de 1,3 megapixels. Cadeau de ma femme.
Ce n'est qu'au bout de quelques semaines que j'ai réalisé toutes les possibilités qui s'offraient.
J'ai alors décidé d'en faire profiter tout le monde et j'ai créé ce site.

Obtenir une photo acceptable n'est pas chose facile et de nombreux paramètres interviennent :

LES POISSONS DIFFICILES
Ce sont malheureusement les plus nombreux. Toujours en mouvement (les M'bunas), s'éloignant de l'objectif, se cachant, ou dominés par les autres, ils nécessitent des trésors de patience.


Quelques exemples : Aulonocara hansbaenshi
Ps. elongatus
Mpanga
Haplochromis sp. "thick skin"
Otopharynx lithobates
ZR
Sc. fryeri ...
et les haplochromis du Victoria en général

LES POISSONS FACILES
Ce sont les cabotins, les curieux, ceux qui ont compris qu'ils ne risquaient rien à s'approcher

LES PERSONNALITÉS
Vous l'aurez remarqué, chaque poisson a son propre caractère. Au sein même d'une espèce difficile à photographier, on trouve des individus plus faciles à fixer sur l'objectif.



Otopharynx tetraspilus sp. "yellow fin" Mloto

Cyrtocara moorii

Copadichromis borleyi "Kadango red fin"




 


 


LES OEUFS, les LARVES et les EMBRYONS m'intéressent tout particulièrement car ils permettent de fixer l'instant magique de la nature ou d'un presque RIEN on voit apparaitre et se développer la VIE. Les oeufs étant très fragiles il faut les prélever avec précaution. La femelle ne va pas ouvrir la bouche sur simple demande. J'utilise une épingle à nourrice pour retirer un oeuf à la fois. Avec précaution et de l'entrainement, on y arrive.
Les difficultés viennent ensuite du fait qu'il faut connaître précisément le jour de fécondation (donc observer quotidiennement toutes les femelles), qu'il faut isoler la femelle (ce n'est pas facile si elle est dans un 1000 litre), qu'il faut avoir de la chance qu'elle ne se débarrasse pas des oeufs quand on la manipule trop.




Il ne faut surtout pas rater les 5° et 6° jour où apparaît l'embryon à la surface de l'oeuf.
Vers le 10° jour d'incubation j'isole un ou deux embryons dans une épuisette, en face du courant de filtration. Ils survivent et sont prêts en permanence pour les séances photo.

Pour photographier, je dépose les oeufs sur une disquette et les embryons sur un tupperware, ceci afin de mieux faire ressortir les couleurs. Même en mode macro la photo est dificile car le simple fait de bouger rend l'image floue. Il y a une distance à obtenir qui est empirique et pour obtenir une photo valable il faut en prendre au moins une dizaine.



L'éclairage est également difficile à régler car il y a soit une ombre mal placée, soit une zone sombre faite par l'appareil photo lui -même qui est très proche de l'objet à photographier. Sans parler des reflets qu'il faut arriver à déplacer sur une partie qui ne gène pas.

<= ci contre: même jour, même embryon pris au flash hors de l'eau et sans flash dans quelques gouttes d'eau

LES ALEVINS sont très mobiles et très peureux. Il faut soit mitrailler au hasard en espérant une bonne photo, soit les surprendre alors qu'ils sortent d'un décor (plante ou rocher). Souvent leur couleur pâle nécessite de placer un décor sombre derrière eux. Sur le sable ils passent inaperçus. Plus ils sont jeunes, plus ils sont petits et plus il faut les approcher de près, c'est à dire coller l'appareil photo contre la vitre de l'aquarium.

Ps. saulosi de 4 jours en bac communautaire

J'ai trouvé une solution en fabriquant un petit aquarium de 15 cm de long sur 5 cm de large et 10 cm de haut. J'y place un ou plusieurs alevins et j'attend que l'un d'eux soit assez près de l'objectif et qu'il ne bouge pas. On peut alors faire des gros plans



Aulonocara maleri de 15 jours (15 mm)
dans le mini aquarium-photo



LE DECOR
Le fond noir est pour les poissons colorés celui qui les met le plus en valeur. On trouve dans le commerce divers décors plastifiés noirs, ou s'en approchant., à placer en arrière de l'aquarium, derrière la vitre. Mais pour un T. duboisi il faudra trouver une autre couleur.
Le jeu consistera à trouver la couleur de fond qui mettra le mieux en valeur le poisson.

Personnellement je préfère le naturel quitte à attendre que le cichlidé se place devant telle roche de couleur saumon ou couverte d'algues vertes, devant telle plante ou bois immergé:
Ps. tropheops Chilumba
Ps. saulosi

<= On peut aussi jouer avec le décor pour y camoufler un poisson. Cherchez l'ancistrus !!


