Les écailles hérissées


- Faut avouer, j'ai de la chance. Dans notre famille, les mecs ont toujours aidé les filles. Pour surveiller les oeufs, puis les petits une fois nés. Ils chassent tous ces salauds qui voudraient manger notre progéniture. D'autant que c'est pas facile. Toi tu n'en surveilles que dix ou vingt maximum et ils sont déjà grandets. Mais chez nous, c'est par centaines et ils sont minuscules. Au bout du compte, dans un cas comme dans l'autre, les survivants ne sont pas nombreux. Tu me diras, la nature c'est arrangée différemment pour un résultat identique....(silence puis gros soupir:) J'aimerais comme toi garder mes petits dans ma bouche, les sentir bouger. Tant pis, j'aime autant que mon mec soit fidèle et s'occupe des gosses.

Cerise


un bébé de Cerise

- T'as raison, au moins tu peux manger tout en surveillant les oeufs. Moi, pas question. J'ai bien essayé la première fois que j'incubais. Je suis restée toute bête. Je comprenais qu'il ne fallait surtout pas lâcher les oeufs, mais j'avais une de ces faims! C'est pas une vie. Rester trois semaines à jeûn avec les gosses qui remuent dans la bouche. Et encore j'ai de la chance. Ma cousine Mimosa en est morte. Oui!!! Il y a quinze jours elle avait fini son incubation. Eh ben, la trouille de se faire bouffer les petits à la sortie, elle les a gardé trop longtemps. Elle est devenue maigre et plate comme une feuille de Ceratophyllum. Au bout d'une semaine Arthur s'est inquiété. Il a essayer de l'attrapper. Pas facile, elle se méfiait. T'as pas remarqué comme on ressent les choses? Quand on essaie de nous capturer, on sait de suite que c'est pour nous, et on se planque. Ca fait toujours râler Arthur qui ne comprend pas. Il se dit "pourquoi j'arrive à attrapper facilement les autres poissons, et pas celui que je veux?". Bref, pour en revenir à Mimosa, ce n'est que le 10° jour après la fin de l'incubation qu'il l'a eue: au petit matin, il a allumé la lumière. V'lan, en plein dans les mirettes ! Ma cousine dormait encore dans un coin et il l'a prise avec une grande épuisette. Il l'a faite cracher. Ca faisait pitié: il y avait les trois quarts de bébés morts, les survivants étaient tous maigres, ils nageaient (si on peut dire nager! ) la tête en bas. Arthur les a sacrifiés. Il les a mis dans un autre aquarium où ils ont fait le régal de l'afra Jojo

Jojo l'afra

Et Mimosa, elle a encore survécu trois jours et elle est morte. Si c'est pas malheureux, une belle fille comme elle. J'en ai encore les écailles qui se hérissent ! J'espère que je finirai pas comme elle.
- Mais non, tu ne finiras pas comme elle, maintenant que tu es avertie. Mais c'est toujours comme ça dans la nature : on se sacrifie pour les gosses. La plupart du temps ils n'en sont même pas reconnaissants. Une fois qu'on les a faits, on ne les voit plus. Ils partent à l'aventure. Ou alors ils nous pompent l'énergie jusqu'à la dernière goutte. Tiens, pour te changer les idées, je vais te présenter "Mandela", le nouveau venu. Un msobo de Magunga. Il paraît que c'est un sauvage.
- Un sauvage !!!???

Tous droits de reproduction interdits sans autorisation
© COPYRIGHT