LETHRINOPS

Les Lethrinops

par tomLR02

Devant la complexité de ce groupe, un tableau résumant les principales caractéristiques sera plus facile à décrypter qu'un texte long et fastidieux. La taille desLethrinops peut varier selon les auteurs. Les individus maintenus en aquariums sont souvent plus grands que ceux observés dans le lac. Cela peut expliquer que les chiffres donnés ne soient pas conformes à certaines lectures. J'ai retenu en dernier lieu la taille donnée par Ad Konings dans "Les cichlidés du Malawi dans leur milieu naturel" 3° édition.

 


Espèces
Photos


Alimentation


Localisation
Profondeur


Reproduction


Taille
M-F


Oeufs

Lethrinops albus 
Regan, 1922



Pas de site construit. Les mâles défendent une zone de ponte près de rochers.
Reproduction de mai à juin.

13-


Lethrinops altus
Trewavas, 1931


Tout le lac
-20 à -60 mètres.


16-


Lethrinops argenteus 
Ahl, 1927


Partie nord du lac


17-


Lethrinops auritus
Regan, 1922

Zooplancton, diatomées...


Construction circulaire de un mètre formée de 5 à 10 cônes de vase, centré par une cuvette de ponte de 10 à 20 cm

8-


Lethrinops borealis
Eccles et Lewis, 1979

Broie les escargots




20-


Lethrinops christyi
Trewavas, 1931

Plancton au sol

Sud du lac
-18 à -35 mètres

Enormes châteaux de sable

18-


Lethrinops furcifer 
Trewavas, 1931
Malawi cichlid homepage

Invertébrés mous et plancton

Eaux peu profondes

Période de reproduction de mai à août

20-


Lethrinops gossei 
Burgess & Axelrod, 1973
Malawi cichlids

Crustacés, parfois escargots

Sud du lac
-90 à -130 mètres.

Période de reproduction de décembre à septembre, avec un pic en mars.

20-15


Lethrinops leptodon 
Regan, 1922
Malawi cichlids

Larves d'insectes, crustacés, zooplancton





Lethrinops lethrinus
Günther, 1893
Malawistudio

Larves d'insectes et crustacés trouvés dans le sol

Tout le lac, dans des eaux peu profondes, et dans les estuaires des rivières
-0 à - 20 mètres

Les mâles territoriaux construisent de grands cratères bordés de monticules de sable.

16-15

40

Lethrinops longimanus
Trewavas, 1931

Larves d'insectes

Tout le lac, zones sableuses
-20 à - 60 mètres


15-


Lethrinops longipinnis 
Eccles et Lewis, 1978
Malawi cichlids
Barsch-zucht


Parite méridionale du lac
-30 à -140 mètres


16-


Lethrinops lunaris 
Trewavas, 1931

Larves d'insectes, crustacés, zooplancton



16-


Lethrinops macracanthus
Trewavas, 1931
Malawi cichlids


Tout le lac
-20 à -74 mètres


25-


Lethrinops macrochir 
Regan, 1922

Larves d'insectes, crustacés, plancton

Souvent observé à Senga Bay
-10 à -40 mètres


15-


Lethrinops macrophthalmus 
Boulenger, 1908

Larves d'insectes, diatomées, racines de plantes

Nkhotakota


11-


Lethrinops marginatus
Ahl, 1927


Nord ouest du lac Malawi et au sud de Senga Bay, à Kambiri Point
Eaux peu profondes, le long des plages


16-12

30

Lethrinops micrentodon 
Regan, 1922
Malawi cichlids

Vase composée de diatomées

A l'extrême sud du lac, de Maldeco à Nkhudzi Bay
-18 à -60 mètres

Le mâle construit un nid de 90 cm de diamètre avec un petit site de ponte au centre.

13-10

30 à 35

Lethrinops microdon
Eccles et Lewis, 1977
Malawi cichlids

Vase composée de diatomées

Bras sud est du lac où se déposent périodiquement des diatomées.
-60 à -80 mètres


20-


Lethrinops microstoma 
Trewavas, 1931

Il se nourrit de zooplancton et d'invertébrés jusqu'à un mètre du sol


Tout le lac, dans la zone intermédiaire


Période de reproduction d'août à décembre.
Les mâles territoriaux construisent de grands châteaux de sable.

15-12

30

Lethrinops mylodon 
Eccles & Lewis, 1977
Malawi cichlids

Broie les escargots

A Nkhotakota et Nkhata Bay
-40 à -70 mètres


18-


Lethrinops oculatus 
Trewavas, 1931

Larves d'insectes, crustacés, zooplancton



18-


Lethrinops parvidens
Trewavas, 1931

Larves d'insectes principalement

Tout le lac
Eaux peu profondes


14


Lethrinops polli 
Burgess & Axelrod, 1973

Plancton au sol



18-


Lethrinops stridei 
Eccles & Lewis, 1977
Malawi cichlids

Zooplancton et
vase composée de diatomées

Moitié sud du lac
-15 à -55 mètres


16-


Lethrinops turneri
Ngatunga & Snoeks, 2003
Malawi cichlids


Domira bay (sud du lac)
-28 mètres
Dans le lac Malombe en très grande quantité.