LA DISTANCE
Je prends toujours en mode macro en essayant d'approcher le poisson au plus près. On a alors l'impression de pouvoir le toucher, d'être soi-même dans l'aquarium. Il est toujours plus agréable de voir un poisson avec les détails. Tant pis si la photo prend de la place ou ralentit l'ouverture de la page html.

LE FLASH
Je n'ai réussi que très peu de photos au flash, alors que d'autres les réussissent toutes. J'ai toujours un reflet mal placé. Il faut alors incliner l'appareil, ce qui ne montre pas le poisson sous son meilleur profil, etc... Ou alors il faut retravailler la photo avec un traitement d'image, ce qui prend du temps et fausse le naturel.

Mais l'image au flash apparaît plus naturelle qu'avec un éclairage néon.





LA LUMIERE NATURELLE
Elle reflète vraiment la réalité mais c'est pour moi difficile d'obtenir de telles photos: c'est une question d'orientation de mes bacs par rapport à la lumière du jour.



femelle cynotilapia Axelrodi

Copadichromis borleyi "Kadango red fin"
Otopharynx lithobates ZR
O. tetraspilus sp. "yellow fin" Mloto
Ps. saulosi
Sc. fryeri
T. duboisi
Haplochromis
sp."thick skin"


ZOOM
C'est une expression que j'utilise dans ce site mais qui correspond en fait à une photo prise de très près. Lorsque j'ai la chance qu'un poisson peu farouche s'approche tout contre la vitre de l'aquarium, je n'hésite pas à le photographier. Les prises de vue que je réalise réellement avec le zoom ne sont jamais nettes.

LES REFLETS
Rien de plus désagréable que de rater une photo à cause d'un reflet. Et les surfaces vitrées ne se gènent pas pour faire office de miroir.
Selon l'exposition de l'aquarium par rapport aux fenêtres et à l'éclairage de la pièce il sera plus ou moins facile de réussir une photo.
J'ai contourné cette difficulté en ne photographiant que lorsque la pièce est dans le noir et l'aquarium éclairé, bien sûr. C'est à dire tôt le matin avant le lever du jour ou le soir après la tombée de la nuit.

BRUITS et VIDEOS
Lorsque je réalise une petite vidéo de quelques secondes, je profite également du silence de la maison, souvent le matin avant le lever du jour, pour éviter tout bruit parasite.


QUELQUES PRECAUTIONS
Je profite d'un changement d'eau pour nettoyer la vitre frontale, ce qui évite d'avoir des taches d'algues superposées avec les images. Dans certaines conditions, il faut arrêter le courant de filtration qui peut envoyer des particules en suspension face à l'objectif.






L'INSTANT MAGIQUE
Pour les poissons difficiles à photographier, réussir une belle photo, c'est magique. Cette fraction de seconde où toutes les bonnes conditions sont réunies ne se représente que très rarement et il ne faut surtout pas rater le moment. Ce moment se présente souvent alors qu'on ne s'y attend pas du tout: vous êtes posté devant l'aquarium depuis une minute ou une heure et brusquement le poisson est devant vous, à bonne distance, avec toutes ses belles couleurs, immobile, on dirait qu'il vous attend. Ce n'est pas forcément ce poisson ou cette pose que vous attendiez.


Aul. maleri
C.axelrodi 
mâle
Ps. acei sp. Msuli
Maylandia msobo Magunga
Thoracochromis braushi




J'espère que ces quelques conseils vous aideront à photographier vos chers cichlidés.
Pour leur beauté ils en valent la peine. Pour leurs comportements aussi, mais là, c'est une autre histoire.


EFFETS DE LUMIÈRE

Beaucoup d'amateurs passent des heures à observer leurs aquariums et ne s'étonnent plus de voir une différence de coloration chez un même poisson selon la source de lumière. Les puristes vont préférer les couleurs naturelles, d'autres préfèreront l'apport d'une lumière artificielle. Personnellement j'apprécie les deux cas de figure: le spectacle est permanent, changeant, et on a l'impression d'avoir des poissons différents.

 

 

 

 

 

 

 

 

Femelle Cynotilapia axelrodi en lumière naturelle

 

 

La même sous tube fluo

 

 

 

 

Cynotilapia axelrodi mâle sous tube fluo bleu

 

 

Le même sous tube fluo reproduisant la lumière naturelle

 

 

 

Copadichromis borleyi Kadango : dans les trois cas , il s'agit d'un éclairage artificiel. Mais là, c'est l'angle de prise de vue et l'orientation du poisson lui-même par rapport à la source de lumière qui donnera des impressions différentes: tête bleue clair ou foncée, corps orange plus ou moins foncé.

 

 

 

 

 


jeune Sc. fryeri au flash

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le même sous tube fluo

 

 

 

 

 

 

 

 

 

juvénile Tropheus duboisi avec un éclairage faible

 

le même avec des tubes neufs