NIMBOCHROMIS

Les Nimbochromis

Classés il y a peu de temps en sept espèces, puis actuellement en cinq espèces, les Nimbochomis sont caractérisés principalement par leurs taches foncées sur le corps qui les qualifient de "léopards du Malawi". Parmi les cinq espèces, il se pourrait qu'un jour ou l'autre le N. fuscotaeniatus soit exclu du groupe. Il est d'avantage apparenté auxTyrannochromis. Contrairement aux autres Nimbochromis , il fertilise les oeufs dans la bouche de la femelle, sa coloration serait plutôt une adaptation à l'environnement qu'une parenté avec le genre Nimbochromis, enfin les jeunes N. fuscotaeniatus ressemblent énormément aux jeunes Tyrannochromis.
A première vue, il est difficile de différencier les Nimbochromis. Mais deux ou trois critères suffisent, résumés sur le schéma suivant :

Les Nimbochromis sont des prédateurs de petits poissons. Certains chassent à l'affût (N.fuscotaeniatus, N.linni), d'autres utilisent la technique du mort pour attirer leurs proies (N.livingstonii, N. venustus, N. polystigma). D'une taille respectable (25 cm pour le mâle et 20 pour la femelle), leur maintenance nécessite un bac de grand volume (500 litres pour une façade de 1,50 mètre au moins). Il cohabitent sans problème avec tous les autres cichlidés du Malawi. Attention toutefois de ne pas les tenter avec de jeunes poissons.
A la période du frai, N. polystigma et N. livingstoni creusent un site de ponte. Les autres se contentent de pondre sur le sable, sans préparation. Les oeufs sont fertilisés avant que la femelle ne les reprenne dans la bouche, à l'exception du N. fuscotaeniatus qui les fertilise dans la bouche. L'incubation dure trois semaines. Une cinquantaine d'alevins sont ensuite relâchés. Les femelles Nimbochomis surveillent leurs alevins après leur naissance pendant un mois environ.
Le tableau suivant résume les caractéristiques principales des Nimbochromis, mais pour plus de détail il faudra regarder les fiches techniques de chacun d'entre eux.

 

ESPECE


N. fuscotaeniatus


N. linni


N. livingstonii


N. polystigma


N.venustus

PHOTOS

Petfish.net,

Ems-vechte-aquaristik

Malawicichlidhomepage

Malawi-dream


Ems-vechte-aquaristik


Ems-vechte-aquaristik

Bigskycichlids (mâle), (mâles), Cichlid-food-canada.com,
Ems-vechte-aquaristik

DESCRIPTION

Moucheté : NON

Grosses taches en forme de marbrure + 2 à 3 bandes longitudinales

Moucheté : OUI

Les petites taches mouchetées se touchent

Bouche fine, tournée vers le bas

Moucheté : NON


Moucheté : OUI

Les petites taches mouchetées ne se touchent pas.

Moucheté : NON

Grosses taches en forme de losange


DISTRIBUTION et

HABITAT

Moitié sud du lac Malawi

Habitat intermédiaire et zones pourvues de végétation

Tout autour du lac Malawi

Habitat rocheux et intermédiaire

Tout autour du lac Malawi

Habitat intermédiaire et zones pourvues de végétation des baies abritées

Tout autour du lac Malawi

Tout type d'habitat, surtout les zones pourvues de végétation

Tout autour du lac Malawi

Fonds sablonneux

ALIMENTATION et

TECHNIQUE DE CHASSE

Il chasse à l'affût

Il chasse à l'affût

Il fait le mort sur le sable (Kaligono = dormeur)

Il chasse en meute, dévorant tout sur son passage.
Ou bien il chasse seul, immobile sur le sable, sans se coucher

Il attend ses proies immobile sur le sable, sans se coucher

REPRODUCTION


Ponte à même le sable, sans préparation.

Les oeufs sont fertilisés dans la bouche maternelle

Ponte à même le sable, sans préparation.

Les oeufs sont fertilisés hors de la bouche maternelle.

Site de ponte en soucoupe

Les oeufs sont fertilisés hors de la bouche maternelle.

Le mâle creuse un site de ponte grande taille

Les oeufs sont fertilisés hors de la bouche maternelle.

Ponte à même le sable, sans préparation.

Les oeufs sont fertilisés hors de la bouche maternelle.

 

POUR EN SAVOIR PLUS

Cichlidés africains, espèces d'Afrique orientale par Dr. Wolfgang Staeck et Horst Linke.
Les Cichlidés du Malawi dans leur milieu naturel, 3° édition, Ad Konings
Le guide Back to Nature des Cichlidés du Malawi, 2° édition révisée et augmentée, Ad Konings
Le grand livre des cichlidés, Ad Konings
Nimbochromis fuscoaeniatus par Robert Marcel et Michaël Negrini, RFC janvier 2001 N° 205
Nimbochromis livingstonii par Philippe Marcel, RFC N° 190 de juin 1999
Nimbochromis polystigma par Christophe Bouloy, RFC mars 2005 N° 247
Nimbochromis venustus par Robert Marcel, RFCN° 221, septembre 2002