12-

30

Lethrinops sp."aulonocara type"






Lethrinops sp."auritus lion"


Lion's Cove
- 25 mètres

Plusieurs tas de sable de 15 cm de haut espacés de 50 à 80 cm



Lethrinops sp."auritus selewa"


Selewa

Site de ponte contre de gros rochers de l'habitat intermédiaire

10-


Lethrinops sp. ''christy fort maguire''






Lethrinops sp."longimanus likoma"


Likoma Island et Mara Point
-15 à -30 mètres
Vivent en très grands bancs

Grand site de ponte circulaire formé de 3 à 9 cônes de vase

10-


Lethrinops sp."longipinnis ntekete"


Ntekete
Eaux peu profondes

Période de reprocuction : novembre
Cratère de sable de 2 mètres renforcé par 5 à 8 tourelles de 30 cm de haut sur 50 cm à la base

19-


Lethrinops sp."maylandia mix"


Kande Island et Luwala Reef
vivent en très grands bancs


10-


Lethrinops sp."mdoka red"


Récif de Mdoka uniquement

Les mâles adoptent des sites de ponte abandonnés

14-10

30

Lethrinops sp."micrentodon makokola"


Mkokola Reef(sud-est du lac)

Petit cône de sable avec cuvette de ponte peu profonde

13-10

50 à 60

Lethrinops sp."microstoma gold"


Côte est du lac, près de Nketeke

Site de ponte très peu profond dans les massifs de Vallisneria



Lethrinops sp."nyassae"


Tout le lac
habitat intermédiaire
-20 à -30 mètres

Les mâles adoptent des sites de ponte abandonnés (grands cratères) ou bien défendent une cuvette peu profonde sur le sable

14-10

30

Lethrinops sp. deep "orange top" Nkhata Bay






Lethrinops sp. "red cap"


Itungi pour les importations




Lethrinops sp."yellow collar" 


Thumbi West Island: - 35 à - 50 m
Masimbwe : - 53 mètres
Chiloelo

Cuvette de un mètre de diamètre, centrée par plusieurs cônes.
A Chiloelo la construction en forme de fer à cheval est centrée par un tout petit tas de sable

10-


 


Lethrinops sp."yellow collar"

HABITAT

Les Lethrinops sont endémiques du lac Malawi. Ils occupent environ 95% de l'espace vital possible pour les poissons de fond, signant par là une excellente adaptation à leur environnement. On les retrouve à des profondeurs très variables allant de quelques dizaines de centimètres (Lethrinops lethrinus) à - 140 mètres (Lethrinops longipinnis). Leur mode d'alimentation les maintient dans les zones sableuses ou sédimentaires mais également les zones intermédiaires.

ALIMENTATION

Les Lethrinops possèdent des dents fines qui tamisent le sédiment. Leur museau allongé les aide à enfoncer la tête dans le sable puis à le recracher par la bouche et les ouies, récupérant au passage les insectes et crustacés qui s'y trouvent. Ils sont souvent observés en grands bancs se nourrissant sur le sol, ce qui les met en sécurité vis à vis des prédateurs. Ils sont en effet moins vulnérables parmi des centaines de congénères plutôt qu'isolés.
Trois espèces se nourrissent de diatomées: Lethrinops microdonLethrinops micrentodon et Lethrinops strideiLethrinops stridei est l'espèce la plus abondante des trois et se nourrit également de zooplancton à mi-eau quand il est abondant. Lethrinops microdon vit principalement dans le bras sud est du lac, dans une zone où il se produit régulièrement des dépôts de diatomées. La couche de sédiment de diatomées atteint ici jusqu'à 20 mètres d'épaisseur, ce qui explique que cette espèce n'a pas besoin de chercher plus loin sa nourriture. Quelques Lethrinops se nourrissent également d'escargots. Lethrinops mylodon et Lethrinops borealis ont une mâchoire parfaitement adaptée pour broyer les escargots. Le premier possède même un os pharyngien inférieur en forme de bol pour bien saisir les gros escargots. Tous deux sont munis de puissants muscles pharyngiens. Lethrinops gossei se nourrit occasionnellement d'escargots. Lethrinops microstoma serait le seul à se nourrir de zooplancton qu'il trouve dans la zone d'un mètre au dessus du sable.

COLORATION

Mâles et femelles Lethrinops ont une coloration argentée, parfait camouflage quand ils nagent au dessus du sable. C'est durant la période de reproduction les mâles adoptent de magnifiques couleurs vives aux reflets métalliques. On reconnaît les mâles également à leurs ocelles.

