P. taenio. Namalenje

Protomelas taeniolatus Namalenje

 
par
zietto83

VIDEO mâle dominant
VIDEO
mâle dominé
VIDEO Alevin
VIDEO face à face
VIDEO prise de gueule

AUTRES NOMS

Haplochromis boadzulu, Haplochromis Red Empress, Haplochromis Hundesi. Mais le véritable boadzulu est en fait un Copadichromis.

DISTRIBUTION

Les Protomelas taeniolatus sont retrouvés tout autour du lac Malawi. La variété géographique Namalenje est située sur la cote sud-ouest du lac, près de l'île de Namalenje.

HABITAT

On le retrouve sur les zones rocheuses en compagnie des mbunas.

ALIMENTATION

Dans le lac, c'est principalement un herbivore qui se nourrit sur la couverture végétale des rochers (aufwuchs). En aquarium, il est omnivore et il faut veiller à varier sa nourriture: granulés, paillettes, moules, crevettes, épinards...

TAILLE

Le mâle mesure de 15 à 20 cm, la femelle est plus petite.

COLORATION

Le mâle dominant est superbe à observer avec sa tête bleue-vert et le corps rouge. C'est un des rares cichlidés du lac Malawi avec des couleurs rouges. Les écailles des flancs forment une mosaïque de losanges bleus bordés de rouge sang. La coloration rouge s'accentue vers le ventre et fait disparaître le bleu. Les nageoires impaires sont ornées de vermiculures rouges.
Les espèces autres que Namalenje ont une coloration de base bleue et les flancs plus ou moins marqués de jaune.
La femelle et les jeunes sont argentés, avec des lignes verticales et deux lignes longitudinales sombres.

EAU

Température de 24 à 28°C.
pH supérieur à 7,5, le plus près possible de 8,0.
Débit de filtration : 3 fois le volume du bac par heure.
Changements d'eau de 1/3 tous les 15 jours

REPRODUCTION

En période de frai le mâle est au plus beau de ses couleurs. S'il y a un autre mâle dans l'aquarium, on assistera à une bagarre assez violente: après une intimidation face à face VIDEO et si l'un des adversaires n'abandonne pas, il y aura une prise de gueule très brève VIDEO au cours de laquelle l'un des mâles peut se voir une partie de la lèvre arrachée. Lorsque un couple est formé, le mâle attire la femelle vers une pierre plate où elle va déposer ses oeufs puis les reprendre aussitôt en bouche. Elle s'approche ensuite des ocelles du mâle, selon la très classique position en T et celui-ci va féconder les oeufs dans la bouche de la femelle. Les pontes vont se succéder pour plusieurs dizaines d'oeufs. L'incubation buccale va durer environ trois semaines. Les alevins sont relachés et surveillés par la mère qui reprendra ses petits en bouche au moindre danger. Pour une bonne croissance, les alevins devront être isolés dans un bac-maternité. En bac communautaire leur croissance est en effet très ralentie. Bien nourris dès le départ, les jeunes grandissent vite et c'est vers huit mois que la différenciation sexuelle aura lieu.

COMPORTEMENT et MAINTENANCE

Il faut prévoir un aquarium d'au moins 500 litres ( 1,5 m de façade) en raison de la grande taille du Namalenje. A partir de 800 litres on peut espérer maintenir deux mâles sur deux territoires. Sinon, il est préférable de n'avoir qu'un seul mâle. Tant qu'il y a un dominant et un dominé, cela ne pose pas de problème mais si pour une raison ou une autre (lors du frai par exemple) le dominé se montre rebelle, les agressions seront fréquentes et violentes. Un dominant qui se retrouve dominé sera plus fragile (jusqu'à en mourir) qu'un dominé qui a toujours gardé son statut.
On peut ne maintenir qu'une femelle, mais deux à trois est préférable. La couleur argentée, presque blanche de la femelle n'est pas désagréable à voir dans un aquarium, comparé au gris terne de beaucoup d'autres espèces.
Le décor sera composé de roches pour constituer un territoire et pour protéger les femelles en incubation. Il faut prévoir des plantes robustes, telles que les anubias, vallisneria... Le Protomelas taeniolatus Namalenje a besoin d'un grand espace de nage libre.
Il s'accommode fort bien d'autres espèces calmes du Malawi ( Pseudotropheus saulosi, Pseudotropheus msobo Magunga, Labidochromis caeruleus...). On évitera de lui donner des mbunas trop territoriaux, ainsi que d'autres Protomelas en raison du risque d'hybridation.

EXPERIENCE PERSONNELLE

J'avais acheté trois Protomelas taeniolatus namalenje à la bourse de Vichy 2000. Ils étaient encore jeunes et on ne pouvait pas les sexer. Au bout de quelques mois, deux d'entre eux se sont avéré être des mâles. L'un des deux est vite devenu dominant, l'autre restait en retrait. En plein été, à la suite d'une très forte chaleur (coïncidence ?) le dominant a vu apparaître un voile opaque brutalement sur l'un de ses yeux. Très vite il s'est senti diminué par le handicap. Le dominé a compris également la situation est est devenu le dominant. L'autre est resté à l'écart. Au bout de plusieurs semaines le voile a disparu de l'oeil et le protomelas a repris de la confiance. Il y avait en présence deux dominants qui n'ont pas hésité à se faire face puis à avoir des prises de gueules. L'un des deux restera avec une lèvre inférieure abimée ( photo au bas de la page). Les deux poissons se sont finalement partagés l'aquarium qui fait heureusement 1 000 litres. Ils ne recherchent pas systématiquement les affrontements mais si l'un des deux pourchasse en dehors de son territoire un autre cichlidé, il pénètre sur le territoire adverse et c'est d'abord un face à face, suivi ou non d'une prise de gueule.

LE REEL ET LA FICTION

CICHLID SAGA

mâle dominant mâle dominé


mâles


femelles


femelles en incubation

Alevins  


Victime d'une bagarre : la lèvre déchiquetée