                                                                                                                                            lethrinops red cap par tomLR02
REPRODUCTION

Les Lethrinops ne se reproduisent que pendant une saison spécifique, parfois une seule fois dans leur vie. Cette saison peut être brève (novembre pour Lethrinops sp."longipinnis ntekete") ou très longue (de décembre à septembre, avec un pic en mars pour Lethrinops gossei ), avec tous les intermédiaires (de mai à juin pour Lethrinops albus, d'août à décembre pour Lethrinops microstoma...). Chez les espèces grégaires, les mâles territoriaux se rassemblent en colonies et utilisent le mode de reproduction "en lek" ou "en arène": les nids sont nombreux, espacés de un à trois mètres les uns des autres. La plupart du temps ces nids sont construits. Lethrinops sp."nyassae" et Lethrinops sp."mdoka red" préfèrent utiliser un site déjà construit et abandonné. Les constructions sont généralement des cratères pouvant aller jusqu'à deux mètres de diamètre (Lethrinops sp."longipinnis ntekete"). La construction peut être un simple cratère de sable (Lethrinops sp."micrentodon makokola") ou un véritable château médiéval : Lethrinops sp."longipinnis ntekete" construit un cratère de sable de deux mètres de diamètre, renforcé par plusieurs tourelles de trente centimètres de haut sur cinquante centimètres à la base. Lethrinops auritus complique également sa construction: les site est circulaire de un mètre de diamètre, formée par cinq à dix cônes de vase, le tout centré par une cuvette de ponte de dix à vingt centimètres. Tous ces sites de ponte sont en permanence améliorés. C'est en effet le site de ponte le plus grand et le plus haut qui attirera le mieux les femelles. Généralement, c'est le site des individus les plus grands ou les plus forts. Ceci explique sans doute la complexité de la construction de Lethrinopsauritus ou de Lethrinops sp."longipinnis ntekete".
Autour des sites de ponte, les femelles et les mâles matures non territoriaux circulent. Si un site est abandonné par un mâle, un autre l'occupe aussitôt. C'est la raison pour laquelle les sites sont occupés toute la journée par un mâle qui ne s'aventure jamais hors du nid. Il ne quitte son territoire de ponte que pendant la nuit, rejoignant le banc des autres Lethrinops.

                                                                               
                                                                                                                                                par Kemar15071977

MAINTENANCE AQUARIOPHILE

Ces espèces ne posent pas de problème de maintenance. Un bac de 250 litres pour une façade de 1,20 m est un minimum. Le sol sera composé de sable pour qu'ils reproduisent leur comportement naturel de fouilleur de sédiment. Un sable fin, type sable de Loire, est préférable à un sable plus gros, afin que le passage des grains de sable dans les ouies ne soit pas traumatisant.
D'un tempérament doux, les Lethrinops cohabitent sans problème avec les autres haplos ou Mbunas du Malawi. Les mâles ne harcèlent pas les femelles, ce qui permet de les maintenir par couple.
Si on veut les reproduire il faudra les maintenir avec d'autres espèces calmes (Aulonocara, Placidochromis, Sc. fryeri, ...) qui ne les dérangeront pas. L'existence d'une période de reproduction dans leur milieu naturel les rend peu prolifiques. Il faut être patient et attendre que leur horloge biologique se déclenche. A ce moment là, le mâle se colore de façon intense et devient territorial. En aquarium, certains Lethrinops apportent du sable sur une roche plate en hauteur pour construire un nid. Les mâles reproducteurs peuvent se révéler très bagarreurs envers les autres mâles de leur propre espèce, refoulant dans un coin de l'aquarium l'ensemble de leurs congénères. Ils ignorent les autres espèces du Malawi. Si plusieurs femelles cohabitent, elles peuvent pondre les unes après les autres en quelques jours. Si on veut garder des alevins, il sera nécessaire d'isoler les femelles dans des bacs maternité. Pour Lethrinops microstoma et Lethrinops sp."micrentodon makokola" on a constaté qu'une période d'acclimatation était nécessaire en aquarium. Une fois habituées à leur environnement, ils pouvaient se reproduire toute l'année. Mais la plupart des espèces ne se reproduiront en aquarium qu'à deux ou trois reprises au cours de leur vie.
En captivité ils apprécient la nourriture sèche comme les paillettes qu'ils peuvent récupérer sur le sol. Les gros granulés sont à proscrire en raison de leur dentition. Ils seront particulièrement heureux de consommer de petits animaux vivants comme les daphnies, 
CyclopsArtemias...
La difficulté à différencier les espèces nécessite la plus grande prudence dans la reproduction. Il faut être certain de l'origine exacte du couple pour se permettre de mettre dans le cuicuit aquariophile des jeunes issus de la reproduction

BIBLIOGRAPHIE
"Le guide Back to Nature des Cichlidés du MALAWI". 2° édition, Ad Konings
"Les cichlidés du Malawi dans leur milieu naturel" 3° édition. Ad Konings
"Le grand livre des CICHLIDES" 2° édition, Ad Konings
"Cichlidés du lac Malawi de Tanzanie". Andreas Spreinat.1996

RFC n° 200 de juin 2000 par Vincent SOLIVERES : Lethrinops cf.marginatus
cichlidsforum.fr
Cichlidsforum
The Cichlid Fishes of Lake Malawi
Localisation géographique des Lethrinops

Juin 2007